Neoprog.eu
Menu

The Bride Said No
Nad Sylvan - The Bride Said No
Titre : The Bride Said No
Groupe : Nad Sylvan
Sortie : 2017
Label : Inside Out
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Bridesmaids
  • The Quartermaster
  • When The Music Dies
  • The White Crown
  • What Have You Done
  • Crime Of Passion
  • A French Kiss In An Italian Cafe
  • The Bride Said No

Nad Sylvan [clavier,batteur]

Musiciens :
 
Nad - chant, guitares, piano, claviers, orchestration, programmation
Jade Ell - chant
Sheona Urquhart - chant, saxophone
Tania Doko - chant
Steve Hackett - guitare
Roine Stolt - guitare
Guthrie Govan - guitare
Tony Levin - stick Chapman, basse
Jonas Reingold - basse
Nick D Virgilio - batterie, percussions
Doane Perry - batterie
Anders Wollbeck - claviers, programmation, orchestration
Alfons Karabuda - waterphone
 
Vous savez comment sont les filles, elles ne savent jamais ce qu'elles veulent… Cette fois, c’est à un vampire d’en faire les frais dans ‘The Bride Said No’, le dernier album de Nad Sylvan. Aiguisez vos canines, remplissez les poches de transfusion, voici le grand retour de notre Nosferatu britannique, chanteur occasionnel de Steve Hackett, à qui, trop souvent, j’ai reproché de plagier Genesis dans ses compositions.
 
Il semblerait que le grand Nad ait enfin pris de la hauteur avec les seventies et les compagnons de Gabriel pour la seconde partie de Courting The Widow. Après une cour acharnée, notre Dracula des temps modernes passe aux​ choses sérieuses, la demande en mariage.
 
Nad Sylvan
 
J’avais laissé cet album dans la pile en souffrance, car, à part quelques temps forts, le premier opus vampirique m’avait laissé de marbre, comme une pierre tombale en fait. Mais Nad, continuant son récit, a décidé de s’abreuver à de jeunes veines progressives, et The Bride Said No s’inscrit dans un rock prog symphonique crossover très agréable, loin des racines de Genesis. Du sang neuf pour un vampire, on ne pouvait rêver mieux. Le concept, né en 1989 dans la tête de l’artiste, prendra forme en 2016. Un conte fantastique en plein 17eme siècle où il est question d’une créature de la nuit amoureuse d’une princesse de la lumière.
 
Pour raconter son histoire, Nad s’est entouré des plus grands: Steve Hackett, Roine Stolt, Guthrie Govan, Tony Levin, Jonas Reingold, Nick D’Virgilio… Anders Wollbeck a coécrit deux titres avec Nad; 'When The Music Dies' et 'Crime Of Passion'. N’en jetez plus la coupe est pleine ! Entre rock progressif moderne, touches baroques et comédie musicale, Nad Sylvan trouve un très bel équilibre qui culmine avec le fabuleux ‘What Have You Done’ et ‘The Bride Said No’ fort de ses douze minutes éblouissantes.
 
‘Bridesmaids’ ouvre ce second chapitre sur un bref instrumental cinématique à la Tim Burton qui se poursuit par le ‘Quartermaster’, mélange de FROST* et de Big Big Train sur des notes de clavecin avec de délicieux choeurs féminins, un titre superbement construit où les envolées de claviers font force de loi.
‘When The Music Dies’, cinématique et trip hop aurait pu être chanté par Steve Hogarth à l’époque de Anoraknophobia. Alors bien évidemment, je perds ici toute objectivité et me vautre dans ces sept minutes enivrantes même si les paroles ne possèdent pas la puissance de ‘This Is The 21st Century’.
Avec ‘White Crown’, retour à la dualité prog/baroque, à droite une basse lourde, à gauche un clavecin sautillant et des violons. Le titre joue beaucoup de cette bivalence avec l’auditeur, à chaque break, le cerveau hésite; prog ou baroque ?
Arrive le très romantique et magnifique ‘What Have You Done’ débutant au piano et chant et qui rappellera certainement un air bien connu à nombre d’entre vous. L’orchestration enfle et retombe, cédant la place à un duo amoureux avec Jade Ell et culminant sur un fabuleux duo de guitares trois minutes avant la fin que l’on doit à Steve et Guthrie, ne laissant que trente petites secondes pour conclure.
Les choeurs angéliques de ‘Crime Of Passion’ se font très vite déborder par une rythmique puissante. La pièce flirte avec un Rondo Veneziano, symphonique et rock, le kitsch en moins, et aucune partition ne sera massacrée au passage. De fréquents changements de tempo évitent au morceau de sombrer, un tour de force.
La scène torride du film prend place dans un café italien, un french kiss, pensez donc ! Nad raconte la scène avec détachement, sur une musique façon trip hop une nouvelle fois avec la voix et le saxophone de Sheona Urquhart.
A la fin de cette histoire, après avoir bien joué, le vampire voudrait bien consommer, mais la belle dit “no”. ‘The Bride Said No’ joue de toutes les couleurs de la musique, jazzy, crooner, rock, classique avec cette fois Tania au chant aux côtés de Nad. Un titre en deux parties qui bascule à la cinquième minute, embardée musicale funky maîtrisée en explosion de claviers, basse et batterie d’une minute suivi plus loin d’une section genesissienne (oui tout de même).
 
Nad Sylvan nous révèle enfin, avec The Bride Said No, qu’il peut sortir de son carcan prog symphonique seventies et proposer un album résolument moderne, progressif et magnifique. On pourra encore lui reprocher de trop s’appuyer sur des airs à succès, mais allez composer quelque chose de fondalement original de nos jours.
 
Facebook : https://www.facebook.com/Nadsylvanartist/
 
Vidéo :
 


Rédigé par Neoprog le 05/06/2017
Commentaires
Aucun commentaire
Prochains concerts
  • 19/10/2017 - Anathema - LKA-Longhorn - Stuttgart
  • 20/10/2017 - Ex'Odd - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
  • 20/10/2017 - Ulver - Ninkasi GERLAND - Lyon
  • 20/10/2017 - Anathema - Backstage - Munich
Prochaines sorties