Neoprog.eu
Menu

Perfectly Flawed
Pinn Dropp - Perfectly Flawed
Titre : Perfectly Flawed
Groupe : Pinn Dropp
Sortie : 2018
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Significant Someone
  • Unresolved
  • Kingdom of Silence
  • Cyclothymia
  • Fluorescent Dreamscape – part one
  • Perfeclty Flawed
  • Fluorescent Dreamscape – part two
  • Human Corporate Machine (bonus track on digital version)


Un premier album est une étape importante dans la vie d’un groupe, la concrétisation d’un rêve et d’années de travail. C’est également les prémices de ce que pourrait devenir leur musique, une ébauche, encore très influencée par les modèles qui les ont poussé sous les projecteurs.

Pinn Dropp, né en 2015 de l’envie du guitariste Piotr Synn de partager son amour du rock progressif, est devenu réalité avec l’aide de Dariusz Piwowarczyk qui lui donnera son identité sonore. En 2017, après un changement de chanteur et l’arrivée du bassiste Paweł Woliński, le groupe de Varsovie était fin prêt à enregistrer Perfectly Flawed, leur tout premier album.

Pinn Dropp

Pinn Dropp joue du néo progressif de l’école polonaise à la manière de Satellite ou Millenium. Claviers et guitares tiennent le haut du pavé avec majoritairement des sections chantées, mais à bien écouter vous découvrirez un duo rythmique travaillé que l’on aimerait découvrir lors d’un instrumental. Avec seulement sept morceaux pour soixante et onze minutes, les polonais jouent les grands formats, tout particulièrement avec ‘Perfectly Flawed’ et dans une moindre mesure avec ‘Cyclothymia’. Le groupe semble goûter les signatures rythmiques des années 90, en particulier le ⅞ que l’on retrouve tout au long des morceaux.

Comme de nombreux premiers albums, Perfectly Flawed semble être un concept, et comme de nombreux concepts, le récit prime sur la musique. Hormis​ le titre album fort de ses vingt minutes, vous n’entendrez guère de plage instrumentale, et c’est un des regrets que j'éprouve au fil des écoutes. On peut regretter également l’absence d’imagination dans la composition : ce que Pinn Dropp joue a déjà été exploité et réexploité des milliers de fois; la rythmique, les breaks, les effets sonores, les inspirations, jusqu’au son de guitare. Du néo progressif assurément confortable mais qui manque de caractère, un peu comme la voix du chanteur Mateusz Jagiełło.



Le groupe réussit toutefois à écrire des morceaux fleuves qui s’écoutent sans lassitude, ce qui n’est pas donné à tout le monde. Pinn Dropp signe ici avec Perfectly Flawed un album à qui il manque encore une personnalité pour sortir du lot. Le titre album ‘Perfectly Flawed’ en est assurément le joyau avec ses revirements maîtrisés et un des rares instrumentaux de l’album.


Rédigé par Jean-Christophe le 04/01/2019
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties