Neoprog.eu
Menu

Feel Weight Of The World
Sanguine Hum - Feel Weight Of The World
Titre : Feel Weight Of The World
Groupe : Sanguine Hum
Sortie : 2013
Label : Esoteric Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

    Joff Winks [chanteur], Matt Baber [clavier], Brad Waissman [bassiste], Andrew Booker [batteur]

    Nous avions chroniqué le premier album de Sanguine Hum, de Diving Bell à sa sortie. Nous chroniquons aujourd’hui leur second album The Weight Of The World qui sort le 25 mars.

    Autant Diving Bell était relativement sage, flirtant à peine avec la musique progressive, jouant plus dans le refrain pop, autant avec The Weight Of The World le groupe sort du cocon un peu facile qu’ils s’étaient fabriqué pour nous faire découvrir de nouveaux horizons lointains.

    Sur leur nouvel album, le jeune quatuor se radicalise, les quelques timides ébauches sur le précédent opus prennent vraiment corps cette fois ci.

    Même si le chant n’a pas trop bougé, qui s’en plaindra d’ailleurs, la musique elle a changé radicalement, prenant plus de place dans la composition, se faisant nettement moins sage.

    Évidemment à la première écoute, on note derrière le chant paisible de Joff que ses guitares ont pris de la place cette fois ci. Mais les claviers sont également de la partie avec le gros son Hammond très à la mode cette année mais qui restent encore un peu en retrait dans l’ensemble sauf pour le piano. Même chose pour la basse plus en avant et la batterie plus travaillée, plus jazz que rock.

    Bref plus plus plus, il y a beaucoup plus de musique concentrée sur cette galette.

    L’association d’électro, de l’acoustique et de percussions électroniques donne un timbre unique à leur musique très influencée par le Porcupine Tree des premières années. Le tout est servi par un mastering de grande finesse qui offre une qualité d’écoute vraiment excellente. J’oserais le rapprochement musical avec le dernier Wilson, même s’il ne s’agit pas du même genre, il y a cette démarche de revenir à de la musique solide, construite, expérimentale et pas forcément grand public.

    Day Of Release montre bien la progression musicale du groupe, la prise de risque. Il sortent du moule mélodique classique, poussant toujours dans la continuité un peu plus loin leur démarche musicale. On est au carrefour du jazz, du prog et de la pop, avec un gros son, des claviers au son de xylophone, une batterie dans les crashs plus que sur des caisses.

    Même chose avec Phosphor qui débute au chant avec de ci de là quelques notes de piano. Classique vous me direz, pas tant que cela, mais pour le savoir il faudra écouter. La suite évolue très habilement, montant avec la basse sur le devant et retombant très doucement.

    C’est le dernier titre The Weight Of The World qui chamboule vraiment avec ses quinze minutes et quelques et son instrumental politiquement incorrect. Sa construction complexe est habilement masquée, pas vraiment de grand break et pourtant. Mine de rien, ils nous baladent et quand l’instrumental arrive, les oreilles se délectent de virtuosité, de sonorités exotiques et de jolies mélodies.

    Voila, alors que je décrochais un peu sur Diving Bell, sur The Weight Of The World, je me retrouve tout penaud à la fin de l’album, attendant le huitième, voir le neuvième titre. L’album passe vraiment trop vite. Je salue ce nouvel album, le groupe a transformé magnifiquement son premier essai et rentre clairement dans la cour des très grands. Magnifique !

    Pour ne rien gâcher le livret et la pochette sont beaux. Un indispensable.


    Rédigé par Jean-Christophe le 21/03/2013
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    • 14/12/2018 - JAniS - 7ème Art Bar - Dorlisheim
    • 14/12/2018 - Nektar - Das Rind - Rüsselsheim
    • 16/12/2018 - Klone - Altherax - Nice
    • 12/01/2019 - Skahinall - Le Grillen - Colmar
    Prochaines sorties
    • 14/12/2018 - Laid Back Townies
      II
    • 14/12/2018 - Sliding Words
      fonetic
    • 14/12/2018 - Manuel Schmid und Marek Arnold
      Zeiten