Neoprog.eu
Menu

NULA JEDAN
THORK - NULA JEDAN
Titre : NULA JEDAN
Groupe : THORK
Sortie : 2007
Label : Thork
Format : CD
Genre : Metal progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • ex-slave
  • ici
  • la lumière
  • j'aurais pu
  • danse des airs - instrumental
  • au ciel
  • revoir
  • 01
  • ces rêves-là

Formation en 1998


Troisième album du groupe Thork et premier critiqué sur se site.

Thork est un groupe français, de Annecy précisément, qui galère comme beaucoup d'autres pour se faire distribuer, et pourtant...

L'album commence sur 'EX-SLAVE', un morceau de douze minutes, étrange mélange de folk, progressif, new age. Le chant sur plusieurs voix, beaucoup de guitare acoustique, violon, violoncelle en fait un titre étonnant. Il peut faire penser au travail de groupes mythiques comme Malicorne ou Tri Yann pour les amateurs.

'ICI' est beaucoup plus classique, avec un refrain rithmé où la guitare a de beaux passages.

La claque vient avec 'La Lumière', un morceau très lent à la musique répétivive envoutante ou percent des trais de guitare. Vers la motié du titre la musique répétitive s'enhardie un peu et l'on a droit à de très beaux passages. Le texte est à tomber par terre. Neuf minutes de bonheur, rien que ça.

'J'aurai pu', est un titre atmosphérique. Le chant numérisé est du meilleur effet porté par des accords de synthé, classique comme construction mais qui accroche toujours. Une partie du texte est lu à l'envers (vous le découvirez dans le livret) ce qui renforce l'impression d'étrangeté, tres beau momment.

'Danse des airs' est un instrumental intéressant mais que l'on aimerait un peu plus contrasté et plus technique à la guitare. Mais bon, c'est beau.

'Au ciel' commence sur quelques notes de guitares égrenées qui lance la mélodie. Le chant très haut, une mélodie très simple, limite contine qui vient s'enrichir lentement pour devenir une air limite moyennageux. Sauf que des cuivres viennent troubler cet arragement. Les textes sont encore magnifiques. J'adore !

'Revoir' est assez linéaire avec un chant récitatif un peu trop franchouillard (pardonnez moi l'expression).
Il finit sur un très beau riff qui rappele la fin de 'This Is The 20's Century' suivi de d'un chant déchirant.

'01' pêche un peu par son introduction pas très rock mais petit à petit la musique s'installe, mélange de cuivres et de cordes, guitare très basse sur de longs accords. Un peu de tout dans ce titre, du beau comme du moins beau.

Et pour finir 'Ces rêves là', courte ballade à la guitare et chant numérisé. Joli mais je ne suis fan.

Un beau livret, des textes poèmes magnifiques, des passages musicaux surprenants, bien amenés en font un bel album que je vous recommande. Il n'est pas dans le crénau classique du rock progressif, il flirte agréablement avec le folk et d'autres mouvances ce qui en fait son orginalité mais aussi sa difficulté à trouver sans doute un public.


Rédigé par Jean-Christophe le 07/12/2007
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 04/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
  • 05/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
  • 05/09/2020 - Cloud Busting - Youtube streaming - Internet
  • 06/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
Prochaines sorties