Neoprog.eu
Menu

The Tower
Vulture Industries - The Tower
Titre : The Tower
Groupe : Vulture Industries
Sortie : 2013
Label : Season of Mist
Format : CD
Genre : Metal

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres


    Vultures Industries sort son troisième album officiel cette année, The Tower, si on ne compte pas leurs trois premières démos. Du métal progressif assez atypique joué par cinq artistes Øyvind Madsen et Eivind Huse aux guitares, Tor Helge Gjengedal à la baterie, Kyrre Teigen à la Basse et Bjørnar E. Nilsen au chant.

    Leur musique possède un côté déjanté et théâtral tout en jouant dans et un univers très sombre. Le chant de Bjørnar est pour beaucoup dans cette atmosphère étonnante, une sorte de Nina Hagen masculin.

    Dix titres composent The Tower, des morceaux de longueurs inégales, de The Hound un grand format de plus de neuf minutes à la petite pièce de trois minutes. Passé la première surprise, l’album The Tower semble bien linéaire, avec des constructions musicales pesantes nettement plus métal que progressives. On retrouve presque tout le temps le même fonctionnement sur chacun des titres : un chant déclamant, des choeurs épiques et une couche musicale assez épaisse, particulièrement sur la basse batterie où de temps se dégage un petit passage original ou un solo.

    Résultat des courses, sauf écoute attentive et épuisante, le décrochage est assuré. Pour couronner le tout, la production n’est pas franchement à la hauteur et une certaine confusion règne entre les enceintes. L’écoute d’un titre isolé est une expérience agréable et originale tant le genre du groupe est atypique, allez deux titres, l’album entier est presque un chemin de croix.

    Il y a quand même quelques pièces comme A Knife Between Us qui relancent bien la machine, musicalement original, pas du tout linéaire, sorte de valse bancale où danseraient des morts vivants. Idéal pour une soirée d'halloween. Lost among Liars sort également du lot, la plus aérienne des pistes avec une introduction que l’on attendait pas vraiment sur cet album. Cela n’en fait pas forcément un titre génial, il est juste différent. C’est le dernier titre, le bonus, Blood Don’t Eliogalabus qui est peut-être le plus déjanté et sans doute le plus intéressant.

    Bon si vous ne l’aviez pas compris encore, l’album m’a déçu. L’écoute du premier single The Tower m’avait vraiment donné envie de découvrir la musique du groupe, c’est chose faite et elle n’est pas franchement à mon goût. Leur univers musical est original, c’est évident mais beaucoup trop répétitif au final. Il y a sans doute un public pour cet album, je n’en fais pas partie.


    Rédigé par Jean-Christophe le 26/09/2013
    Commentaires
    Aucun commentaire
    Soutenez Neoprog

    Le magazine papier
    Magazine n°5 Magazine n°6
    Prochains concerts
    Prochaines sorties