Neoprog.eu
Menu

MONOLITH IN ROME - A SPACE ODYSSEY LIVE
RanestRane - MONOLITH IN ROME - A SPACE ODYSSEY LIVE
Titre : MONOLITH IN ROME - A SPACE ODYSSEY LIVE
Groupe : RanestRane
Sortie : 2015
Label : autoproduction
Format : CD et DVD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Formation en 1998


    RanestRane, nous en avons déjà parlé pour la sortie de leur concept autour du film 2001 Space Odyssey du grand Kubrick. Ils reviennent avec un live enregistré le 21 février 2014 au Cross Road Live Club à Rome, concert pendant lequel un invité prestigieux, Steve Rothery, jouait à leurs côtés, comme sur l’album studio.

    Un CD et un DVD enregistrés en 2.0 et vendus ensemble dans un coffret CD très simple. Pas de livret, juste quelques informations disséminées sur les quatre volets et une belle photographie en couverture. Les six morceaux du concept, A Space Odyssey - part one - Monolith, y sont joués avec en prime “Cinderella Search” de Marillion pour clore le concert.

    Pour vous en parler, j’ai débuté la découverte en audiophile avec le CD, gourmandise oblige. Pourquoi ? Car Monolith avait été chroniqué avec du numérique et je voulais goûter au son du groupe sans la compression. Le live est très bien enregistré, les instruments, les voix, les samples et le public. Tout s’entend à merveille au bon moment. Je salue donc le travail de prise de son et de production qui force le respect. Écouter un concert dans ces conditions donnerait presque envie de ne plus sortir de son canapé, ce qui convient assez bien à mon côté pantouflard.

    Pour l’album lui-même, je vous renvoie à notre chronique. Inutile de se répéter. Il faut aimer le prog cinématique, adorer le film culte et être initié au rock progressif chanté en italien. Que dire, j’aime tout cela et étant donné que le groupe assure en studio comme sur scène, le résultat est franchement excellent. Écouter et voir Rothery, donner de son temps pour jouer avec un groupe italien peu connu fait bien entendu partie du plaisir, une belle manière de promouvoir des artistes talentueux. Bon d’accord, Riccardo peine un peu sur “Cinderella Search”, ce n’est pas vraiment sa tessiture et ses cordes semblent fatiguées arrivé à ce point du concert. Ce sont les dures lois de la scène.

    Sur le CD, un morceau complète l’ensemble, “Space Walk”, un live studio qui sera présent sur leur prochain album Hal qui continue l’histoire de 2001. Un titre instrumental un peu new age avec des percussions, des voix à la Birdy, planant et angoissant et qui prend un virage progressif après trois minutes avec des claviers et guitare, puis qui s’achève comme il a commencé. Un agréable avant-goût du prochain album.

    Et les images alors ? Nous passons de la hi-fi au monde du home-cinéma. Le public est assis à des tables devant la scène surmontée d’un écran où défilent des images du film de Kubrick. Un ciné concert, où les musiciens, jouent, calés sur la vidéo. Le groupe entame les premières notes de “Semi” dans un éclairage bleu rouge peu flatteur. Les caméras peinent à nous montrer Daniele qui chante derrière ses fûts. Quatre plans fixes qui reviennent souvent et des caméras sur des épaules instables filment le concert. Autant le dire tout de suite, c’est mal filmé. Transitions brutales, plans fixes sur les retours, le sol, les câbles, caméra mobiles instables, floues, qui donnent la nausée, éclairages qui nuisent à l’image. Bref un travail amateur et un montage à l’arrache qui dénotent vraiment avec la qualité de l'enregistrement sonore. De temps en temps l’image bascule en noir et blanc pour varier du bleu et du rouge, les rares moments où l’on distingue le visage des artistes.
    Le bon côté du DVD est de voir défiler le film en phase avec la musique. De regarder Steve Rothery se pointer pour un solo avec le groupe et de découvrir Massimo (qui est grand fan du bonhomme) aux anges lorsqu’il accompagne son idole à la guitare. Deux bonus, le making of de Hal sous titré en anglais, leur prochain album et le trailer de Monolith où les musiciens parlent tour à tour du disque.
    Le DVD passe mieux la seconde fois, quand on s’est fait une raison, les suppléments valent le détour, mais bon, il y a des progrès à faire, vraiment.

    Au final , un très bon CD, un DVD nettement moins intéressant si ce n’est pour découvrir le groupe sur scène.

    Site : http://www.ranestrane.net/

    Facebook : https://www.facebook.com/RanestRane

    Trailer :


    Rédigé par Neoprog le 20/02/2015
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Prochains concerts
    Prochaines sorties
    • 24/10/2017 - Attraction Theory
      Principia
    • 27/10/2017 - IT
      House
    • 27/10/2017 - Noturnall
      9