Neoprog.eu
Menu

4 1/2
Steven Wilson - 4 1/2
Titre : 4 1/2
Groupe : Steven Wilson
Sortie : 2016
Label : Kscope
Format : CD
Genre : Alternatif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • My Book of Regrets
  • Year of the Plague
  • Happiness 3
  • Sunday Rain Sets In
  • Vermillioncore
  • Don’t Hate Me



Pourquoi quatre et demie ? Pour la note qu’il va recevoir ? Pourquoi pas, mais non ce n’est pas de cela dont il s’agit. 4 ½ est un grand EP de transition, entre son quatrième album studio Hand. Cannot. Erase. et le cinquième en devenir. Je ne reviendrai pas sur ma déception lors de la sortie de Hand. Cannot. Erase. et qui n’a hélas pas évolué depuis, mais je suis toujours convaincu que Steven Wilson reste un grand parmi les plus grands. Cet EP 4 ½ en est la démonstration. Avec des bouts de chandelles, il nous construit un album cohérent qui ravira les fans. Six morceaux issus de sessions live, de chutes d’albums et un petit achevé pour l’occasion, voila qui mérite la découverte. J’ai choisi la version vinyle pour rédiger la chronique, connaissant le soin que Steven apporte à la production, autant se faire plaisir.

Steven Wilson

Enregistré en live à Montréal en juin 2015, ‘My Book Of Regrets’ aurait très bien pu faire partie de Hand. Cannot. Erase. s’il avait été fini à temps, remplaçant avantageusement d’autres titres moins flatteurs. Chacun ses regrets. Une pièce très instrumentale sans les excès que j’ai tant déploré, où Steve nous livre un très beau solo de guitare.
‘Years Of The Pleague’ fait partie des morceaux non retenus pour The Raven. Un instrumental épuré, dans l’attente où un violon samplé domine la mélodie délicate. Magique comme l’album.
‘Hapiness III’ fut écrit en 2003 et enregistré pour Hand. Cannot. Erase. Il ne sera finalement pas retenu. Nous retrouvons le son pincé, haut perché de sa dernière production. Même si le morceau se laisse écouter, je l’aurais écarté moi aussi, si mon avis avait été requis…
‘Sunday Rain Set In’, il aurait du le conserver. Il s’agit d’un nouvel instrumental avec la flûte envoûtante de Theo Travis. Un bijou.
‘Vermillioncore’ est parti d’une ligne de basse que Steven n’avait pas finalisée en 2013. Il nous livre la version achevée pour 4 ½, un fabuleux instrumental dans la veine de Porcupine Tree avec des touches trip hop.
En parlant de Porcupine Tree, l’EP s’achève sur ‘Don’t Hate Me’, titre de Wilson sorti sur Stupid Dream (mon premier PT). Cette version est tirée d’un live enregistré en Europe en 2015. J’adore la contribution de Ninet Tayeb sur ce morceau. Et puis Theo au saxophone, ça ne se refuse pas.
Six titres c’est long et c’est court. Un jour Steven dévoilera un coffret dix CDs contenant toutes les merveilles qu’il n’a jamais publiées. Les sceptiques prendront alors toute la mesure de son génie, même si, quelques fois, son génie justement met mal à l’aise. Cet EP est une merveille qui nous aidera à patienter jusqu’à la prochaine révolution wilsonienne.

Facebook : https://www.facebook.com/StevenWilsonHQ

Trailer :



Rédigé par Neoprog le 29/01/2016
Commentaires
Aucun commentaire