Neoprog.eu
Menu

October After All
Rhys Marsh - October After All
Titre : October After All
Groupe : Rhys Marsh
Sortie : 2019
Label : KARISMA RECORDS
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • River
  • Long Way Back
  • Golden Lullabies
  • Ride The New Wave
  • The Butterflies
  • Let It Be Known!
  • One Hundred Memories
  • The Summer Days
  • ‘22’
  • (It Will Be) October After All

Formation en 2013


Membres additionnels:
Arve Henriksen: trompette
Kåre Kolve: saxophone
Choeurs: Rohey, Silje Leirvik, Anders Bjermeland, Tim Bowness.

Nous avons déjà eu l'occasion d'en parler sur ce site, Rhys Marsh fait partie de ces artistes qui n'ont pas les deux pieds dans le même sabot. Chanteur, compositeur, multi instrumentiste et producteur, Rhys est aussi engagé dans de nombreux groupes et projets. October After All est son troisième album solo, et pour celui-ci l'artiste s'est attaché les services du label norvégien Karisma Records.

Rhys Marsh

Une fois de plus, en une sorte de marque de fabrique, l'artiste aime à installer une ambiance sur des titres courts qui prennent leur temps. Il n'y a ici pas la place pour des démonstrations techniques ou des rythmes frénétiques qui s'enchaînent avec force breaks rythmiques. Les tempi de cet album sont souvent très lents et propices à la sobre rêverie et à la simple évasion. L'album, qui commence sur un rythme enjoué et régulier en mode couplet-refrain avec 'River' et sa guitare ensoleillée, s'amuse ensuite à ambiancer notre psyché. Vous passerez du lent et méditatif 'Golden Lullabies' qui finit en nappes de synthé, à 'The Butterflies', titre dépouillé où la guitare acoustique domine et dialogue avec un piano léger, pour enchainer avec 'Let It Be Known!' et son côté lourd, grandiose, ainsi que ses chœurs lui donnant une coloration un tantinet grandiloquente. 'One Hundred Memories' retourne ensuite à une rythmique très lente, avec une voix intimiste et calme, un orgue et un synthé seventies qui soutiennent avec légèreté la voix de l'artiste. Un titre rempli d'intériorité et qui respire la sérénité.
'The Summer Days' renoue avec une ambiance enjouée et fraîche, toujours en mode couplet/refrain, avec, fait rare dans cet album pour le souligner, une pause en forme d'arrêt au milieu du titre ainsi qu'un petit ruban brodé encore une fois par un synthé. Le titre '22', au début assez mystérieux, et toujours sur un rythme très lent, apporte quant à lui une teinte ouatée, très feutrée, spatiale à l'album. L'album se finit encore sur un tempo lent avec le dernier titre '(It Will Be) October After All' qui mixe à la fois sonorités de flûte, accords d’orgue sur le refrain, petite batterie, synthé vintage et solo de guitare.



Vous l'aurez compris, il faut se laisser porter par la musique et les titres de ce nouvel album solo du norvégien. Un album à la coloration vintage apportée par la partie claviers, un album inspiré par deux événements personnels importants de Rhys qui ont été son mariage et la naissance de son fils. Si vous aimez déjà l'artiste, il n'y aura pas trop de surprise pour vous. Pour les autres, et selon votre sensibilité et vos goûts, je ne peux que vous conseiller de glisser une oreille dans cet album. A vous de voir ensuite si vous désirez y glisser la seconde pour une découverte plus approfondie.


Rédigé par Laurent le 15/03/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties