Neoprog.eu
Menu

Thank You
Damian Wilson - Thank You
Titre : Thank You
Groupe : Damian Wilson
Sortie : 2019
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Pop
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Thank You
  • Let Me Down Slowly
  • God Be My Judge
  • Until I'm With You
  • Can You Hear Me

Damian Wilson [chanteur,guitariste]

Qu’il chante du metal progressif avec Threshold, Headspace ou Star One, du folk avec Adam Wakeman, du metal en acoustique avec Maiden UniteD ou en solo, Damian Wilson reste pour moi la plus belle voix du rock. Comme pour Anneke, son alter ego féminine, il peine depuis ses débuts à s’imposer comme frontman d’un groupe. Et pourtant, quel timbre, quel vibrato, quel coffre, quelle prestance ! Il se jette dans la foule, chante plongé dans un tonneau, semble aussi à l’aise devant des milliers de métalleux agités que seul avec sa guitare dans une petite salle. Alors lorsqu’il apparaît sur un album, je suis toujours là pour l’écouter.

Damian Wilson

Thank You se présente comme une délicate parenthèse acoustique, peut-être pour s’offrir un nouveau bateau après le naufrage de Mistral sur la Tamise, cette embarcation qu’il aimait tant, cinq morceaux et dix-huit minutes pressés sur un vinyle petit format. Ici pas de rock progressif mais des​ ballades et du blues mélancolique au piano, violon et violoncelle, sans une corde d’une guitare, même acoustique.



‘Thank You’ évoque les moments passés avec Mistral alors que ‘Let Me Down Slowly’ sont des mots couchés sur le papier un jour de frustration, des mots accompagnés par la magnifique voix de Judith Charron qui répond à celle de Damian. ‘God Be My Judge’ montre l’enfant terrible qui se cache derrière sa barbe noire. Alors qu’on l’invitait à jurer sur la Bible au tribunal, notre chanteur demanda : “Si je le fais, considérez-vous ma parole comme véridique ?”, ce à quoi on lui répondit : “Oui, c’est ridicule n’est-ce pas”... ‘Until I’m With You’ parle d’une amie disparue et ‘Can You Hear Me’ est un texte écrit par Nick, un copain d’enfance que Wilson a perdu de vue. Des textes et des mélodies souvent mélancoliques qui siéent si bien à sa voix.

Adam ne se trouve pas derrière le piano cette fois, à la place Andrew Holdsworth qui a travaillé avec Damian sur son premier album solo Cosmas. Au violoncelle nous entendons Tony Woolard qui accompagne le chanteur depuis ses débuts et au violon Charlie Brown (non ce n’est pas une blague).

Fragile, sensible, Thank You ne possède qu’un seul défaut à mon sens : le pressage du vinyle se révèle de piètre qualité. Par chance la galette arrivait avec un CD qui lui s’écoute avec bonheur.


Rédigé par Jean-Christophe le 14/02/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 10/04/2020 - Damian Wilson - Péniche l'Antipode - Paris
  • 11/04/2020 - Damian Wilson - Spirit 66 - Vervier
  • 16/04/2020 - Lazuli - Substage - karlsruhe
  • 18/04/2020 - UnCut - La Maroquinerie - Paris
Prochaines sorties