Neoprog.eu
Menu

Vortex
Toundra - Vortex
Titre : Vortex
Groupe : Toundra
Sortie : 2018
Label : Inside Out Music
Format : CD
Genre : Post-rock
La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Intro Vortex - instrumental
  • Cobra - instrumental
  • Tuareg - instrumental
  • Cartavio - instrumental
  • Kingston Falls - instrumental
  • Mojave - instrumental
  • Roay Neary - instrumental
  • Cruce Oeste - instrumental

Formation en 2007

Alberto Tocados [bassiste], Alejandro Pérez [batteur], David Lopez [guitariste], Esteban Jimenez Giron [guitariste]

Des quatorze biomes terrestres, la toundra est le plus froid: des mousses, des graminées, des lichens et quelques buissons qui poussent au delà des cercles polaires.
Des centaines de groupes de post-rock de par le monde, Toundra est celui de tous qui m’inspire le plus. Un quatuor madrilanais, jouant un rock progressif instrumental mouvementé qui se déchaîne, telle une tempête en live.

Toundra

Je les avais découvert avec IV, adoré en concert, vénérés avec Exquirla. Les voilà qui signent avec le prestigieux label Inside Out après un court passage chez Century Media et des années d’auto-production.

Le titre de ce cinquième album trouve son origine dans le nom d’une salle en Allemagne, Vortex Surfer Musiklub à Siegen, où le groupe a régulièrement joué depuis 2012, et où l’accueil aura toujours été exceptionnel. Un des très rares hommages d’artistes aux lieux dans lesquels ils jouent au cours​ de leurs​ tournées.

Avec Vortex, les espagnols nous emmènent en voyage, de par le monde et en images. Des dunes du Sahara avec ce touareg contemplant une éclipse solaire jusqu’au Mojave en passant par le Pérou, se penchant quelques instants sur un gremlin et un homme alien. Deux guitares, une basse et une batterie, rien de plus et pourtant tellement de musique. Des notes claires, presques pianistiques, emportées par des bourrasques de batterie essaiment aux quatre vents les sons de la basse ronde d’Alberto.



Que penser de ce vortex qui nous aspire ? Si la musique semble une invitation au voyage, ne vous y trompez pas, même sans paroles, Toundra exprime des idées comme dans le clip de ‘Cobra’ où les drames humains se jouent en images; la guerre, les camps de réfugiés, les migrants. Un titre où la batterie d’Alex mitraille et les guitares de David et Esteban flirtent avec du Steven Wilson dans les premières secondes.



A contrario, ‘Kingston Falls’ nous montre un vinyle qui se morphe en éclipse solaire au-dessus du désert. Un oeuvre cinématique signée Fran Rodríguez, qui sert de couverture à Vortex.

Et puisque nous parlons de 33 tours, je vous encourage vivement à écouter Toundra sur ce support, car entre le mp3 que nous avons reçu et la profondeur de II que je possède en vinyle, la comparaison est insupportable.

Difficile de ne pas succomber au post-rock de ces espagnols. Des guitares lumineuses, une rythmique hypnotisante, des plages méditatives et des charges de cavalerie sur lesquelles vous pouvez laisser dériver votre imagination. Sans une parole, Toundra remplit de beauté trois quarts-d'heure​ de votre vie.

Facebook https://www.facebook.com/toundra/


Rédigé par Jean-Christophe le 11/05/2018
Commentaires

Amusante coïncidence: je les ai vus cette semaine en concert, mais sans connaître leurs albums. Il va falloir que je m'y intéresse sérieusement.
Le 11/05/2018 par Alias

Oui j'ai lu ton live report, j'aurai bien aimé être au concert. Pour Vortex, offre-toi une platine vinyle, c'est mieux ;-)
Le 11/05/2018 par Neoprog

JAMAIS! :)
Le 11/05/2018 par Alias

Le magazine papier
Magazine n°4 Magazine n°5
Prochains concerts
Prochaines sorties