Neoprog.eu
Menu

Epitaphe Live
Gens de La Lune - Epitaphe Live
Titre : Epitaphe Live
Groupe : Gens de La Lune
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : DVD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Brillant embryon - live
  • Triste mardi gras - live
  • Mon axiome bleu indigo - live
  • Le Baume érotique - live
  • Quelques détresses - live
  • Sous-off, Horreur ! - live
  • Cueillir les secrets de l'aube - live
  • Les arts - live
  • Choc d'un prélude - live
  • Du haut de ma Citadelle - live
  • Où sont les routes de mes déroutes - live
  • Epitaphe - live

Formation en 2011


En janvier 2016, Gens de la Lune jouait à Belfort l’opéra rock Épitaphe. Presque tout a été dit sur cette magnifique soirée pluvieuse dans nos colonnes, mais deux ans et demi plus tard sort enfin le tant attendu DVD. Nous nous devions d’y revenir.

Pour filmer ce concert, les Gens de la Lune disposaient de petits moyens, trois caméras sur pied, une centrale et une dans chaque travée latérale. C’est bien peu pour retranscrire l’atmosphère d’un live. Caméras fixes qui hélas vibrent parfois, zooms sans souplesse qui proposent des plans répétitifs. Visuellement le film est perfectible, comme le montage amateur de l’ensemble.

Vous ne verrez pas le public, sauf quelques têtes du premier rang, pas plus que vous n’entendrez leurs réactions, ou si peu. Le résultat visuel s’avère statique, un spectacle filmé comme “Au théâtre ce soir”, qui rend assez mal compte du concert auquel nous avions assisté, et qui sublimait l’album studio.

Gens de la Lune

La prise de son s’avère très honorable, même si les applaudissements semblent lointains. La production ne tire pas vraiment partie des projections sur l’écran central et du décor minimaliste de la scène (un lampadaire, un secrétaire). Le concert regardé à nouveau dans un salon, plus de deux années après, fait grise mine. Au lieu de profiter des images et de la musique, on découvre la maladresse des musiciens quand il s’agit de jouer un rôle, les grimaces de Francis et les faiblesses de la voix de Jean-Philippe.

En guise de souvenirs, ce DVD met en exergue ce que nous n’avions pas voulu voir ou entendre ce soir-là, pris par l’atmosphère du concert. Un live décevant qui arrive trop longtemps après sa sortie tant espérée.


Rédigé par Jean-Christophe le 04/07/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
Prochains concerts
Prochaines sorties