Neoprog.eu
Menu

A Day At The Beach
Airbag - A Day At The Beach
Titre : A Day At The Beach
Groupe : Airbag
Sortie : 2020
Label : KARISMA RECORDS
Format : CD
Genre : Progressif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Machines and Men
  • A Day at the Beach (Part 1)
  • Into the Unknown
  • Sunsets
  • A Day at the Beach (Part 2)
  • Megalomaniac

Formation en 1999

Anders Hovdan [guitariste,bassiste] jusque 2018, Asle Tostrup [chanteur,guitariste,bassiste,clavier], Bjørn Riis [chanteur,guitariste], Joachim Slikker [batteur] jusque 2009, Jørgen Hagen [clavier] jusque 2018, Henrik Fossum [batteur] depuis 2010

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe, voici un petit rappel :
Airbag est un groupe norvégien de rock progressif d’Oslo, formé en 1994.
Après de multiples changements de membres, il se stabilise et sort sa première démo en 2000, suivi d’un EP en 2004 (Come on in), d’un deuxième EP en 2006 (Sounds that it hear) qui sera suivi par un autre EP (Safetree).
Leur premier album sortira en 2008, sous un label indépendant norvégien Karisma Records avec Anders Hovdan (guitare basse), Asle Tostrup (chant, guitare), Bjorn Riis (guitare, chant), Joachim Slikke (batterie) et Jorgen Hagen (clavier).
En 2009, ils sortent leur deuxième album ‘Identity’ avec le même label.
En 2010, le batteur quitte le navire pour des raisons personnelles, il sera remplacé par Henrik Fossum.
En 2011 paraîtra leur troisième album ‘All rights removed’. Un album live sortira en 2013 ‘The Greatest show on Earth’. En 2016 leur quatrième album ‘Disconnected’ sort, toujours sur le label Karisma Records. Cette année sera marquée par le départ du claviériste Jorgen Hagen, ce dernier ne sera pas remplacé au sein du groupe. Les sons des claviers seront judicieusement répartis judicieusement entre Alse Tostrup et Bjorn Riis.

Airbag

Dès le premier album de ce groupe nous ressentons les origines profondes, avec des vapeurs de Pink Floyd, une petite brume de Porcupine Tree et de Blackfield, sans oublier une petite brise matinale d’Archive qui peaufine le style musical d’Airbag.
Vous écoutez du rock progressif planant, un peu comme du Tangerine Dream plus musclé.



Voici la dernière création de nos artistes, arrêtons-nous un moment sur la pochette.
Un coucher de soleil sur une plage de sable fin, au bord d’un lac, sur laquelle des ours en peluche enfouissent leurs têtes dans le sable avec leurs jolis postérieurs en l’air.
En haut à gauche nous lisons ‘Airbag’ et à droite ‘A day at the beach’. Cette photo me fait penser un peu à différentes pochettes et animations de Pink Floyd, premier petit clin d’œil… mais la question est posée : pourquoi des ours en peluche dans cette posture grotesque sur cette plage ? La réponse est peut-être dans l’album, je vous laisse la découvrir….
Mais revenons à la partie la plus intéressante dans cette chronique : les compositions musicales de ce nouvel album. Elles se composent de six titres d’une durée variant entre quatre et dix minutes.
En écoutant le premier titre, nous sommes hypnotisés et envoûtés par cette musique.
Le son d'Airbag est bien là avec ses introductions planantes, ses rythmes lents et la voix douce et chaude de Asle Tostrup. de A l’inverse de l’avant-dernier album où l'homogénéité planante des morceaux nous lasse un peu au bout du troisième titre. Nous avons dans ce dernier opus des parties planantes avec un rythme plus soutenu par la basse et la batterie. Les changements de rythmes et des riffs de guitares sont plus musclés.
Le son est excellent, il met en valeur chaque instrument. Les ingénieurs du son ont réussi à donner du relief et de la profondeur sur tous les titres proposés.
Ce dernier album d’Airbag est une petite merveille pour les amateurs de progressif planant. Pour les hardeux teigneux, passez votre chemin…
Installez-vous dans votre canapé, mettez votre casque et commencez votre méditation musicale Airbag.
Laissez-vous aller dans le monde de ce groupe norvégien, il vous entraînera dans le passé, dans le présent et dans le futur.
Laissez-vous emporter dans un voyage au plus profond de vous-même pour découvrir votre côté obscur, mais aussi votre côté lumineux...
Plongez dans cette œuvre romantique et poétique. Airbag vous aide à arrêter le temps et à vous faire rêver ou cauchemarder.
Tout l’album est excellent, mais deux titres sortent du lot par leur innovation.
Le premier, “Sunsets”, avec ses huit minutes quinze, sort des sentiers battus de ce groupe, avec son introduction par un mini solo de batterie, son tempo plus rapide martelé par une basse puissante et par ses changements de rythme superbement orchestrés.
Le deuxième, ‘A day at the Beach partie 2’ est un instrumental de plus de cinq minutes. L'intro est angoissante avec cette note aiguë et stridente, suivie par la batterie et la basse qui ressemblent au battement d'un coeur, comme sur début de l'album des Pink Floyd Dark Side In The Moon, deuxième petit clin d'oeil en passant.... Arrive ensuite le clavier avec son nappage de caramel planant qui nous rassure, suivi par un solo de guitare magistral. Ce titre nous téléporte sur cette plage. Il nous invite à marcher sur le sable, se baigner, pique-niquer et contempler en fin de journée le coucher de soleil…
Je vous conseille de le découvrir avec votre compagne, assis confortablement sur votre divan et laissez-vous aller dans l'univers musical Airbag.


Rédigé par Eric le 19/05/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties