Neoprog.eu
Menu

The key
Swifan Eolh and The Mudra Choir - The key
Titre : The key
Groupe : Swifan Eolh and The Mudra Choir
Sortie : 2018
Label : Apollon Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Wounded dreamers
  • Heart of sadness
  • Spiders in the old café
  • Earth, shakes, rattles’n’rolls
  • Cantus
  • Tides are turning
  • Blessed be
  • The Key

Formation en 2015


Amis progueux ce premier album de Swifan Eolh & The Mudra Choir va vous extirper de votre zone de confort cotonneuse ou peuplée de certitudes en vous satellisant dans de l’exploration musicale hybride entre rétro prog, psychédélisme, jazz et mysticisme spatial.
Bon sang ne saurait mentir, ce groupe a assuré la première partie de l’inusable Gong (dont la filiation est indéniable) en 2017 et partagé la scène avec, entre autres, Magic Pie, Panzerpappa ou encore Motorpsycho. Concernant le contenu, l’accroche promotionnelle décrit les textes comme l'expression d'une attitude de recherche spirituelle, s'inspirant des traditions ésotériques, s'adressant aux labyrinthes de l'esprit, indiquant toujours les clés pour se libérer du gouffre de la souffrance ; une sérieuse prise d’altitude à mettre en rapport avec le nom du groupe que ma recherche sur le sanskrit et les runes pourrait donner en traduction, à mon humble avis, intervenons pour la protection du vivant et ouvrons notre conscience car la vie est entre nos mains si nous nous connectons aux éléments et à la nature ; vous l’avez compris nous sommes partis sur des bases très élevées voire stratosphériques !

Swifan Eolh & The Mudra Choir

Les titres, assez éclectiques, abordent des styles musicaux différents, toujours avec une touche symphonique sous-jacente sous un aspect rugueux ; le chant est essentiel dans la symbiose de The Key, parfois théâtral et très expressif, parfois assagi mais toujours avec des voix féminines et masculines en parfaite osmose ; bref, impossible de cataloguer Swifan Eolh & The Mudra Choir ou de les isoler dans la case musicale de la pensée unique.

Premier contact avec le titre ‘The Key’ :


J’ai particulièrement apprécié ‘Wounded dreamers’, du très bon rétro prog aux accents yessiens, le très énervé ‘Earth, shakes, rattles’n’rolls’ avec sa performance vocale et ses claviers en deuxième partie, ainsi que la montée progressive de ‘Tides are turning’, plus apaisé musicalement et vocalement, au très beau final ; à noter le titre ‘Blessed be’, hommage à Gong et interprété par la regrettée Gilli Smith.

En bonus une version live de ‘Tides are turning’, un tantinet différente de la version de l’opus, plus contrastée, mais tout aussi recommandable :



Vous l’aurez compris The Key a de sérieux arguments pour titiller notre intérêt, notre appétence pour la scène rock prog primitive, et nos instincts musicaux éclectiques. Fans de Gong, Gentle Giant et consorts, vous ouvrirez vos chakras avec un plaisir non dissimulé, pour les autres, curieux de nature que vous êtes, profitez de ce groupe pour ajouter une corde spirituelle à votre arc musical.


Rédigé par François le 29/01/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties