Neoprog.eu
Menu

False Memory Archive
OAK - False Memory Archive
Titre : False Memory Archive
Groupe : OAK
Sortie : 2018
Label : KARISMA RECORDS
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • We The Drowned
  • Claire De Lune
  • False Memory Archive
  • Lost Causes
  • Intermezzo
  • The Lights
  • These Are The Stars We're Aiming For
  • Transparent Eyes
  • Psalm 51

Formation en 2013

Simen Valldal Johannessen [chanteur,clavier], Sigbjørn Reiakvam [batteur], Øystein Sootholtet [bassiste], Ole Michael Bjorndal [guitariste]

Invité :
Bjorn Riis [Guitares], Ole Michael Bjørndal [Guitares], Stephan Hvinden [Guitares], Steinar Refsdal [Saxophone].

Nous avons tous un penchant pour ce rock progressif atmosphérique, parfois sombre, parfois lancinant, souvent mélancolique que le côté obscur de la musique habite avec entêtement et talent ; je n’en citerai aucun car Oak n’est pas un clone d’un quelconque groupe de ce genre musical, il en est un modèle unique pour le plaisir de nos sens.

Oak

Imaginez une pièce sombre habitée par une voix profonde et captivante, des bandes de brumes musicales flottant au gré de brises mélancoliques et poétiques ; imaginez des puits de lumières apparaissant de-ci de-là et qui mâtinent de couleurs automnales notre imagination ; imaginez faire un travelling sur une de ces lumières et être surpris par une découverte déroutante instrumentale qui bouscule cette douce certitude qui commençait à nous habiter.
Vous l’avez compris, cette musique ne nécessite pas qu’on la décrive mais qu’on la respire, qu’on la vive !

Alors vivez avec ferveur les neuf pépites aux reflets électroniques qui composent cet album ; laissez vous surprendre par des titres aux bases pop qui basculent sur une instrumentation, irisée de musique subtile et émotionnelle comme distillée par le piano sur ‘We, The Drowned’, ou le saxophone (hurlant) sur ‘Lost Causes’ ou bienfaisant sur ‘Psalm 51’.



Laissez votre âme errer sur ‘Claire De Lune’ et sa face cachée rock puissante, ou sur ‘Intermezzo’, clin d’œil à Debussy (encore le clair de lune) dont l’atmosphère se tend irrémédiablement, introduisant de belle manière le flippant ‘The Lights’ et ses méandres vénéneux.

Bref, en ces temps bien agités, laissez-vous glisser en paix sur ce magnifique False Memory Archive à l’intelligence musicale avérée qui vous apportera confort, voire réconfort et vous enveloppera dans des ambiances chaleureuses minutieusement élaborées, loin de vous anesthésier dans une torpeur monotone décérébrante.


Rédigé par François le 09/01/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties