Neoprog.eu
Menu

FRAT3R
Galaad - FRAT3R
Titre : FRAT3R
Groupe : Galaad
Sortie : 2019
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • La Machine
  • Moloch
  • Kim
  • Stone
  • Justice
  • Merci puR
  • Encore!
  • Frater

Formation en 1992

Pierre-Yves Theurillat [chanteur], Sébastien Froideveaux [guitariste], Gianni Giardiello [clavier], Laurent Petermann [batteur], Gérard Zuber [bassiste]

FRAT3R réunit à nouveau la force des mots de PYT, la fabuleuse guitare de Sébastien, les claviers progressifs de Gianni et la batterie claquante de Laurent. Après deux albums, dont le mythique Vae Victis, Galaad disparut dans une grotte du Jura pour y passer le long hiver. Malgré, ou à cause de cette longue absence, le groupe survécut​ dans la mémoire collective progressive. Et lorsque des années plus tard, ils annoncèrent enfin leur retour sur scène, le public, qui avait pris quelques rides et un quart de siècle, fut au rendez-vous.

Galaad

FRAT3R, le troisième album de Galaad arrive. Huit morceaux entre chanson à texte et néo progressif sans une ride, riches de claviers et soli de guitares à tomber en pâmoison. Lorsqu’un album a été si longtemps attendu, quand un groupe a suscité tant d’espoirs, la découverte de l’oeuvre espérée va-t-elle être à la hauteur de trop de fantasmes ?

Galaad

Vous tenez entre les mains le visage de la machine, coincé entre un mur de briques et un mur de béton, un visage rouillé et deux poings d’acier. Le visage d’enfant effrayé qui se cache les yeux ou bien le visage de Moloch conscient de sa monstruosité ? Derrière ces yeux vides, se glissent le disque et un livret sépia manuscrit, rempli de paroles, de ratures, de croquis, de gribouillis, des mots écrits pour des frères retrouvés.

Pour vous parler de FRAT3R, je vais commencer par le dessert, même si ce n’est pas convenable. Imaginez un titre fleuve, une guitare à la Steve Rothery et David Gilmour, des claviers sous les doigts de Tony Banks, des riffs nerveux, une rythmique explosive, des sections instrumentales puissantes et variées sur un texte que William Derek Dick aurait pu écrire, mais en français : “Je suis stone de vivre”. ‘Stone’, le quatrième titre de FRAT3R, plus de neuf minutes qui explosent comme une bombe dans la francophonie progressive.

Mais revenons au commencement. L’album s’ouvre comme un journal télévisé où le présentateur annoncerait la mort du créateur du programmeur psychique Moloch. Voici ‘La Machine’ qui broie le monde, une autre pièce progressive malgré son format court, où guitares et claviers, dans un pur néo progressif, portent les mots de Pierre-Yves. Des mots qui finissent dans un hurlement de sirènes. Arrive alors Moloch, l’unique et bref instrumental de l’album, deux minutes trente dans le même style, les paroles en moins.

“Kim, réveille-toi…”, un titre singulier, par son texte très personnel que je n’ai pas su décrypter et sa musique qui hésite entre chanson rock et progressive, qui par moment me transporte et juste après me laisse indifférent.



Après l’énorme claque du quatrième titre qui me laisse stone, Galaad réclame ‘Justice’, justice pour le Jura, cette région assise sur deux pays. Un texte politique, parlant du canton du Jura et du vote très contesté du 17 juin 2017. Faites l’effort de lire les textes, les mots parlent autant que les paroles : “Justice est fête, distille”.

Vous avez peut-être déjà écouté ‘Merci [puR]’, un des premiers morceaux à avoir fuité en live, une chanson relativement simple aux choeurs entraînants qui feront le bonheur des derniers rappels du groupe en concert.

Attention maintenant. Avec ‘Encore!’ nous retrouvons la plume au vitriol de Pierre-Yves et découvrons enfin la basse du petit nouveau du groupe, Gérard Zuber. Un titre effréné qui reprend son souffle quelques secondes à mi chemin avant de repartir de plus belle. La batterie de Laurent cogne particulièrement fort sur ce morceau, un peu comme sur le précédent, mais passé ce défaut, ‘Encore!’ compte parmi les bombes de FRAT3R. Et puisque l’on parle de lui, “Frater mon frère, tu seras le monde à l’envers…” chanté acapela, lance le dernier titre ‘FRAT3R’, où se rejoignent Kim et le Moloch, le frère et la terre, stone et la fraternité.

FRAT3R n’est pas Vae Victis, un quart de siècle les séparent. Vae Victis était révolutionnaire, FRAT3R semble plus à un compromis​ entre PYT et du rock néo progressif. La voix de Pierre-Yves a bien changé, gagnant en rugosité et puissance, ce qui sied bien à ses mots très forts. Vae Victis reste un chef-d’oeuvre intemporel, FRAT3R un album avec plusieurs morceaux particulièrement fabuleux. N’écoutez pas ce nouveau Galaad en espérant retrouver l’ancien, mais écoutez-le, c’est un très bel album.


Rédigé par Jean-Christophe le 15/05/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 20/07/2019 - Lazuli - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Karcius - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Tim Bowness - Loreley - Loreley
  • 20/07/2019 - Overhead - Loreley - Loreley
Prochaines sorties