Neoprog.eu
Menu

The Minerva Conduct
The Minerva Conduct - The Minerva Conduct
Titre : The Minerva Conduct
Groupe : The Minerva Conduct
Sortie : 2017
Label : autoproduction
Format : CD
Genre : Djent
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Vile - instrumental
  • Desertion - instrumental
  • Metanoia - instrumental
  • Trip Seq - instrumental
  • Appetence - instrumental
  • Exultant - instrumental
  • Unearth - instrumental
  • Grand Arcane - instrumental

Formation en 2017


The Minerva Conduct trouve son inspiration dans des paysages montagneux, où la roche et l’eau se rencontrent, non loin de Mascate, dans la péninsule arabique. Le trio indien expérimente un metal djent instrumental composé de charges rythmiques, d’électro et de breaks progressifs. L’album, sorti en 2017, écrit par Prateek Rajacopal, se décline en huit pièces mouvementées où la technicité fait loi. Outre Prateek, Nishith et Ahwin, sur cet album jouent également Navene Koperwells (ex Animals As Leaders) ainsi que Krishna Purohit. Le déferlement de guitare, basse et batterie syncopé règne ici presque sans partage, s’effaçant pour quelques plages où claviers et guitares laissent respirer l’auditeur comme dans ‘Desertion’. Un voyage tourmenté dans l’oubli, “Une expérience de quasi mort sans anesthésie.” écrit Prateek dans le livret.

The Minerva Conduct

Si vous n’aimez pas le djent, passez votre chemin, The Minerva Conduct se classe parmi les extrêmes du genre malgré la présence de claviers. Ici point de répit, de demi-mesure, le groupe nous livre une leçon de djent, une écriture tourmentée où quelques éléments orientaux bien discrets et touches électroniques accompagnent une rythmique infernale. La seule vraie​ pause viendra de la fin de ‘Exultant’ avec une plage post rock sur voix off mise à mal par la soudaine explosion metal électro de ‘Unearh’, où la guitare se fait orientalisante avant de nous inviter dans la quatrième dimension du djent funk.

The Minerva Conduct séduira les initiés du genre. Si le groupe est indien, n’espérez pas de dépaysement musical pour autant, ils jouent du djent, du djent et du djent. La merveille de cet octo curry djent est certainement l’avant-dernière pièce, ‘Unearth’, qui explore toute la palette du metal progressif.


Rédigé par Jean-Christophe le 14/09/2018
Commentaires
Aucun commentaire
Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
  • 18/11/2018 - The Watch - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 18/11/2018 - Soup - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 22/11/2018 - Klone - Gibus Café - Paris
  • 22/11/2018 - Cloud-Cuckoo-Land - Gibus Café - Paris
Prochaines sorties