Neoprog.eu
Menu

Interview de Lonely Robot - John Mitchell le 06/02/2015
Nous avons eu le plaisir d'interviewer le guitariste et chanteur John Mitchell pour la sortie de son premier projet solo Lonely Robot.



Neoprog : Bonjour John, comment ça va ? 2015 sera une année avec de grandes sorties pour vous : Arena avec The Unquiet Sky et bien sûr Lonely Robot, Please Go Home. Pas trop chargé ?

John : Bonjour, je vais bien et vous ? Pas trop occupé si on considère que la musique est ma seule activité.

John

Neoprog : Lonely Robot est un projet qui s’est fait longtemps attendre. Quand l’idée pour cet album t’est-elle venue et pourquoi ?

John : Ça fait quelque temps que je voulais faire quelque chose tout seul. Ce qui l’a mis en tête de mes projets c’est John Beck partant en tournée avec Fish. Nous étions en train d’écrire un nouvel album de It bites mais ça n’allait pas vraiment bien et quand John a obtenu sa nouvelle tournée, ça m’a fait un peu revoir les choses.

Neoprog : Please Come Home est un album concept, sur l’humanité, incluant un thème de science-fiction concernant les technologies de civilisations perdues. Peux-tu m’en dire plus sur comment cette idée t’est venue ?

John : C’est juste le titre vraiment. Lonely Robot. Ça nous définit en quelque sorte. Nous avons un besoin d’appartenir et d’être connectés. Pour moi en tout cas, je ne crois pas que la race humaine soit originaire de cette planète et si nous étions en fait venus d’ailleurs, ceci expliquerait beaucoup de choses.

Neoprog : Deux membres de Frost*, Jem et Craig, jouent avec toi ainsi que des invités célèbres comme Steve Hogarth ou Heather Findlay. Que leur as-tu dit pour qu’ils participent à Lonely Robot ?

John : Je voulais juste avoir dans cet album des gens avec qui j’avais toujours voulu travailler. Ça c’est juste trouvé qu’ils ont gentiment accepté. Je n’ai pas vraiment eu à leur expliquer l’album, je leur ai juste envoyé des chansons séparément, et c’est par hasard qu’elles s’articulent plutôt bien ensemble.

John

Neoprog : Steve Hogarth, la figure de proue de Marillion, en tant que choriste, au piano, pourquoi ce délire 8-) ? Etait-ce un choix voulu par Steve ?

John : Délire ? Pourquoi serait-ce un délire ? J’ai demandé à Steve de jouer du piano sur deux chansons car c’est un très très bon pianiste et c’est son premier instrument avant le chant. Je n’ai pas suggéré à Steve d’être choriste pendant les sessions, c’était une idée de Steve et qui suis-je pour dire non, d’autant plus qu’il s’agit de chœurs plutôt sympas, non ? Je suis reconnaissant pour les deux contributions.

Neoprog : On peut dire que Lonely Robot est un mélange d’influences ; Kino, Frost*, It bites, Pink Floyd et peut être OVO de Peter Gabriel. Avais-tu comme objectif d’écrire de la musique prog dès le début ou est-ce que ça s’est fait naturellement ?

John : Probablement que ça ressemble à Kino, Frost* et It bites du fait que j’ai écrit pour tous ceux-là. Pour Peter Gabriel, c’est avec plaisir que j’accepte la comparaison. Pour ce qui est de l'appellation prog music, je ne le vois que comme de la musique de film avec un coté épique et de la guitare rock lol. Vas-y, appelle ceci de la musique prog si tu veux, moi c’est ce que l’aime faire.

Neoprog : Please Come Home est un album plutôt sympa, cinématique, atmosphérique, prog et nerveux avec parfois tes riffs de guitare inimitables. Est-ce que ça a été difficile d’écrire seul cette fois ?

John : Non, tout le contraire. C’est l’expérience la plus facile, jouissive que j’ai jamais eue. C’était comme d’avoir à nouveau 16 ans et mon premier enregistreur 4 pistes. J’avais de nouveau la tête pleine d’étoiles.

Neoprog : Je me rappelle qu’un jour tu m’as dis (peut être qu’il s’agissait d’une blague) que tu en avais assez d’être toujours choisi comme chanteur du groupe (sauf bien sur pour Arena). Mais en fait tu chantes toujours, même sur Please Come Home, alors est-ce que tu acceptes maintenant ton statu de frontman et chanteur ?

John : Je suppose que oui. Chanter est juste une autre chose que je fais. J’espère que je m’améliore avec les années.

Neoprog : Peux-tu me parler de tes projets passés. Urbane ou Kino ? Qu’en est-il ? J’ai un souvenir de toi en train de jouer avec Kino à Karlsruhe il y a 10 ans en ouverture de Spock’s Beard, un concert et un album fantastiques. Pourquoi arrêter ?

John : Cela s’est arrêté car dans ma tête c’était bien en deçà de mes attentes. J’étais plus jeune et bien plus naïf. Être dans un groupe exige que chaque membre s’investisse autant que toi. Quand ce n’est pas le cas, tu ne t’investis plus toi-même et c’est le moment de bouger. Pour ce qui me concerne, on a fait un album qui était plutôt bon et ça me suffit.

Neoprog : Tu vas commencer une grande tournée avec Arena (nous te verrons en France chez Paulette), y aura-t-il une tournée Lonely Robot ?

John : Je ferais peut-être quelques concerts s’il y a de la demande. Je crois que l’amplitude de l’album a besoin d’être rendue dans le concert. Je préférerais pour ce qui me concerne faire un grand concert que vingt dans des petits clubs. C’est une musique cinématique et elle devrait au minimum être écoutée dans un cinéma. lol

John

Neoprog : Pour conclure, peut-on espérer voir un deuxième album Lonely Robot, après Please Come Home ?

John : J’espère. Mais d’abord voyons ce que celui-ci va donner.

Neoprog : Je te souhaite un grand succès pour Lonely Robot. Merci à toi pour tes réponses et ton temps.

John : Pas de problème, et merci à toi.

Rédigé par Neoprog le 06/02/2015

A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties