Neoprog.eu
Menu

The Gift
The Gift - The Gift
Titre : The Gift
Groupe : The Gift
Sortie : 2017
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Progressif
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Mouvement de Génération - instrumental
  • Mouvement d'Innovation - instrumental
  • Mouvement de Fraternité - instrumental
  • Mouvement de Tolérance - instrumental

Formation en 2016

Francis Decamps [clavier], Pascal Gutman [bassiste], Damien Chopard [guitariste], Thomas Lotz [clavier], Senri Kawaguchi [batteur]

René Bosc - direction et orchestration de l’Orchestre Victor Hugo Franche Comté
Marc Togona - direction de l’Orchestre des Enfants de Quartier “TAKAJOUER”
Orchestre Victor Hugo Franche Comté
Orchestre des Enfants de Quartier “TAKAJOUER”

Francis rêvait d’emmener des enfants fêter les cent-trente ans de la Statue de la Liberté à Manhattan. Pour l’occasion, accompagné de René Bosc, Marc Togonal, Pascal Gutman, Damien Chopard, Senri Awaguchi, Thomas Lotz, l’orchestre Victor Hugo Franche Comté et celui des Enfants de Quartier “TAKAJOUER”, il composa The Gift, ou variations autour de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak. La vente des disques, ainsi que les dons, devaient financer le voyage. Hélas, pour de multiples raisons, à ce jour, le projet ne peut aboutir. Restent de ce rêve, l’enregistrement live du 26 octobre 2016 et le compact disc, enfin pressé.

The Gift

Tout le monde a entendu au moins une fois un bout de la Symphonie du Nouveau Monde de Dvorak sans forcément connaître son compositeur ni son origine, alors un rappel historique s’impose. Antonin Dvorak est né près de Prague en 1841 où il s’éteindra soixante-trois ans plus tard. Entre 1892 et 1896, il vit à New-York où il compose la symphonie n°9, dite du Nouveau Monde, une musique influencée par la culture indienne et qui n’emprunte pour autant aucune de leurs mélodies tribales. L’oeuvre sera jouée pour la première fois le 15 décembre 1893 au Carnegie Hall.

The Gift s’inspire de cette oeuvre magistrale, mêlant instruments rock et classiques. L'exercice est délicat. Difficile de ne pas froisser les puristes amateurs de Dvorak et de ne pas ennuyer les fondus de rock pas forcément réceptifs à un répertoire plus académique. L’idée est audacieuse, comme bien des projets de Francis.

L’oeuvre en quatre mouvements plus un prologue rock dure près d’une heure. Le résultat est un mélange de bonnes idées et de quelques maladresses, parfois la partition se prend les pieds dans le tapis, parfois elle sublime Dvorak. Si l’auditeur connaît et apprécie l’oeuvre du tchèque, il grincera parfois des dents à la lecture qu’en donne The Gift. S’il ne connaît que le thème central et n’est pas allergique au mélange des genres, il devrait apprécier. La présence de Pascal Gutman avec son Stick Chapman comme le jeu technique de la batteuse japonaise Senri Awaguchi sont des atouts indiscutables de cet album.

Le prologue ne comporte pas d’élément symphonique, contrairement aux quatre pièces qui suivent. On y apprécie les claviers de Francis et Thomas, la batterie fluide de Senri, la rondeur du stick Chapman de Pascal et la guitare de Damien. Le premier mouvement se poursuit avec des éléments de la neuvième symphonie : le thème mondialement connu, tout d’abord ébauché au stick après une brillante ouverture très cuivrée. Le thème se décline ensuite en de nombreuses variations qui vont de Mike Oldfield à Ange pour finir en feu d’artifice. Le second mouvement, ‘Innovation’, d’abord intimiste se fait déborder quelques secondes par les cuivres pour devenir une pièce à l’écriture typiquement progressive.



Le troisième, ‘Fraternité’, s’ouvre tout à la rythmique de Pascal et Senri, suivi des claviers et des cuivres façon génériques de séries de TV américaines entrecoupées de bizarreries. Vers la sixième minute, un solo de batterie suivi d’un solo de stick laisse place à une symphonie western. The Gift s’achève sur la ‘Tolérance’, un mouvement de dix-sept minutes où revient le thème central, de nouveau décliné de bien des manières.



Références croisées de BO, de classiques et de rock progressif, The Gift pourra agacer ceux qui acceptent mal le métissage. Mais la performance est là et le projet partait d’une bonne intention. Gageons que Francis trouvera finalement le financement pour boucler son budget et qu’il traversera l’Atlantique avec les enfants et sa musique avant que Trump n’interdise les oeuvres de Dvorak sur le nouveau continent, après tout le compositeur était un émigré.


Rédigé par Jean-Christophe le 29/06/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Le magazine papier
Magazine n°1
A lire aussi
Prochains concerts
  • 04/08/2018 - Karcius - Rock au Château - Villersexel
  • 04/08/2018 - Ashby - Rock au Château - Villersexel
  • 04/08/2018 - Gens de La Lune - Rock au Château - Villersexel
  • 04/08/2018 - Marillion - Rock au Château - Villersexel
Prochaines sorties