Neoprog.eu
Menu

Seventeen
Kayak - Seventeen
Titre : Seventeen
Groupe : Kayak
Sortie : 2018
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations

Titres

  • Somebody
  • La Peregrina
  • Falling
  • Feathers and Tar
  • Walk Through Fire
  • Ripples on the Water
  • All that I Want
  • X Marks the Spot
  • God on Our Side
  • Love, Sail Away
  • Cracks
  • To an End

Formation en 1972


Je me jette à l’eau, quitte à pagayer à l’envers. Je vais vous avouer un secret honteux, je ne suis jamais monté à bord d’un kayak. Ils chassent sur la banquise progressive de la Mer du Nord depuis bientôt quarante-cinq années, viennent d’enregistrer leur dix-septième album studio et je ne connais que celui-là. Le groupe néerlandais a connu bien des aventures depuis le début des seventies. Des membres fondateurs ne reste que Ton Sherpenzeel, et depuis leur rock opéra Cleopatra - The Crown Of Isis sorti en 2014, ils n’ont guère fait parler d’eux.

Kayak

Nouveau chanteur au vibrato à la Aphrodite's Child, nouveau guitariste virtuose, nouveau batteur, et sur un morceau Daniel Gildenlow à la basse; Kayak se renouvelle. Pendant une heure, Seventeen navigue du progressif symphonique à l’AOR jusqu’au folk, livrant trois pièces conséquentes et neuf titres au format radio. Ne disposant d’aucun recul sur la carrière de Kayak, je découvre ce dix-septième album sans préjugé ni attente. D'emblée, la voix haute de Bart Schewertmann avec son trémolo d’un autre temps m’a séduite. L’AOR pas trop rock et le symphonique appuyé des grands formats ont réveillé en moi des parfums de nostalgie. Des claviers abondants, des choeurs, la guitare de Marcel Singor qui trouve bien sa place avec de brillants soli, des arrangements de haut vol, avec Seventeen vous allez en avoir pour votre argent. Côté surprise par contre, repassez une autre fois, Kayak ne reprend que des recettes éprouvées.

Avec de l’AOR (‘Somebody’, ‘Feathers And Tar’, ‘All That I Want’), du progressif symphonique (‘La Peregrina’, ‘Cracks’), des ballades paisibles (‘Falling’, Love, Sail Away’, ‘To An End’), un délicieux instrumental avec Andy Latimer (‘Ripples On The Water’), du prog folk (‘Walk Through Fire’, ‘X Mark The Spot’) mais également l’inclassable ‘God On Our Side’, Kayak nous livre un album varié, plaisant et prévisible. J’ai particulièrement apprécié ce ‘Crack’ où Marcel et Kristoffer brillent de tous feux, une pièce à mi-chemin entre Asia et Transatlantic, ‘La Peregrina’, très symphonique, et l’improbable ‘God On Our Side’.

Le Kayak a fait peau neuve, ne conservant que son ossature en bois. L’embarcation rafraichie tient bien la mer et sa dix-septième expédition revisite agréablement un quart de siècle de musiques progressives. Pourquoi s’en priver ?

Facebook : https://www.facebook.com/kayakmusicband/

Vidéo :


Rédigé par Jean-Christophe le 05/01/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Le magazine papier
Magazine n°3 Magazine n°4
A lire aussi
Prochains concerts
  • 28/09/2018 - Anathema - Le Splendid - Lille
  • 04/10/2018 - Leaves Eyes - Le Metronum - Toulouse
  • 05/10/2018 - Scarlean - Secret Place - Saint-Jean-de-Védas
  • 05/10/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
Prochaines sorties