Neoprog.eu
Menu

Interview de Chris van der Linden le 11/01/2013
Chris van der Linden, c'est le musicien Bow, un projet instrumental solo qui va bientôt accoucher de son second album UMRI, l'occasion pour nous de découvrir l'homme et sa musique.



Neoprog : Bonjour Chris, pourrais-tu parler un peu de toi afin de te présenter au public français ?

Chris : Bonjour, je m’appelle Chris van der Linden. Je suis un musicien hollandais.
J'ai composé beaucoup de musique, sous des labels indie ou indépendants.
Je suis très créatif et je travaille souvent à la conception des artworks ou du matériel promotionnel comme à la musique.

Chris

Neoprog : Je pensais tout d'abord que tu étais un guitariste mais j'ai lu quelque part que tu avais commencé comme batteur. Dans Man In The Machine il y a plus de claviers, synthétiseurs, sound machine et percussions que de guitare. Es-tu multi-instrumentiste ?

Chris : Je touche un peu à tout. J'ai joué de la batterie pendant 15 ans, mais après un moment j'ai voulu chanter et écrire ma propre musique. Habituellement, lorsque l'on est batteur dans un groupe, on ne participe pas vraiment à la composition.
J'ai commencé Fourteen Twentysix en 2006 comme un projet solo. J'ai juste acheté du matériel d'enregistrement, une deuxième guitare, un clavier et j'ai commencé à écrire ma propre musique. J'ai mis quelques morceaux sur Myspace, les gens ont aimé alors j'ai décidé de continuer et de m'améliorer.

Chris

Neoprog : Comment décrirais-tu ta musique ? Krautrock, World Musique, inspirée du classique ?

Chris : BOW n'a pas vraiment de genre. Mon objectif avec BOW est de faire une musique cinématique et qui raconte une histoire. Le premier album Man In The Machine est futuriste, sombre et un peu industriel.
Le second album UMRI sur lequel je travaille actuellement est totalement différent, plus orienté World Music.
Ça ne me pose pas de problème de changer de genre, mais je peux comprendre que certaines personnes aient du mal avec ça. Habituellement on aime un groupe pour son style ou son genre mais dans BOW cela change tout le temps (rires).

Neoprog : Quelles sont tes inspirations principales en musique ?

Chris : Et bien j'aime énormément de genres musicaux allant du métal, l'électro, la pop au classique.
Certains jours j'écoute Katatonia, d'autres fois Autechre ou Depeche Mode.
Je ne pourrais pas nommer un artiste qui m'inspire plus particulièrement.

Neoprog : Pourrais-tu nous dire quels sont tes cinq albums préférés pour 2012 ?

Chris : Question difficile. Je suis trop occupé pour suivre les nouvelles sorties aussi souvent que je le voudrais.

En 2012 j'ai aimé Dead End Kings de Katatonia, mais plus pour le son et le design que le qualité des morceaux.
J'ai écouté Vespertine de Bjork également, sa voix est magnifique et l'album a quelques sons intéressants qui sont une source d'inspiration.
Le nouvel album Weather System d'Anathema est assez bon, mais pas tous les titres, certains sont un peu médiocres.
J'aime la façon dont ce groupe a grandi et changé, je voudrais que les artistes, fasse preuve du même courage.

Chris

Neoprog : Man In The Machine est un album très instrumental avec quelques voix off, tu racontes une histoire, un concept album, une quête humaine, où une machine devient un homme, peux-tu expliquer l'histoire ?

Chris : L'histoire parle d'un homme et d'une machine qui tous deux se questionnent sur le sens de la vie. L'homme ne sait pas pourquoi il est né, alors que la machine a un objectif clair. Elle a été construite pour quelque chose.
Cependant l'homme ressent des émotions et des sentiments dont la machine ne dispose pas.
L'histoire explore ce conflit, qui se penche également sur la société moderne, où la technologie a rendu les gens plus comme des machines.
Le public a vraiment aimé les éléments parlés, c'était assez difficile à réaliser et je suis heureux de voir cela s'est bien passé.


Chris

Neoprog : Qu'est ce qui a motivé l'écriture de l'album ?
Tu as composé une musique très confidentielle.
Je n'aurais sans doute jamais la chance d'entendre un titre de Man In The Machine sur une radio française un jour...


Chris : J'aime la musique expérimentale et les atmosphères sombres, la musique que je fais n'est pas adaptée à un large public.
Ce n'est certainement pas quelque chose qui va passer à l'antenne radio nationale. La raison pour laquelle j'aime faire ce genre de musique, c'est que j'ai une grande liberté de création. Je peux écrire des choses qu'on ne peut pas réaliser si on vise les stations de radio populaires.
J'aime également travailler directement avec les fans et les autres musiciens, l'écriture de Man In The Machine (financé par des dons de fans) fut une grande expérience pour moi.
Une grande partie de mon plaisir vient de cette interactivité avec les fans.

Neoprog : Tu as dédicacé cet album à ton fils Pim, mort en 2012. C'est une terrible épreuve pour un père, j'en suis désolé pour toi.
Est-ce que la musique a été un moyen de surmonter ta souffrance ?


Chris : La musique peut certainement aider les gens à traverser des moments difficiles. Certaines chansons nous rappelleront toujours un moment particulier. Une rupture, un séjour, une mort. Avec Man In The Machine une grande partie de l'album était déjà terminée avant la mort de Pim, mais quand je terminais l'album nous faisions beaucoup d'aller retour à l'hôpital. Ainsi, au cours de la journée j'étais à l'hôpital et puis le soir je m'asseyais derrière mon iMac pour faire le dessin pour le CD.
J'ai passé beaucoup de temps à réfléchir à tout cela et ça semblait être une bonne chose à faire, dédicacer l'album à Pim, une façon pour nous de se souvenir.
Il est une partie importante de ma vie, tout comme la musique et de cette façon, ils sont liés à jamais.

Neoprog : Comment as-tu travaillé sur cet album ?
Est-ce que ce fut un long travail d'écriture à la maison ou bien enfermé dans un studio jour et nuit ?
Comment les musiciens ont-ils travaillé avec toi, via internet, à la maison ?


Chris : Le processus s'est déroulé étape par étape.
J'ai commencé par écrire le concept, les idées dans un document Google.
Avant de toucher un instrument, je pense au budget nécessaire, ce dont j'aurais besoin tout au long du projet, je fais une planification avec des jalons et je les mets dans mon calendrier.
De cette façon, je peux voir le «tableau d'ensemble» dès le départ. Bien sur certaines choses prennent forme peu à peu, mais il est bon de savoir au moins qu'en Février je devrais être prêt pour le pressage du CD.
Ainsi je sais de combien de temps je dispose avant cette date pour finir l'artwork etc.
C'est comme mettre la date de fin et puis revenir en arrière pour comprendre ce que je dois faire tous les mois.

Certaines parties de la musique et des créations vocales ont été un véritable casse-tête et un travail d'expérimentation. Par exemple, la harpe et le violon ont été réalisés grâce à des improvisations totalement aléatoires. J'ai fait les enregistrements sur place. J'ai enregistré une heure avec Sarah Nichols (harpiste), puis au studio j'ai intégré la musique à l'album.

Je n'avais jamais écrit de paroles auparavant. Au début, j'ai eu ma propre voix sur les chansons, juste pour la mise en place. Je savais que je devrais remplacer ces paroles à un moment donné par une voix bien réelle.
A la dernière minute, j'ai pu avoir Keith Wallace pour faire les parties parlées. L'album allait être mixé et mastérisé une semaine plus tard, je devais donc utiliser les enregistrements de Keith quoi qu'il arrive. Heureusement, sa voix est géniale si bien que ça a été formidable.

Chris

Neoprog : Tu joues également dans Fourteen Tweentysix, un autre groupe qui a démarré en 2006 comme un projet solo. Et tu prépares un nouvel album de BOW, UMRI.
Quels sont tes projets pour 2013, concerts, albums ?


Chris : Mes plans actuels pour 2013 comprennent la création et la sortie de Umri. Vous pouvez en lire plus à ce sujet sur www.bow-music.com. Cela prendra l'année entière assurément, c'est un énorme (mais cool) projet. Avec Fourteen Twentysix les choses sont actuellement en standby, nous avons fait des premières parties avec Antimatter et Alternative4 (ex-Anathema membre Duncan Patterson), mais actuellement aucun concert n'est prévu. Nous suivons toujours les réactions du public suite à sortie de Halflight Our Soul Glows, que nous avons publié en 2012. C'est un excellent album que les gens aiment vraiment beaucoup.

Enfin, j'ai un nouveau projet en préparation avec un ex-membre d'un groupe de métal très célèbre. Mais je ne peux pas en parler encore, vous devrez attendre et voir, mais ça pourrait être quelque chose vraiment génial. Je meure d'envie de l'annoncer, vraiment, mais je dois être patient (rires).

Chris

Neoprog : Merci infiniment Chris !

Rédigé par Neoprog le 11/01/2013

Prochains concerts
Prochaines sorties
  • 24/10/2017 - Attraction Theory
    Principia
  • 27/10/2017 - IT
    House
  • 27/10/2017 - Noturnall
    9