Neoprog.eu
Menu

Flight Of Fancy
X-Panda - Flight Of Fancy
Titre : Flight Of Fancy
Groupe : X-Panda
Sortie : 2011
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Metal progressif

La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Intro - instrumental
  • Black
  • Dickybirds - instrumental
  • Flight Of Fancy - instrumental
  • Siren
  • Journey Of A Dream - instrumental
  • Keyboard Solo - instrumental
  • Rhythm Department - instrumental
  • Calm Waters - instrumental
  • Crystal Gazing - instrumental
  • Revelation

Formation en 2009

Kaarel Tamra [clavier], Risto Virkhausen [], Tamar Nugis [], Karl-Juhan Laanesaar [batteur]

X-Panda est un groupe estonien de rock progressif fusion.

Leur album, Flight Of Fancy est très instrumental, dominé par une guitare parfaitement maîtrisée.

Après une intro instrumentale, la musique nous embarque pour 11 minutes très symphoniques. Un instrumental métal progressif dans l’esprit de Dream Theater compose les quatre premières minutes de ce titre qui en comprend plus de onze. On plonge ensuite dans une atmosphère proche de ARENA période The Visitor, avec le chant, récitatif et paisible suivi des claviers et d’une guitare à la John Mitchell.
Une musique très visuelle, facile à appréhender, des cuivres ou claviers faisant office de, des changements de rythme en douceur, assez espacés pour suivre, beaucoup de passages instrumentaux où la guitare nous chatouille les oreilles. Black est un magnifique titre tout simplement.

Dickybirds est un instrumental où le piano et la guitare se taillent la part belle. Musique assez sage, sans excès ni démonstration sur une grande moitié mais qui dérape gentiment ensuite, accrocheur, assez sympa.

Le titre éponyme Flight Of Fancy sonne un peu comme Douar Nevez de Dan Ar Braz, rapprochement improbable et pourtant réel, le jeu comme le son de guitare y est pour beaucoup. Une belle ballade instrumentale qui laisse l’esprit divaguer librement.

Siren va certainement vous surprendre.
Tout commence par du chant pas vraiment mélodique sur lequel arrive une musique métal fusion au tempo nettement plus nerveux. Un peu plus loin, le chant reprend une structure mélodique et la musique s’adoucie quelques secondes mais ce n’est que pour repartir plus vite dans cet univers instrumental assez déroutant. Pour le moins original et bienvenu.

Journey of a Dream alterne métal soft et prog fusion, le titre malgré quelques ruptures de rythme s’étalle un peu trop, manque de dynamique, on passe rapidement en mode ‘écoute distraite’ et c’est dommage.

Le Keyboard Solo est un petit solo de claviers accompagné quand même d’une basse et percussions, rien de brillantissime au demeurant, juste un petit interlude.

Rhythm Departement est comme on sans doute un peu, plus nerveux, riffs métal avec des breaks de percussions assez softs, jolis soli, claviers, guitare... ben là cette fois c’est trop court.

Calm Waters est comme le titre l’indique, calme. Piano jazz sur le devant, une jolie ballade sans grande prétention, juste agréable, sans plus, il manque du chant.

Crystal Gazing revient avec un son nettement plus hargneux et plus d’ambitions aussi : plus huit minutes. Des constructions répétitives, tout d’abord à la guitare puis à la basse avant la montée en puissance de claviers un tantinet pompiers. Vers le milieu du titre commence un collage désordonné de passage instrumentaux de qualité très différentes et pas forcément bien liés entre eux. Bref c’est assez décevant.

Revelation finit sur un titre chanté, trop rare sur cet l’album, des chœurs à la Carmina Burana, une musique métal symphonique un peu pompeuse quand même mais pas désagréable.

Alors alors... l’album est quand même assez inégal, des titres de très bonne facture comme Black et l’assez original Siren, des instrumentaux sympathiques comme DickyBirds ou Rhythm Departement et quelques longueurs.
Il y a chez X-Panda du potentiel, assurément, mais un peu de tri serait à faire dans les titres. Cristal Gazing ressemble vraiment à des sessions jams misent bout à bout pour faire un titre. A vous de voir.


Rédigé par Jean-Christophe le 21/02/2012
Commentaires

En tout cas, ça reste hyper prometteur comme premier album non?
Le 21/02/2012 par pwawrzyn

Oui tout à fait, ils ont un gros potentiel et l'album s'écoute très bien, mais pas forcément toujours avec une oreille attentive.
Le 21/02/2012 par Neoprog

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties