Neoprog.eu
Menu

Murmuration
Suns Of The Tundra - Murmuration
Titre : Murmuration
Groupe : Suns Of The Tundra
Sortie : 2019
Label : Bad Elephant Music
Format : CD
Genre : Heavy progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Murmuration
  • Each Of Us
  • Sunflower
  • Four Corners
  • Echo Of An Angel
  • Survive Just Fine
  • Pond Life

Formation en 2004

Andy Marlow [bassiste,clavier], Mark Moloney [guitariste], Simon Oakes [chanteur,guitariste,clavier], Andrew Prestidge [clavier,batteur,percussions]

Souvent, en fin d'année, lorsque le flot des promotions se tarit, je remonte le temps à la recherche d’un album que nous aurions dû chroniquer et qui a été oublié dans la tourmente de l’actualité. Murmuration de Suns of the Tundra est de ceux-là, un disque sorti mi-novembre 2019 après que le groupe soit resté silencieux pendant quatre années.

Sun of the Tundra est un phoenix né des cendres du groupe Peach où officiait également le bassiste de Tool, Justin Chancellor. Un quatuor de rock alternatif qui rappelle les premières années de Porcupine Tree avec des touches de King Crimson et Tool à l’occasion.

Suns of the Tundra

Ici alternatif se conjugue avec progressif moderne comme dans ‘Sunflower’, le titre le plus long de l’album du haut de ses huit minutes et dix-neuf secondes, ou dans ‘Echo Of An Angel’ qui arbore les couleurs du heavy prog mais également celles des Beatles. Mais si j’ai accroché immédiatement avec Suns of the Tundra, c’est en écoutant le titre album, ‘Murmuration’, et sa basse galopante. Chant plein d’échos et rythmique déstructurée nous entraînent dans un univers à la frontière de l’expérimental et de l’alternatif, proposant une expérience sensorielle assez unique.

Coincés entre des pièces plus exigeantes, deux morceaux font figure de ballades pop très accessibles, ‘Each Of Us’ qui n’est pas si loin de la période Lightbulb Sun de Porcupine Tree et ‘Four Corners’ sur lequel on pourrait presque danser. ‘Survive Just Fine’ entre psychédélisme et chamanisme brise cette logique qui consistait à alterner des pièces complexes et des titres plus grand public. Certes sa structure est des plus simple, cependant cette écriture tout en attente, hypnotisante, n’est pas le genre de chose qui passerait aisément sur les ondes, du moins pas dans l’hexagone. ‘Pond Life’ reprend pour finir l’aspect chamanique de ‘Survive Just Fine’ mais cette fois le titre se fait plus stoner que précédemment.

Les compositions de Suns of the Tundra ne brillent pas par l’abondance de claviers, ce qui leur donne un style plus proche de l’alternatif que du progressif. Ce sont les guitares de Mark et Simon, la basse particulièrement présente de Andy et la batterie de Andrew qui mènent ici la danse. Le chant de Simon, s’il se révèle agréable, n’est pas non plus d’une grande variété, laissant d’autant plus d’espace aux instruments pour s’exprimer.



Sur les sept morceaux présents dans l’album, trois m’ont particulièrement frappé, ‘Murmuration’, ‘Echo Of An Angel’ et ‘Survive Juste Fine’. Je suis un peu moins fan de ‘Four Corners’ même si la basse y construit de jolis motifs, mais pour le reste, Suns of the Tundra nous propose un très bel album que je vous recommande fortement.


Rédigé par Jean-Christophe le 16/03/2021
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°8 Magazine n°7
Prochains concerts
Prochaines sorties
  • 16/04/2021 - Bend the Future
    Without Notice
  • 16/04/2021 - Sounds Of New Soma
    Trip
  • 16/04/2021 - Liquid Tension Experiment
    LTE3