Neoprog.eu
Menu

Memory Of A Lifetime Journey
Eleventh Hour - Memory Of A Lifetime Journey
Titre : Memory Of A Lifetime Journey
Groupe : Eleventh Hour
Sortie : 2016
Label : Bakerteam Records
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Sunshine's Not Too Far
  • All I Left Behind
  • Jerusalem
  • Back To You
  • Sleeping In My Dreams
  • Long Road Home
  • Requiem For A Prison
  • Island In The Sun
  • After All We've Been Missing
  • Here Alone

Formation en 2014

Alessandro Del Vecchio [], Aldo Turini [], Alberto Sonzogni [clavier], Black Jin [], Luca Mazzucconi [batteur]


Orchestration :
Pino Carella

Invitée :
Susanna Carboni : chant

Les italiens sont sur tous les fronts, pagan, power progressif, progressif classique, métal et j’en passe. Eleventh Hour est un de ces nouveaux talents qui sévissent dans la botte de sept lieues. Un quintette power progressif symphonique qui sortait son premier album le 20 janvier dernier chez Bakerteam Records. A vrai dire, ce Memory Of A Lifetime Journey, ne va pas franchement renouveler le genre déjà bien encombré. Mais à Neoprog, plutôt que d'encenser les blockbusters, nous préférons vous présenter la génération montante et les nouveaux espoirs.

Eleventh Hour

Memory Of A Lifetime Journey, en moins d’une heure et dix morceaux passe par beaucoup de couleurs de l’arc-en-ciel. Symphonique, power, lyrique, progressif, pagan, servis par quatre musiciens qui connaissent leur travail - mention spéciale au guitariste Aldo Turini et au claviériste Alberto Songzogni - et un chanteur de très bon niveau, Alessandro Del Vecchio. Un album relativement classique donc mais de très bonne facture.

La pochette représente un homme, marchant sur une route déserte au coucher du soleil, portant une valise d’où s’échappe des souvenirs: photographies jaunies, lettres manuscrites, jouets… Un concept ? Oui fatalement, comme le font de nombreux jeunes groupes de la mouvance progressive quand ils débutent leur carrière.

L’histoire de cet homme qui s’en va vers le couchant commence sur du power progressif après quelques secondes d’introduction. Du power qui vire rapidement au pagan. Sur ‘Back To You’, la guitare de Aldo s’embarque dans un court solo à la Pink Floyd alors que le groupe joue du symphonique celtisant. ‘Sleeeping In My Dreams’ au piano et violon, voit l’arrivée de la très belle voix de la soprano Suzeanna Carboni. Nous la retrouverons également sur d’autres morceaux comme le suivant mais de manière moins ostentatoire et c’est bien regrettable. Les arrangements orchestraux de Pino Carella s’équilibrent à la perfection avec la musique du quintette, apportant ici où là des touches qui enrichissent l’ensemble: cordes, cors, choeurs et j’en passe. Avec ‘Requiem For A Prison’, au tempo infernal, le groupe nous offre une démonstration de virtuosité éclatante sur du symphonique power dans tout ces états. Si vous aimez le genre et la technique, vous ne pourrez qu’approuver. Le final ‘Here Alone’ et ‘Sleeping In My Dreams’, les morceaux les plus doux de cet album figurent parmi mes favoris avec un petit faible également pour ‘Back To You’ et ‘Requiem For A Prison’ qui tabasse nettement plus. Memory Of A Lifetime Journey est un bon premier album, certes archi classique mais très bien joué et doublé d’une belle production. Avis aux amateurs de power prog symphonique.



Facebook : https://www.facebook.com/Eleventh-Hour-Italy-1024799964210964

Video :



Rédigé par Jean-Christophe le 25/01/2016
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties