Neoprog.eu
Menu

Flickering Lights
Mrs. Kite - Flickering Lights
Titre : Flickering Lights
Groupe : Mrs. Kite
Sortie : 2020
Label : Progressive Promotion Records
Format : CD
Genre : Alternatif
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Just Some Flickering Lights
  • Kurschatten
  • Man in a Shed, Part II
  • Clubbing
  • The Old Man
  • Some Time
  • Questions
  • By The Lake
  • Morning Hours
  • Hums

Formation en 2006


Porcupine Tree s’est reformé au début de l’année, changeant de nom pour celui non moins énigmatique de Mrs. Kite.

Le quatuor venu de Cologne en Allemagne existe depuis 2006, fort de trois albums de rock alternatif progressif influencés par Pink Floyd, Porcupine Tree ou Yes.

Mrs. Kite

D’ordinaire, les groupes quasi cover me hérissent le poil et ne passent que rarement le cap d’une première écoute distraite. Flickering Lights n’a pas eu ce cruel destin, tout au contraire, je l’ai vécu comme un nouvel album du légendaire groupe Porcupine Tree.

Philipp ne saurait rivaliser avec le génial Gavin Harrison et Lukas ne possède pas le toucher de Colin Edwin. Il faut dire que Porcupine Tree place d’emblée la barre très haute. Il n’empêche que Florian possède une voix plus intéressante que celle de Steven Wilson et que les guitares de Ferdinand se révèlent à la hauteur du challenge. Certains entendent du Pink Floyd ou du RPWL dans Flickering Lights, pour ma part j’entends soixante-sept minutes de Porcupine Tree alternatif, puisant dans The Incident et In absentia, usant de choeurs reconnaissables entre tous, de notes de piano solitaires et de riffs qui firent le succès de la bande à Wilson. Cet album propose un Porcupine Tree plus accessible, pas franchement metal ou expérimental, hormis un ‘Clubbing’ plus audacieux que les autres.

‘Just Some Flickering Lights’ et ‘Hums’ s’éloignent quelque peu du modèle wilsonien, le premier me rappelant John Mitchell dans son groupe The Urbane, le second flirtant plus du côté de No Man. Les deux titres fleuves​ de l’album se nomment ‘The Old Man’, pas loin de douze minutes, et ‘Morning Hours’, dix minutes, où le groupe prouve, s’il était besoin, qu’il sait mener un morceau du début à la fin en sortant du format radio tout en captivant l’attention de bout en bout.

Il est affreusement réducteur d’associer le travail de Mrs. Kite à un album cover et je ne devrais pas prendre tant de plaisir à l’écouter. Pourtant, tout en sachant parfaitement que ce ne sont pas Steven, Gavin, Colin et Richard aux commandes, je ne peux m’empêcher de considérer Flickering Lights comme une digne continuation de l’oeuvre de Porcupine Tree, dix ans après son dernier album studio.


Rédigé par Jean-Christophe le 22/06/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 04/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
  • 05/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
  • 05/09/2020 - Cloud Busting - Youtube streaming - Internet
  • 06/09/2020 - Marillion - Youtube streaming - Internet
Prochaines sorties