Neoprog.eu
Menu

Which Way
OSM - Which Way
Titre : Which Way
Groupe : OSM
Sortie : 2019
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Métal progressif
Achat : ici
La chronique note de la chronique
Aucune évaluation
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Usual Believes
  • Last Trip
  • Trial Drug
  • Believe Me
  • I rape your light
  • Fade to dusk

Formation en 2014


OSM

À la belle époque des trente-trois tours, la pochette d’un vinyle pouvait bien souvent susciter l’envie de l’écoute. L’artwork de Which Way ? du jeune groupe Overstrange Mood dessine une image dans l’image : un visage de profil dans un paysage tourmenté qui révèle une seconde scène​ lumineuse où un enfant joue à la balançoire sous un arbre, dans le jardin d’une grande maison. Des cheveux feuillage de l’arbre, des oiseaux s’échappent du profil pour s’envoler dans le ciel, et du cou papillon, descendant le long de l’épaule, s’étire une voie ferrée qui se dirige vers vous.

OSM

Le quatuor venu de Poitiers​ délivre ici six morceaux de metal progressif musclé où planent des réminiscences d’Opeth et Mastodon. Growl, sludge, post-rock, metal s'entremêlent. Which Way? est tatoué, musclé et torturé mais certainement pas primaire. Où est le prog dans tout cela ? Le progressif, vous le trouverez dans deux pièces marathon, ‘Trial Drug’ et ‘Fade to Dusk’, ainsi que dans les introductions des titres et leur construction tout sauf linéaire.



‘Usual Believes’ débute par quatre-vingts secondes tout en délicatesse avant de lâcher les fauves dans l'arène. Des poussées d’adrénaline qui reviennent comme des déferlantes. Un son râpeux, une batterie qui cogne, un chant qui vire au growl, voici une mise en bouche qui ne manque pas de piment. En comparaison, ‘Last Trip’ prend des accents de rock léger, une ballade à côté du précédent morceau, mais ce serait oublier le growl bien gras qui s’installe dans la narration et les brèves sections instrumentales heavy rock qui déménagent.

Mon titre préféré est sans doute ‘Trial Drug’, près de dix minutes combinant heavy prog et post rock où le chant emprunte beaucoup à Opeth et où les guitares rivalisent de virtuosité avec la batterie. Du bon gros son hard rock hanté de voix, de bruitages et de growl sauvage.

‘Believe Me’ joue une minute trente de post rock andalou où résonne dans le lointain une voix suppliante, un thème que reprend sur des riffs bien plus épais ‘I Rape Your Light’, un morceau qui joue de ses contrastes avec brio. Le second grand format s'intitule ‘Fade to Dusk’. Il clôture trente-neuf minutes de metal torturé. J’y retrouve le Klone de Black Days avec ce chant écorché et ces guitares americanas rageuses où le métal côtoie le post rock.

Certes, Overstrange Mood ne lésine pas sur le growl et le gros son, mais chaque morceau possède ses îlots de douceur qui renforcent d’autant la force du propos. Sans être révolutionnaire, Which Way ? est original à sa manière par son savant mélange des genres et l’habile dosage entre violence et émotion. A découvrir absolument.


Rédigé par Jean-Christophe le 09/09/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
  • 21/09/2019 - Klone - Gibert Joseph - Paris
  • 21/09/2019 - SOTO - Cherrydon - La Penne-sur-Huveaune
  • 22/09/2019 - Dirty Red Shirts - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 26/09/2019 - Rendezvous Point - L'usine à Musique - Toulouse
Prochaines sorties