Neoprog.eu
Menu

Jord
Jordsjo - Jord
Titre : Jord
Groupe : Jordsjo
Sortie : 2018
Label : KARISMA RECORDS
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Over Vidda
  • Abstraksjoner Fra Et Dunkelt Kammer
  • Finske Skoger
  • Jord I
  • Jord II
  • La Meg Forsvinne
  • Postludium

Håkon Oftung [chanteur,guitariste,clavier,flute], Kristian Froland [batteur,percussions], Robert William Dall Froseth [bassiste]

Jordsjo puise son inspiration dans les vieux films d’horreur, le krautrock, les romans fantastiques, le rock progressif suédois et les paysages de Norvège. Une formation au son analogique qui chante dans une langue scandinave et joue un rétro progressif psychédélique.

Jordsjo

Leurs premiers albums furent édités sous forme d’une K7 aujourd’hui devenues collectors. Pour leur troisième disque, ils s’appuient sur une distribution plus conventionnelle avec le support du label Karisma Records après une première édition numérique et K7.

La flûte traversière, les claviers et la guitare sont au coeur de ces sept pièces principalement instrumentales, ancrées​ dans les seventies. Leur musique reprend sans complexe les archétypes de King Crimson à Genesis, s’aventurant dans ‘Postludium’ du côté des précurseurs allemands de l’électro. Rien de franchement novateur, pourtant l’envie de vous parler d’eux me démangeait depuis que nous avions reçu l’album.

Le son de Jordsjo a le charme désuet des enregistrements analogiques live, un son brut, où même la respiration du flûtiste s’entend au début de ‘Over Vidda’. Bien entendu ce genre de prise de son ne possède pas que des qualités, loin de là, et la batterie en fait parfois les frais. Et pour tout vous avouer, après cinq titres rétro-progressifs comme je les affectionne, l’album s’égare, particulièrement avec ‘Postludium’, dans un krautrock hermétique qui gâche quelque peu mon plaisir initial. Si ‘La meg Forsvinnel’ s’en sort mieux même s’il ne convainc pas totalement, le morceau final, par chance moins long, me laisse perplexe d’autant que je ne suis pas certain d’y entendre des claviers analogiques. A contrario, une pièce comme ‘Abstraksjoner Fra Et Dunkelt Kammer’, chantée en norvégien, qui fait le pont entre Genesis et King Crimson, est un régal rétro-progressif comme les ‘Jord’ I et II où claviers et flûtes s’en donnent à coeur joie, laissant quelques espaces également au chant et à la guitare.

La langue rugueuse et pas franchement lyrique donne une teinte très particulière à la musique de Jordsjo. Sans cela, nous n’aurions peut-être qu’un nouveau remake nostalgique analogique. Le son seventies vous chatouille, vous n’êtes pas allergique à Klaus Schulze et vous avez déjà soufflé vos cinquantes bougies ? Allez donc jeter une oreille ou deux, selon votre degré de surdité, à Jord, vous passerez un agréable moment.

Facebook : https://www.facebook.com/jordsjoe/

Bandcamp :


Rédigé par Jean-Christophe le 07/03/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
  • 18/11/2018 - The Watch - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 18/11/2018 - Soup - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/11/2018 - Klone - Gibus Café - Paris
  • 22/11/2018 - Cloud-Cuckoo-Land - Gibus Café - Paris
Prochaines sorties