Neoprog.eu
Menu

From The Solitary Woods
Buttered Bacon Biscuits  - From The Solitary Woods
Titre : From The Solitary Woods
Groupe : Buttered Bacon Biscuits
Sortie : 2017
Label : Jolly Rogers records
Format : CD
Genre : Hard rock
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Losin' My Pride
  • Another Secret in the Sun
  • Essaouira
  • Into The Wild
  • I Hope You're Feeling Bad
  • No Man's Land
  • State of Mind
  • Cross-eyed Jesus

Formation en 2008

Riccardo Dal Pane [percussions], Alessandro Celli [guitariste], Alessandro Aroni [bassiste], Antonio Perugini [batteur], Stefano Olivi [clavier]

From The Solitary Woods est un album qui ne date pas d'hier puisqu'il est déjà sorti en 2009 en auto-promotion. Cet album est en fait une réédition, illustrée d'un nouvel artwork que les années 70 ne renieront sûrement pas. Une réédition ? L'explication en est simple. Depuis la première sortie de cet album, Ricky, à l'origine de Buttered Bacon Biscuits, s'est embarqué dans un nouveau projet avec Stefano Olivi aux claviers et Andrea Palli, qui avait remplacé Antonio à la batterie du temps de BBB. Ce nouveau projet était bien sûr le groupe Witchwood, avec la sortie de Litanies From The Woods en 2015. C'est la raison pour laquelle vous verrez quelquefois un petit 'Feat. Witchwood' pour cette réédition. Similarité dans les titres des deux albums, similarité aussi dans la musique jouée par ces deux groupes dont Ricky a imprimé le style.

Buttered Bacon Biscuits

Rien de prog dans cet album, nous avons affaire ici de nouveau à du bon rock dans la veine des seventies, sur un triptyque guitare-basse-batterie simple, sans fioritures, que viennent agrémenter fugacement des claviers ou un Hammond. Rien de très frénétique toutefois. A part un 'I Hope You're Feeling Bad' un peu plus rentre-dedans, et qui dénote de tous les autres titres avec ses guitares un peu plus grasses, son orgue Hammond qui brode et son motif guitaresque de quatre notes inlassablement répété, la majorité des titres se base sur un tempo généralement assez lent, tranquille, voire chaloupé ('Another Secret In The Sun') mais néanmoins diablement efficace et évocateur de l'époque du bon vieux hard rock old school des Neil Young, Deep Purple, Uriah Heep et consorts. Certains passages, avec leurs accents country/folk de guitare acoustique et de steel guitare ('Another Secret In The Sun', 'No Man's Land'), ou avec une danse traditionnelle indienne et ses tambours idoines ('Into The Wild') feront sûrement resurgir des images de paysages et de grands espaces américains. Vous y reniflerez sûrement aussi de doux et nostalgiques parfums de 'Riders On The Storm' sur 'Essaouira' et ses notes de glockenspiel, ainsi que des effluves un peu plus psychédéliques sur 'State of Mind', le titre le plus long de l'album qui commence par un orgue Hammond partant progressivement en vrille, et qui continue en de nombreux changements rythmiques entrecoupés de soli heavy de guitare et de clavier. Ajoutons que la voix de Ricky fait des merveilles et donne toute son ampleur dans 'Into The Wild': une voix précise, acérée et tranchante, qui semble toujours se déchirer - mais ce n'est qu'une impression – et d'une précision extrême.

Voilà, il n'y a donc rien de follement original dans cet album, mais les italiens de BBB ont revisité les codes du hard rock années 70 avec, je trouve, des notes aérées et lentes qui donnent une touche de tranquillicalmitude (oui je sais ça n'existe pas, mais j'aime bien inventer des mots) et de temps suspendu, ce qui semble être leur touche bien à eux. C'est certes classique, mais efficace, et cela fait du bien par où ça passe.

Avec cette réédition, le message de Ricky est donc limpide: vous avez aimé Witchwood, alors écoutez aussi ce 'From The Solitary Woods', il y a de très grandes chances que cela vous plaise aussi. Chez nous le message a en tout cas été reçu cinq sur cinq.


Bandcamp:



Vidéo :


Rédigé par loloprog le 11/08/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
Prochaines sorties