Neoprog - chronique - Seas of Change
Neoprog.eu
Menu

Seas of Change
Galahad - Seas of Change
Titre : Seas of Change
Groupe : Galahad
Sortie : 2017
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Seas of Change
  • Dust (Extended Edit)
  • Smoke (Extended Edit)

Formation en 1985

Stuart Nicholson [chanteur], Dean Baker [clavier], Spencer Luckman [batteur], Tim Ashton [bassiste], Lee Abraham [guitariste,bassiste,clavier]

Invités :
Sarah Bolter - flûte, clarinette, saxophone soprano, choeurs
Peter Watson - orateur
Andrew Wild - narrateur

Nelson sombre dans la mer sous un ciel tourmenté alors qu’un Spitfire traverse l’azur. Un picture disc vinyle, une pièce de trois quarts-d’heure, Galahad fait son grand retour après une longue absence. Grand retour, car depuis les deux albums de 2012, Battle Scars et Beyond the Realms of Euphoria, le groupe anglais n’avait plus sorti d’album. Des EP, des reprises, une réédition, un très beau Quiet Storms acoustique l’an passé, mais rien de réellement nouveau.

Galahad- Seas of Change

Avec Seas of Change, Galahad renoue avec une période plus ancienne de son histoire sans renoncer totalement à son engouement récent pour l’électro (‘A Sense of Revolution’). Seas of Change dure quarante-deux​ deux minutes, deux parties pour deux faces et douze pistes. Un concept album bien évidemment, peuplé de voix enregistrées, de choeurs, de claviers, guitares, mais également de flûte, clarinette et saxophone. A la fois cinématique, symphonique, théâtral et très Galahad, ce nouvel opus ne décevra pas.

Nous retrouvons avec bonheur la voix de Stu, le piano de Dean et, surprise, les guitares de Lee Abraham, trop heureux de figurer pour la première fois sur un picture disc (un rêve de gosse). Nous nageons en plein néo-progressif où flottent quelques constructions rétro prog et des morceaux d’électro. Après douze minutes synfoniquo-cinématiques où la belle voix de Sarah Bolter s’invite sur le piano de Dean et une brève intervention de Stu (‘Storms are a Comin’, ‘Lord, Ladies and Gentlemen’, ‘The Great Unknown’), Stu reprend le micro pour ‘Sea of Uncertainty’ et ne le lâche plus jusqu'à la reprise finale, ‘Storms are a Comin’.

Un peu de IQ (‘Sea of Uncertainty’), un peu de Marillion (‘Storms are a Comin’), beaucoup de Galahad (‘The Greater Unknown’), Seas of Change réussit à nous captiver près de trois quarts​-d’heure, sans longueur, sans redite, une Rolls-Royce néo-progressive bien lustrée. Il s’agit de l’album que l’on n’espérait plus de Galahad avec la fabuleuse contribution de Lee, qui fut dans une autre vie le bassiste du groupe, sans parler de Spenser qui crée de véritables​ mélodies avec sa batterie.

Sur la colonne penchée de Nelson, quasi engloutie, un homme en costume noir observe, dubitatif, les vagues lécher la pierre. Cet anglais, isolé au milieu des mers, se raccrochant à l’amiral, serait-il une image du peuple britanique face au Brexit ? Sans prendre parti, Galahad raconte cette tempête qui secoue la Grande-Bretagne, divise et isole.

Un titre, un concept, trois quarts-d’heure magiques, plus deux titres en version étendue (‘Dust’ et ‘Smoke’) sur le CD, Galahad n’a pas pris une ride en trente-trois années. Mieux, leur musique a su suivre le mouvement, ne sombrant pas dans la stagnation. Seas of Change est une magnifique démonstration de leur intemporalité.

Facebook : https://www.facebook.com/room801

Bandcamp :


Rédigé par Jean-Christophe le 09/03/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°2 Magazine n°3
Prochains concerts
  • 14/08/2018 - Lemmings Suicide Myth - Au Grès du Jazz - La Petite Pierre
  • 18/08/2018 - Karcius - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 19/08/2018 - Tryo - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
  • 19/08/2018 - Galaad - Festival Crescendo - Saint Palais sur Mer
Prochaines sorties