Neoprog.eu
Menu

Nørrebro Nights
Sternlumen - Nørrebro Nights
Titre : Nørrebro Nights
Groupe : Sternlumen
Sortie : 2017
Label : Totta Leela Music
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Red Wine Melancholia - instrumental
  • Nørrebrogade - instrumental
  • Neon Lakes - instrumental
  • Kierkegaard between trees and spheres - instrumental
  • Regina - instrumental
  • Morgendämmerung - instrumental

Formation en 2016

Thomas Kudela [clavier]

Vous avais-je déjà avoué que mon épouse jouait du piano ? Elle taquine également le violoncelle à l’occasion, mais son premier amour fut pour les touches noires et blanches. Lorsque vous vivez avec une pianiste, vous n’échappez pas à l’imposant instrument et à sa musique qui envahit toute la maison. Si vous voulez survivre, il n’y a que deux attitudes à tenir : le rejet, se rendre au café du coin à chaque fois que résonne du Brahms ou du Liszt dans le salon et finir alcoolique, ou l’adulation. Je n’étais pas forcément prédisposé à aimer le piano à ma naissance mais aujourd’hui il compte, avec le violoncelle, parmi mes instruments préférés.

Thomas Kudela est un pianiste scandinave qui vit à Nørrebro, un quartier de Copenhague. Nørrebro Nights raconte en six pièces minimalistes au piano, le temps qui s’écoule dans ce quartier de la capitale du Danemark, les journées chaudes de l’été et les longues nuits froides de l’hiver où se côtoient les membres d’une population très cosmopolite. Mélancolie, solitude, amitiés, coup de foudre, promenade à vélo sur le pont de Dronning Louise, voilà ce que nous racontent Thomas et son piano.

Sternlumen

Du piano au format mp3, même avec un DAC Atol et des enceintes Triangle, ne rendra jamais justice aux sonorités d’un Steinway. Nous ne parlerons ici que de la musique en passant sous silence l’enregistrement, la production et le mastering faute de son non compressé. Je n’ai toutefois pas eu à souffrir du son au cours​ des nombreuses écoutes, ce qui est bon signe.

Après sept années sans jouer, Thomas Kudela remettait les mains sur le clavier, redécouvrant l’instrument comme un jeune élève de conservatoire, donnant naissance à Sternlumen et à l’album Nørrebro Nights.

N’attendez pas du Rachmaninov dans les six morceaux de cet album. Thomas s’est attaché à une composition dépouillée, contemplative (‘Red Wine Melancholia’), parfois un peu plus contemporaine (‘Norrebrogade’) où le jazz et le néo classique sont présents. Le quatrième morceau, ‘Kierkegaard between trees and spheres’, est sans doute un peu facile et longuet en comparaison des cinq autres, mais Sternlumen n’a pas la prétention de nous jouer du Scriabine ni le mauvais goût de nous imposer du Clayderman. Il nous propose six atmosphères faites de délicates arpèges au piano où résonnent parfois quelques accords (‘Neon Lakes’). Une musique sans prétention, belle tout simplement.

Mes pièces favorites sont ‘Nørrebrogade’ pour son côté contemporain et ‘Morgendämmerung’ à la douce mélancolie nocturne. Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas ici de rock progressif, mais les amateurs de piano cinématique apprécieront.

Facebook : https://www.facebook.com/sternlumen/

Vidéo :


Rédigé par Classico le 04/10/2017
Commentaires
Aucun commentaire
A lire aussi
Prochains concerts
  • 15/12/2017 - Camembert - Espace Grün - Cernay
  • 16/12/2017 - Camembert - La casa di Alex - Milan
  • 02/02/2018 - Out5ide - Chez Brigitte - Aspach le Haut
  • 04/02/2018 - Steven Wilson - Silo - Marseille
Prochaines sorties