Neoprog.eu
Menu

Wanted
RPWL - Wanted
Titre : Wanted
Groupe : RPWL
Sortie : 2014
Label : Gentle Art Of Music
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • revelation - instrumental
  • swords and guns
  • a clear cut line - instrumental
  • wanted
  • hide and seek
  • disbelief
  • misguided thought
  • perfect day
  • the attack
  • a new dawn

Formation en 1999

Yogy Lang [], Werner Taus [], Kalle Wallner [guitariste], Markus Jehle [clavier], Marc Turiaux [batteur], Yogi Land []

Wanted est le nouveau concept album du groupe allemand RPWL. Il faut croire que la formation menée par Yogi a pris goût à l’exercice après l’extraordinaire Beyond Man And Time.

Wanted arrive après un DVD live et leur premier concept libératoire de l’étiquette cover pink Floyd qui leur collait aux basques depuis des lustres.

Wanted parle de la religion, du fanatisme, des extrémistes. Un sujet brûlant et hélas d’actualité. Yogi est un homme engagé qui ne manque jamais une occasion d’exprimer son point de vue. En dix titres, il nous raconte l’embrigadement religieux et ses conséquences. Point fort de cet album, les textes bien évidement même s’ils ne sont pas si nombreux et assez difficiles à lire dans le livret.

De chansons planantes aux refrains magiques, RPWL était passé à du rock progressif ambitieux, bien ficelé, pas toujours facile à écouter sur Beyond Man And Time. Avec Wanted, que nous réservent-ils ?

Exit l’ambition musicale semble-t-il, retour a des éléments plus lisses. Wanted s’écoute avec aisance et très agréablement mais ne marque pas durablement les esprits, telle est mon impression après l’avoir écouté de nombreuses fois. Pas de grosse surprise donc, sauf peut-être avec revelation, le titre instrumental d’introduction. La matériel sonore est connu des amateurs du groupe, du très bon matériel d’ailleurs mais qui laisse une sensation de déjà entendu comme sur les claviers et la basse. Les grandes envolées de Kalle semble bien loin sauf sur disbelief et the attack où là il se lâche un peu. Le ton est assez intimiste si on excepte swords and guns et wanted.

La première écoute m’a déçu, croyant que RPWL allait renouveler l’exploit de Beyond Man And Time, et puis, au fil du temps, écoute après écoute, le livret à l'appui, je suis peu à peu rentré dans leur univers. Un peu d’électro, une batterie peu démonstrative, une guitare moins soliste, bref une écriture franchement plus commerciale comme le titre éponyme wanted qui pourrait figurer dans les charts si le prog n’en était banni depuis des années. RPWL, derrière ses convictions écolos, communautaires socialistes, voudrait-il gagner un peu d’argent avec leur musique finalement ? On ne saurait leur en vouloir... Derrière le costard cravate propret de l’album, le rock progressif est toujours là, presque en toile de fond comme l’instrumental de hide and seek qui mérite un détour. Un peu du Genesis dernière période, un prog devenu très consensuel.

Pourtant, pourtant, ça marche. La galette s’écoute en boucle et on y prend beaucoup de plaisir. Surpris ? Oui. La recette fonctionne alors pourquoi se l’interdire, Wanted est un très bon album.

J’ai particulièrement aimé revelation, sword and guns - le titre le plus acrobatique du CD - the attack avec sa basse batterie et chant et a new man qui clôture l’album paisiblement et qui vous trotte ensuite dans la tête pendant des heures.


Rédigé par Jean-Christophe le 21/03/2014
Commentaires

Soyons honnêtes, RPWL est une bonne doublure du grand Pink Floyd, mais pas davantage. Au reste, c'est quand il s'émancipe (quelque peu) de ses influences originelles qu'il devient lui-même : une bonne série B.
Le 23/03/2014 par calimero64

Ben non, pas du tout d'accord. Depuis qu'ils se sont émancipés, justement, ils ont gagné beaucoup en profondeur et maturité à mon avis. Le groupe en sort grandi. Le cover Pink Floyd ça saoule à la longue, il faut passer à autre chose.
Le 23/03/2014 par jclb