Neoprog.eu
Menu

The First Twenty Years
Spock's Beard - The First Twenty Years
Titre : The First Twenty Years
Groupe : Spock's Beard
Sortie : 2015
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Light
  • Thoughts
  • The Doorway
  • June
  • Day For Night
  • At The End Of The Day
  • Solitary Soul
  • Wind At My Back
  • The Bottom Line
  • She Is Everything
  • On A Perfect Day
  • Jaws Of Heaven
  • Waiting For Me
  • Tides Of Time
  • Falling For Forever

Formation en 1992

Alan Morse [guitariste], Dave Meros [bassiste], Ryo Okumoto [clavier], Ted Leonard [chanteur,guitariste], Jimmy Keegan [batteur] depuis 2014 jusque 2016, Nick D'Virgilio [batteur]


La plupart d’entre vous connaissent probablement tous les morceaux présents sur cet album. Moi non. Je collectionne bien des CDs à la maison, néanmoins, ma discographie de Spock’s Beard possède quelques lacunes. Je les ai découvert avec Octane, en 2005 et ce parce que Kino jouait en première partie de leur concert à Karlsruhe. Et je n’ai pas grimpé aux rideaux à l’époque. Mathieu, de anasazi, m’a conseillé Snow quelque temps plus tard et là j’ai compris qu’il fallait sérieusement que je creuse la question. J’ai donc remonté le temps, donné leur chance à des albums plus récents et succombé au charme de The Oblivion Particule. Entre temps j’avais exploré la carrière du pape du prog, le père Neal et de tout ses projets pharaoniques. Et malgré toutes ces écoutes, il reste encore des plages d’ombre dans l’univers de Spock’s Beard.

The First Twenty Years se présente comme une occasion de découvrir l’évolution de ce groupe majeur de la scène progressive américaine et d’écouter ‘Falling For Forever’, un inédit sur lequel jouent tous les membres, passés et nouveaux, du groupe. Impossible de s’arrêter sur les quinze morceaux qui constituent cette compilation, car il faut bien la nommer ainsi. Elle respecte l’ordre chronologique de publication, proposant un à deux morceaux par album studio (deux pour Beware Darkness et Snow, à chaque fois des titres indissociables).

Bien entendu il y a l’avant et l’après Neal Morse, il serait stupide de le passer sous silence. Le groupe a tâtonné après le départ du prêcheur, virant à un rock progressif plus américain pendant quelques années. L’équilibre semble retrouvé avec l’arrivée de Ted Leonard au chant comme le prouve leur tout dernier album studio. C’est cependant avec un brin de nostalgie que l’on replonge dans ‘Thoughts’ et ‘The Doorway’ tirés de Beware Darkness de 1996. Un son progressif, encore très marqué par le style seventies. Difficile pour ne pas craquer également pour ‘June’, une petite pièce au regard de certains mastodontes.

Mais laissons de côté les temps anciens pour découvrir un des ces géants justement, le seul inédit de cette compilation, ‘Falling For Forever’ et ces vingt minutes chrono. Oui, le petit dernier ressemble furieusement à du Transatlantic avec Alan à la guitare. Sept artistes réunis pour une grand messe progressive avec pour l’occasion Neal et Nick qui se partagent le micro. Tout fan qui se respecte saluera cet événement unique. Bien entendu, ce titre décidera de nombreux acheteurs potentiels. Et je pense qu’ils en auront pour leur argent. Ouverture grandiloquente, appels du pied à Tony Banks vers la dixième minute, instrumentaux épiques, que demande le peuple ?

The First Twenty Years retrace de belle manière la carrière de Spock’s Beard, concluant par un titre inédit qui ne se contente pas de faire plaisir aux collectionneurs. Cette compilation vous permettra de découvrir de belle manière le groupe, elle vous donnera envie d’approfondir tel ou tel album en fonction de vos affinités, pour ma part ce sera Beware Darkness que je vais m’empresser de me procurer. Pour ceux, nombreux, qui possèdent toute la discographie du groupe, restera l’attrait de ‘Falling For Forever’, un must have pour les fans et les autres.

Facebook : https://www.facebook.com/spocksbeard


Rédigé par Jean-Christophe le 11/11/2015
Commentaires
Aucun commentaire