Neoprog.eu
Menu

Terragaia
Quantum Fantay - Terragaia
Titre : Terragaia
Groupe : Quantum Fantay
Sortie : 2014
Label : Progressive Promotion Records
Format : CD
Genre : Space rock

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Journey to Earth - instrumental
  • Azu Kene Deke Lepe - instrumental
  • Desert Rush - instrumental
  • Aargh - instrumental
  • Instant Karma - instrumental
  • Chopsticks and Gongs - instrumental
  • Indigofera - instrumental
  • Yah Roste Fooroap - instrumental
  • Cowdians - instrumental
  • Journey from Earth - instrumental

Formation en 2007

Pete Mush [clavier], Jaro [bassiste], Ed Wynne [clavier], Gino Bartolini [batteur,percussions], Tom Tas [guitariste], Nette [saxophone], Jorinde [flute]

Terragaia, cinquième album du groupe Quantum Fantay, est un instrumental. En règle général, soixante dix minutes exclusivement musicales, privée de voix, me conduisent au décrochage, je sais que ce n’est pas bien mais c’est ainsi.

Avec Terragaia, après une première écoute, je me suis surpris à repasser aussitôt la galette une nouvelle fois, envie une envie gourmande. Faut-il que je consulte ou bien Quantum Fantay possède-t-il quelque chose de particulier ?

Il faut que je consulte, c’est clair, mais la musique de ce dernier album est bien la cause de mon engouement. La force de Terragaia est la richesse des styles employés. Le groupe ne s’enferme pas dans du progressif pur et dur mais surfe tout au long des dix morceaux sur tellement de genres musicaux qu’il serait vain des les énumérer ici.

Le groupe vient de Belgique, fondé en 2009, il se compose de Pete Mush aux claviers, Jaro à la basse et percussions, Gino Bartolini batterie et percussions et Dario Frodo aux guitares. Également présent en invité, Charles Sla qui les accompagne à flûte depuis leur premier album.

Qu’allez-vous entendre sur Terragaia ? Du Space Rock progressif, du Folk, des airs orientaux, pas mal de percussions, un peu de New Age mais pas trop, des chinoiseries, du Regae, de la Country… Pas vraiment d’étalage technique mais beaucoup de travail mélodique sur cet album. La musique ne s’enferme pas dans un schéma, elle butine toutes les fleurs pour donner un miel délicieux.

Terragaia s’écoute en fond sonore, agréable et reposant, mais également de manière plus cérébrale, selon votre disponibilité. Difficile de mettre un titre plus en avant qu’un autre, ils constituent un tel ensemble qu’il est un peu dommage de le séparer. Je parlerai juste de “Yah Roste Fooroap” qui sort du lot, explorant un petit peu le psychédélique.

Le thème central de ce concept instrumental est à priori la Terre et la fantastique diversité culturelle qui la peuple, un trésor sans prix qu’il faudrait savoir préserver. Si vous aimez les instrumentaux, je vous recommande ce bel album.


Rédigé par Jean-Christophe le 28/04/2014
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties