Neoprog.eu
Menu

Seaside Air
Trettioariga Kriget - Seaside Air
Titre : Seaside Air
Groupe : Trettioariga Kriget
Sortie : 2016
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Rétro prog
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • The Photograph
  • Seaside Air
  • Forgotten Garden
  • Snow
  • Billy
  • Dreaming of Vermeer
  • Behold the Pilot

Formation en 1970



Quarante six années d'existence et treize albums plus tard, Neoprog découvre Trettioriga Kriget avec leur dernier album Seaside Air. Qui ? Ok, je ne suis pas le seul: un groupe suédois fondé en 1970 et qui n’avait, jusqu’à ce jour, guère fait parler de lui dans l’hexagone et pour cause, ils chantaient en suédois.

Du prog classique devenu au fil des années rétro progressif, mâtiné de psychédélisme et influencé entre autres par King Crimson, ces six musiciens sortent un nouvel album qui signera assurément un virage dans leur carrière. Non contents de renoncer au suédois pour toucher une plus large audience avec l’anglais, ils opèrent également une mutation musicale, picorant du côté pop rock et délaissant quelque peu le prog psychédélique.


Le pari semble risqué : changement de langue, de style, quitte à froisser les fans de la première heure et s’ouvrir à un nouveau public. Je me suis plongé dans leur discographie, histoire de ne pas passer totalement pour un idiot, et j’avoue avoir été séduit par le chant suédois comme Solstafir avec l’islandais. L'hégémonie anglophone dans les productions artistiques m’agace quelque peu et je loue des groupes comme Lazuli ou Elora qui chantent encore dans notre langue. Passé cette parenthèse linguistique, que contient Seaside Air ?


Sept morceaux composent l’album de trois quarts d’heure. Pas de folie des grandeurs mais tout de même deux pièces qui dépassent les huit minutes, en ouverture et conclusion. Trettioriga Kriget n’a pas totalement renoncé au son des seventies rassurez-vous, d’ailleurs l’album sonne relativement vintage par le choix des guitares et claviers. Mais la tendance musicale est au rock des précurseurs du progressif. Un tempo lent domine l’album, ce qui n’empêche pas quelques accélérations (‘Behold the Pilot’). Flûtes, claviers analogiques, voix planante (à la Yogi Lang), le psyché n’est jamais très loin comme avec ‘Forgotten Garden’. Vous retrouverez sur les morceaux un peu de Doors, Beatles ou The Moody Blues, rien de bien neuf. Ce côté vintage cède la place à la pop rock plus moderne avec le cinquième morceau intitulé ‘Billy’. La surprise arrive avec ‘Dreaming of Vermeer’ (vous savez, le peintre du 17ième siècle), une pièce épurée, avec principalement une guitare et un chant bien agréable. Mais mon titre préféré se situe au coeur de l’album. De facture très classique, un peu naïf, ce ‘Snow’ avec son piano et ses roulements de tambours parle à mon âme.


Seaside Air est agréable sans transcender les genres. Un voyage paisible dans le temps mais qui manque de caractère pour convaincre totalement.


Facebook : https://www.facebook.com/Trettioåriga-Kriget-117593910500


Vidéo :




Rédigé par Jean-Christophe le 07/03/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°8 Magazine n°7
Prochains concerts
Prochaines sorties
  • 16/04/2021 - Bend the Future
    Without Notice
  • 16/04/2021 - Sounds Of New Soma
    Trip
  • 16/04/2021 - Liquid Tension Experiment
    LTE3