Neoprog.eu
Menu

Up Close An Personal
Ray Wilson - Up Close An Personal
Titre : Up Close An Personal
Groupe : Ray Wilson
Sortie : 2014
Label : Inconnu
Format : CD
Genre : Pop progressive
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres


    Je ne connais guère Ray Wilson, à part sa brève apparition dans Genesis et sa participation à Roses de RPWL, mais quand j’ai entendu des extraits du Live At SWR1, j’ai su qu’il me faudrait absolument cet album.

    Ray Wilson, accompagné de son fère Steve Wilson à la guitare (à ne pas confondre avec l’ex leader de Porcupine Tree), Dareck Tarczewski au piano, Alicja Chrzaszcsr et Barabara Szclagiewiez aux violons et Martin Kajper au saxophone, flûte et clarinette, jouaient en Suisse à la SWR1, un répertoire acoustique où se mêlaient du Ray Wilson et du Genesis.

    Genesis en acoustique, vraiment ? Oui c’est ce qui me faisait très envie au départ. Et quand on dit live, on dit public et échanges avec celui-ci. C’est le second point fort de ce live, un morceau sur deux ou presque est un court monologue de Ray, des anecdotes souvent croustillantes sur sa carrière, ses chansons, Genesis, son adolescence turbulentes, ses conquêtes, bref un peu tout et n’importe quoi. Il est drôle le bougre quand il parle au public, et les spectateurs s’amusent et réagissent, un vrai live quoi…

    Les reprises de Genesis sont belles, différentes, étonnantes mais parfois également un peu bancales quand les harmonies vocales prennent le pas sur la musique. Les violons font un peu crincrin de temps à autres et hélas, mile fois hélas, ils s’octroient un épouvantable meddley classique intitulé Ala vs Basia, genre duo technique démonstratif au violon, jouant des tubes (ou les massacrant, c’est selon). C’est la faute de goût de ce live, la bavure, le truc vraiment regrettable.

    Mais par chance il y a aussi de pures merveilles. Ma préférence va à Mama, une version franchement fabuleuse. N’oublions pas Follow You Follow Me, Carpet Crawlers et sa présentation qui vous rappelle que vous n’êtes pas si jeune. Il faut également parler de Another Day ou de The Actor qui appartiennent aux tubes de Ray. Et puis il y a ce mystérieux vingt cinquième titre qui m’a comblé de bonheur, tout comme le public d'ailleurs et dont je ne vous dirai rien de plus pour le pas gâcher la surprise.

    Voila un live comme je les aime, de la musique, des échanges avec le public, un zeste d’humour et de belles reprises. J’aurais vraiment aimé être dans la salle ce 1er octobre 2013. Si vous êtes Genesis addict, fan de Ray ou amateur de live intime, il vous faut ce double album !



    Rédigé par Jean-Christophe le 04/03/2014
    Commentaires

    Merci pour cet article sur Ray Wilson que j'ai découvert avec le dernier album de genesis et que je suis assidûment depuis.
    Pour les fans de genesis, je recommande également Steve Hackett avec les albums genesis revisited I et II
    Le 04/03/2014 par Pascal

    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    Prochaines sorties