Neoprog.eu
Menu

Unacceptable Vegetable
Voluntary Mother Earth - Unacceptable Vegetable
Titre : Unacceptable Vegetable
Groupe : Voluntary Mother Earth
Sortie : 2007
Label : VME
Format : CD
Genre : Psychédélique

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Give Us a Tomato
  • Feed Head for a Free Ride
  • I said "Just Water, Please" and She Gave me Sprite
  • Valley Girl meets Angela and Long Thin Person somewhere in the Orient
  • Jeremy Thorn 2007
  • A Story of the Typical Week of a Starving Musician
  • Makes Me Wonder
  • Forgive My Penis
  • ...and You Got My Penis Hurt

Formation en 2004


Le Japon, vous connaissez ?
Le groupe 'Volontary Mother Earth' ?
Leur album 'Unacceptable Vegetable' ?
Ben alors ? Comblons cette lacune :
Impertinence et humour, doublé d'un évident talent, voila ce qui pourrait qualifier ce groupe ovni.
Musicalement l'album navigue entre jazz, rock et prog avec aisance. Presque chaque titre réserve des surprises sonores cocasses et les textes sont assez... impertinents. Pas de doute les musiciens sont talentueux et leur patchwork musical se tient très bien.
'Give us a Tomato' est le titre qui vous donne d'emblée l'envie d'écouter tout l'album. Très riche, bien construit, on sent tout de suite que l'on a pas a faire à des débutants.
'Free Head for a Free Ride' continue dans un style jazzy bien tourné.
'I said...' devrait rappeller deux trois petites choses aux oreilles attentives.
'Valley Girl...' est une sorte de ballade amoureuse où le sujet central serait plutôt le sexe.
'Jeremy Thorn 2007' est un titre assez basique dans sa trame mais parsemé d'ovnis excellents, xylophone aux mélodies ironiques, guitare déjantée, paroles japonaises. Le thème lui ne change guère.
'A Story of The Typical Week of a Starving Musician' laisse un peu plus à désirer par sa construction, on s'ennuie un peu.
'Makes Me Wonder' possède un son admirable, guitare, clavier tout y est. Pastiche des 70's, mais très bon pastiche, un vrai bonheur à écouter.
'Forgive My Penis', il ben fallait l'écrire, du pure délire... On retrouve dans ce titre trois morceaux connus parodiés, je vous laisse les découvrir.
'...and You Got My Penis Hurt' dernier titre de l'album, plus de sept minutes de musique très King Crmison avec des textes, disons déroutants.
Un album peu sérieux dans les textes, parodiques, sarcastiques, impertinents, le tout emballé dans une musique riche, prenant ses sources un peu partout. Atypique à tout point de vu, cet album mérite que l'on s'y attarde.


Rédigé par Jean-Christophe le 08/08/2008
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties