Neoprog.eu
Menu

Here Comes The Sun
Klone - Here Comes The Sun
Titre : Here Comes The Sun
Groupe : Klone
Sortie : 2015
Label : Pelagic Records
Format : CD
Genre : Métal
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Immersion
  • Fog
  • Gone Up In Flames
  • The Drifter
  • Nebulous
  • Gleaming
  • Grim Dance
  • Come Undone
  • The Last Experience
  • Summertime

Yann Ligner [], Guillaume Bernard [], Aldrick Guadagnino [], Florent Marcadet [batteur], Jean Etienne Maillard [], Matthieu Metzger [clavier,saxophone]


De temps à autre, sur mon compte Facebook, sont postées d'intéressantes suggestions musicales. Cette fois, Philippe m’a présenté le groupe français Klone et leur dernier album Here Comes The Sun. Malgré l’impressionnante quantité quotidienne de morceaux que nous devons écouter à Neoprog, comme dans les autres webzines, nous essayons, quand il nous reste du temps, de jeter une oreille aux coups de cœur de nos lecteurs, alors merci et continuez !

C’est ce qui est arrivé avec Here Comes The Sun. Entre deux promos et trois achats, je prends quelques minutes pour écouter de quoi il retourne. Dès le premier titre, j’ai décidé de parler de ce groupe même s’il n’est pas totalement dans la ligne éditoriale de Neoprog (il faut bien quelques privilèges quand on est le boss). Klone, c’est un peu de Katatonia et d’Antimatter, vous voyez le genre ? Une voix très présente, une musique sombre exempte des habituels rebondissement progressifs.

Klone

Six musiciens, Yann, Guillaume, Aldrick, Jean-Etienne, Florent et Mathieu forment Klone. Un chanteur, deux guitaristes, un bassiste, un batteur et le claviériste qui est également saxophoniste. Ils ont à leur actif une belle discographie avec six albums et un EP en douze années d’existence. Une belle performance pour un groupe français underground. Chaque album est une nouvelle expérience. Ils ne se cantonnent pas dans un genre mais explorent systématiquement de nouveaux horizons musicaux.

Here Comes The Sun pourrait être classé dans le métal alternatif à tendance progressive. Pas de double-pédale, de growl, de heavy mais quelques riffs parfois nerveux qui côtoient des plages plus atmosphériques, un genre à la frontière du métal islandais. Le chant occupe beaucoup l’espace, mélancolique ou rageur, la guitare électrique traîne sur les notes, la basse claire est très présente et un saxophone s’invite de temps en temps.

Here Comes The Sun

L’album se compose de huit morceaux de durée raisonnable et d’une dernière pièce plus ambitieuse qui dépasse les sept minutes. La musique, sans coup d’éclat, possède, tout au long du disque, une grande cohérence. Elle crée une atmosphère, sombre, il faut le reconnaître, dans laquelle l’auditeur s’enfonce lentement. Dépressif s’abstenir. La voix de Yann est addictive, à la manière de celles de Jonas Renkse ou Nick Moss. Ce fut l’argument premier du coup de cœur, avant la musique. Le proghead pourra trouver leur écriture linéaire en première approche, il y a un côté post-rock dans leur manière de composer, il faudra donc tendre l’oreille, suivre la rythmique ou les guitares pour s’ouvrir à leur diversité sonore. Here Comes The Sun finit par s'énerver sur “The Last Experience”, semblant vouloir exploser mais se contenant jusqu’au final à la batterie qui clos quarante-sept minutes envoûtantes.

Un album hypnotisant, certes pas vraiment progressif, mais que je vous recommande chaudement.

Facebook : https://www.facebook.com/KLONEBAND

Vidéo :



Rédigé par Alter le 13/05/2015
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 15/12/2017 - Camembert - Espace Grün - Cernay
  • 16/12/2017 - Camembert - La casa di Alex - Milan
  • 02/02/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
  • 04/02/2018 - Steven Wilson - Silo - Marseille
Prochaines sorties