Neoprog.eu
Menu

The Rome Pro(G)jet
The Rome Pro(G)jet - The Rome Pro(G)jet
Titre : The Rome Pro(G)jet
Groupe : The Rome Pro(G)jet
Sortie : 2012
Label : Inconnu
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • ...April 21st 753 B.C.
  • Over 2.000 Fountains
  • Monuments And Statues Everywere
  • Down In The Domus Aurea
  • In And Around The Colosseum
  • Caracalla's Dream
  • A Manking's Heritage
  • Towards The Future...

Formation en 2012

Steve Hackett [guitariste], David Cross [violon], Francesco Di Giacomo [], John Hackett [flute], Steve Hackett [guitariste], David Jackson [flute,saxophone], Nick Magnus [clavier], Richard Sinclair [], Franck Carducci [chanteur,guitariste,bassiste], Mauro Montobbio [clavier], Jerry Cutillo [], Luca Grosso [], Maurizio Mirabelli [batteur], Paolo Ricca [clavier]

Il y a peu de temps, nous avons chroniqué l’EP de The Rome Pro(G)jet, un CD deux titres très prometteurs.

Voici l’album, sorti le 7 décembre dernier, un disque dix titres principalement instrumentaux menés par Vincenzo Ricca, Steve Hackett, David Cross, David Jackson, Richard Sinclair, John Hackett, Nick Magnuss, Franck Carducci, Francesco Di Giacomo et bien d’autres, une belle affiche.

Un concept album instrumental sur la cité de Rome né dans l’imagination de Steve Hackett et Vincenzo Ricca.

La musique nous replonge dans le rock progressif dit classique, à savoir les années 1970 et plus particulièrement le style musical propre à Genesis avec cependant des influences diverses liées aux musiciens présents (Caravan, Van Der Graff Generator, King Crimson voire même du Vangelis).

Alors rien de neuf sous le soleil en fait ?
Non en effectivement, mais un album instrumental dirigé par de tels musiciens et qui nous replonge dans la grande période du rock progressif, n’est-ce pas une motivation suffisante pour tendre l’oreille ?

Je ne parle pas italien, donc le premier titre, qui est un prologue parlé, est systématique zappé, pardon.

Les choses sérieuses commencent donc avec ...April 21st 753 B.C., la fondation de Rome.

La première impression est la qualité de l’enregistrement, un magnifique travail de Tiziamo Sposato et Vincenzo Ricca. Sur une telle musique, la qualité du son compte quand même pas mal, là nous sommes gâtés.

Vient ensuite le plaisir de retrouver les sonorités des 70’s sur des mélodies nouvelles, parfois assez modernes, de goûter la profusion des instruments, des compositions progressives mais pas démonstratives, très mélodiques tout en étant parfois techniques, un délicat équilibre parfaitement réussi ici.

Il y a des temps forts mais pas vraiment de faiblesse dans cet album.

Le titre qui m’a vraiment fait décoller est celui composé pour le saxophone de Jackson, A Mankind Heritage, mais c’est très subjectif, sans doute parce que j’ai été vraiment surpris par la musique.

J’ai adoré les sonorités old schooll des claviers de Vincenzo, des passages de guitare géniaux comme sur Down To The Domus Aurea, mais bon c’est Steve Hackett quand même.

The Rome Pro(G)jet est un voyage musical fabuleux, cohérent, qui s’écoute sans peine, dans lequel on s’immerge complètement comme on écouterait Please Don’t Touch ou bien Los Endos.

Si vous aimez les albums instrumentaux et le prog classique, je pense que cet album va vous séduire, comme il m’a séduit.


Rédigé par Neoprog le 17/12/2012
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 02/02/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
  • 04/02/2018 - Steven Wilson - Silo - Marseille
  • 06/02/2018 - Steven Wilson - Transbordeur - Villeurbanne
  • 22/02/2018 - Ange - L'Autre canal - Nancy
Prochaines sorties