Tardigrades Will Inherit The Earth
The Mute Gods - Tardigrades Will Inherit The Earth
Titre : Tardigrades Will Inherit The Earth
Groupe : The Mute Gods
Sortie : 2017
Label : Inside Out
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Saltatio Mortis
  • Animal Army
  • We Can’t Carry On
  • The Dumbing Of The Stupid
  • Early Warning
  • Tardigrades Will Inherit The Earth
  • Window Onto The Sun
  • Lament
  • The singing Fish Of Batticaloa
  • Hallelujah (bonus)
  • The Andromeda Strain
  • Stranger Than Fiction

Formation en 2013

Nick Beggs [chanteur,bassiste], Roger King [guitariste,clavier], Marco Minnemann [batteur]

The Mute Gods

The Mute Gods c’est avant tout la réunion d’un trio d’excellents musiciens impliqués dans la sphère progressive et jouant chacun plusieurs instruments : Nick Beggs avec, en particulier, Steven Wilson, Steve Hackett, Lifesigns ; Roger King avec Steve Hackett ; Marco Minneman avec Steve Hackett, The Aristocrats.
Un an après “Do Nothing Till You Hear From Me” qui nous avait un tantinet « dérouté » à Néoprog, force est de constater que le propos, très sombre et pessimiste, reste le même, l’humanité va droit dans le mur. Ne resteront alors sur notre terre que les tardigrades, minuscules invertébrés capable de survivre à des conditions extrêmes. A vrai dire, le tout se veut moralisateur dans une suite de réflexions et d’alertes sur notre société actuelle, l’état de la religion, de la politique, de la biosphère, de l’écologie, le rôle des médias et les tendances autodestructrices de l’homme ; autant de thèmes abordés (trop sur un seul opus ?) qui nous ramènent sur un terrain où chacun d’entre nous, du moins je l’espère, n’a pas attendu ce groupe pour se questionner et éventuellement s’engager.

Après une ouverture symphonique en guise de danse macabre, suit un bloc de trois titres qui sont les plus heavy de l’album : ‘Animal Army’ à l’assise rythmique lourde bizarrement desservi par un chant solo contrastant avec la musique agressive (à moins que ce choix ne soit délibéré !) ; ‘We Can’t Carry On’ rocky en diable, intéressant, bien interprété tant musicalement que vocalement, et ‘Dumbing Of The Stupid’ très années 70, une mise sous pression qui fonctionne bien et se termine par un passage instrumental débridé et déstructuré.



‘Early warning’ qui se charge de ralentir le tonitruant début d’album, est une mélodie gentillette avant un ‘Tardigrates Will Inherit The Earth’ lorgnant sur un pop rock simplissime et kitch que je croyais oublié et qui s’étire en longueur, réservé aux amateurs du genre. Eclectique groupe que The Mute Gods qui poursuit par un très moderne ‘Window Onto To the Sun’, un de mes morceaux préférés, où se succèdent de belles textures musicales entrainantes. Après un court intermède, ‘Lament’ marqué par l’utilisation du Stick Chapman, nouveau changement d’univers musical avec le très prog ‘The singing Fish Of Batticaloa’ où les claviers s’expriment enfin ; une pièce en trois parties avec un passage central très acoustique, conseillé ! Suit un instrumental ‘The Andromeda Strain’, successions de couches musicales qui ont le mérite de confirmer le talent d’instrumentiste du trio. L’album se termine calmement par le très sage ‘Stranger Than Fiction’, une ballade « wilsonienne » douce voire doucereuse, chantée en duo par Nick Beggs et sa fille comme sur le premier album.

Alors quid sur le ressenti général de cet album ? Personnellement j’ai eu du mal à l’appréhender dans son ensemble tant il est éclectique, voire hétéroclite ; si le talent des musiciens n’est pas en cause, le fond, par les thèmes abordés, semble prendre le pas sur la forme et l’architecture musicale ; peut être, en mauvais angliciste comme la majorité des français, ne suis-je pas à même d’en apprécier la profondeur !
A chacun de se faire une idée sur cet empilage d’atmosphères, pour ma part je ne retiendrai qu’une moitié de l’album, les morceaux qui fonctionnent avec mes repères.

Facebook : https://www.facebook.com/themutegods/
Rédigé par Yesiam le 27/02/2017

Commentaires
Aucun commentaire
The Black Fall - The Time Traveler
06/03/2017   The Black Fall - The Time Traveler
Eremo - s/t
03/03/2017   Eremo - s/t
The Green Violinist - Receive and transmit
01/03/2017   The Green Violinist - Receive and transmit
The Mute Gods - Tardigrades Will Inherit The Earth
27/02/2017   The Mute Gods - Tardigrades Will Inherit The Earth
Mike Oldfield - Return to Ommadawn
24/02/2017   Mike Oldfield - Return to Ommadawn
Dimension Eleven - Stardust
23/02/2017   Dimension Eleven - Stardust
Peter Silberman - Impermanence
22/02/2017   Peter Silberman - Impermanence
Opale - Immensité
20/02/2017   Opale - Immensité
The Random Monsters - Going Home
17/02/2017   The Random Monsters - Going Home
Nord - Alpha
15/02/2017   Nord - Alpha
Tim Bowness - Lost In The Ghost Light
13/02/2017   Tim Bowness - Lost In The Ghost Light
Haken - Visions (20017)
10/02/2017   Haken - Visions (20017)
Slyde - Back Again
08/02/2017   Slyde - Back Again
O.R.k. - Soul Of An Octopus
06/02/2017   O.R.k. - Soul Of An Octopus
Haken - Aquarius (2017)
03/02/2017   Haken - Aquarius (2017)
Haken - Aquarius
02/02/2017   Haken - Aquarius
Exquirla - Para Quienes Aún Viven
01/02/2017   Exquirla - Para Quienes Aún Viven
Siljan - Light In Chaos
30/01/2017   Siljan - Light In Chaos
Rani Chatoorgoon - Samasara
27/01/2017   Rani Chatoorgoon - Samasara
The Aurora Project - World of Grey
25/01/2017   The Aurora Project - World of Grey
Prochains concerts
  • 29/03/2017 - Haken - La Maroquinerie - Paris
  • 30/03/2017 - Haken - La Laiterie - Strasbourg
  • 30/03/2017 - Neal Morse - Le Kursaal - Limbourg
  • 31/03/2017 - Blind Ego - Neuberinhaus - Reichenbach
Prochaines sorties