Neoprog.eu
Menu

Gentle Knife
Gentle Knife - Gentle Knife
Titre : Gentle Knife
Groupe : Gentle Knife
Sortie : 2015
Label : Musea
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Eventide
  • Our Quiet Footsteps
  • Remnants of Pride
  • Tear Away the Cords that Bind
  • Beneath the Waning Moon - instrumental
  • The Gentle Knife
  • Epilogue: Locus Amoenus - instrumental
  • Coda: Impetus - instrumental

Astraea Antal [flute], Pål Bjørseth [clavier,trompette], Odd Grønvold [], Thomas Hylland Eriksen [saxophone], Håkon Kavln [], Eivind Lorentzen [clavier], Melina Oz [], Ove Christian Owe [], Ole Martin Svendsen [batteur,percussions], Brian M. Talgo [composition,paroles,samples]


Invités :
Ole Michael Bjørndal : guitares
Astrid Lenvik : textes

Un groupe de rock progressif venu d’Oslo, comprenant pas moins de dix musiciens dont deux voix, une masculine et l’autre féminine, un flûtiste, un trompettiste et un saxophoniste, reconnaissez le, ça ne court pas les rues. Non contents de ça, ils invitent encore deux autres artistes sur leur album. Leur nom ? Gentle Knife. Ils sortaient leur premier LP éponyme chez Bajkal Records le 2 mai dernier.

Gentle Knife

Avec des sections instrumentales possédant parfois la puissance de Neal Morse et qui contrastent avec des parties chantées aériennes, le groupe joue huit morceaux définitivement progressifs, avec abondance de claviers, de guitares et la présence singulière de trompette, et saxophone. Ces instruments à vent, peu courants dans le prog, ajoutent une signature très particulière à leur musique, somme toute, à la base, assez classique. Les deux voix, celles de Hakon et Melina, souvent à l’unisson, peinent cependant à convaincre, ne se mariant pas forcément bien ensemble. La musique elle, est riche, fournie, parfois assez virtuose. Elle flirte avec du Genesis, King Crimson, Transatlantic ou bien des touches de jazz.

Gentle Knife

Trois instrumentaux habillent Gentle Knife : ‘Beneath the Waning Room’ au milieu de l’album, ballade paisible, loin des performances techniques d’autres morceaux, ‘Epilogue: Locus Amoenus’, une pièce de huit minutes dans l’esprit de Klaus Schulze avant de dériver vers d’autres horizons et ‘Coda: Impetus’, mon préféré qui hésite entre le pourpre et le jazz.
Les textes parlent de la nature, de la forêt, des arbres, des feuilles, de la mousse, de l’eau, des lacs, du clair de lune, des ombres et des esprits au milieu desquels se promènent des êtres habités de sentiments et d’émotions.
Le meilleur titre de l’album se nomme ‘Our Quiet Footsteps’. La pièce de douze minutes trente, du rétro prog avec saxophone où Ole Martin, le batteur, s’en donne à coeur joie, alterne sections instrumentales puissantes et breaks planants. Sur le premier couplet, la voix de Melina est sublimée. La musique, joue dans la cour de King Crimson, la guitare de Ove est fabuleuse et le sax qui dérape est un pur bonheur.

Gentle Knife, pour un premier album, possède de bons atouts. Les quelques défauts devraient se corriger d'eux-mêmes, l’expérience venant. L’idée d’un si grand ensemble est séduisante car elle offre une grande palette musicale à celui qui écoute. Deux titres sortent du lot, ‘Our Quiet Footsteps’ et ‘Coda: Impetus’. A découvrir.

Facebook : https://www.facebook.com/gentleknife

Soundcloud :



Rédigé par Neoprog le 24/07/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties