Neoprog.eu
Menu

Interview de Association ArpègiA le 21/09/2016
Rencontre avec l'association ArpègiA qui organise des concerts Chez Paulette, un trio de passionnés, dévoués à la cause du rock progressif.



Neoprog : ARPEGIA fête ces cinq années d’existence, mais qu’est-ce qu’ArpègiA exactement et qui se cache derrière ce nom ?

ArpègiA : ArpègiA est une association bénévole à but non lucratif (loi de 1901).

C’est officiellement 3 personnes (Christophe, Michel et Patrice) mais en vérité le noyau de l’association s’étoffe de 3-4 personnes les jours de concerts (compagnes et ami(e)s bénévoles).

Notre but : soutenir et organiser des concerts (de rock progressif... mais pas que …) de groupes et artistes qui n’ont pas ou peu l’occasion de se produire dans notre région (ou même en France).

ArpègiA

Neoprog : Comment est née cette association et qu’est-ce qui vous motive, car c’est un sacré challenge d’organiser ces soirées ?

ArpègiA : ArpègiA est née effectivement en 2011 sur un coup de tête…. A l’origine tout est parti du fait que nous en avions assez de nous déplacer dans les pays limitrophes pour aller voir nos groupes préférés.

Alors, l’idée nous est venu que, plutôt que faire des kilomètres pour aller écouter ces groupes, c’est eux qui viendraient nous voir !.... Restait une grosse question à résoudre : comment faire ?!....

L’idée de monter une association nous a paru la solution la plus réaliste. Tout a commencé entre nous deux, Christophe et Patrice auquel s’est joint tout naturellement Michel, compagnon de route de nombreux concerts.

Tout n’a pas été facile au départ, découvrir les méandres de la réglementation associative et de l’organisation d’événements culturels ainsi que trouver des solutions pour lever les fonds nécessaires pour permettre le financement du premier show nous a pris quelques mois et un peu de sueur !...

A savoir que nous sommes autofinancés, sans aucune subvention, malgré quelques tentatives restées infructueuses.

C’est vrai que le challenge était de taille ! Faire venir des groupes de prog, quelle idée ringarde !(c’est malheureusement ce qu’on nous a fait comprendre à plusieurs reprises ..)

On savait potentiellement que nous avions un public, un noyau de fans qu’on rencontrait à chacun de nos concerts et nous comptions sur le bouche à oreille et un peu de pub pour faire le reste. Néanmoins il fallait passer le cap du premier concert pour voir si le projet était viable dans la durée ….. et c’était pas gagné !

Restait à trouver la salle et le groupe pour notre baptême du feu !

Et ces 2 choix se sont en fait révélés facile :

- Le premier par déduction car aucune autre salle outre « Chez paulette » ne voulait nous accueillir. De toute façon c’était notre première idée, et de loin la plus viable pour l’association et nous n’avons jamais regretté ce choix. Julien et toute l’équipe sont des personnes extras, compétentes, sympas et dévouées et nous ne pouvons que les remercier d’exister et de perpétuer cette scène alternative et donner l’occasion à des associations comme la nôtre de pouvoir exister

- Et pour le second choix ….. C’est vraiment tout naturellement que nous avons pensé à LAZULI et là non plus aucun regret !!!! Nous voulions un groupe français et pour nous LAZULI représentait le renouveau du prog (et pas que …) et de la poésie dans le rock en France. Et, quelle chance d’avoir commencé avec eux ! Tout a été si facile. Découvrir « sur le tas » tous les méandres de l’organisation de tels événements n’a été que simplifié par ces p’tis gars hyper simples et super sympas!


Ce qui est devenu le groupe fétiche d’ArpègiA nous a porté chance car les 2 concerts suivant avec PENDRAGON et FISH ont fait salle comble soit plus de 400 personnes !!!

A partir de là ArpègiA était né et bien né, notre motivation a décuplé et nous pouvions prendre enfin un peu plus de risques. Même si, l’avenir nous l’apprendra ensuite, rien n’est acquis et l’affluence des concerts suivants sera là pour nous le rappeler.

ArpègiA

Neoprog : Combien de temps consacrez-vous à la préparation d’une date ?

ArpègiA : Difficile à évaluer …. Ce n’est jamais un laps de temps continu mais des périodes de travail de plus en plus importantes au fur et à mesure de l’approche de l’événement.

Nous n’organisons que 2 ou 3 concerts par an. C’est une volonté car il faut que cela reste un plaisir. La préparation de tels événements demande quand même du travail en amont et de la disponibilité ….. Et nous avons tous les 3 un « vrai boulot ».

On préfère préparer nos concerts tôt et annoncer l’événement environ 6 mois avant, quand c’est possible.

Ce laps de temps nous permet aussi de préparer et de communiquer au mieux sur un rythme qui nous convient.

Le plus gros du travail se fait dans les premiers mois (contacts, négociation, conception des visuels de communication et publicité). Nous sommes maintenant bien rodés et arrivons mieux à gérer notre temps, notre travail…. Et notre stress !...
Les week-ends de concerts nous sommes épaulés par nos « petites mains maison » à savoir conjointes, proches et ami(e)s pour la gestion des repas, de l’intendance et de l’accueil. Heureusement qu’elles sont là pour nous faciliter le travail car c’est toujours un peu la course surtout en période avant show ! (Merci Marie, Zaza(s), Mimi, So, Etienne, Sabrina, Baudoin’s sisters, Delphine …)

ArpègiA

Neoprog : Pour Ray Wilson (pour ne prendre qu’un exemple), il s’agissait de son unique date française, comment réalisez-vous ce genre de petit miracle ?

ArpègiA : Nous aimons et suivons Ray Wilson depuis de nombreuses années. L’un de nous l’avait vu récemment en concert en Allemagne (son pays d’adoption où il tourne constamment et rencontre un très grand succès) et avait pu apprécier la qualité de son show. Nous avons donc pris contact directement avec Ray afin de s’insérer dans sa tournée et trouver une date entre deux concerts proches géographiquement.

Ray n’était pas venu en France depuis la tournée qu’il avait fait avec GENESIS en 1997 et SCORPIONS en 1999, soit presque 20 ans ! Il voulait revenir en France mais personne apparemment ne lui faisait de proposition….. incroyable quand on voit la qualité de ses prestations et son succès Outre-Rhin !...

Il a tout de suite été intéressé par notre proposition, le plus dur ayant été de trouver la date la plus intéressante pour lui (le moins de trajet possible) et pour nous (un vendredi ou un samedi). Apparemment sa prestation a marqué les esprits par la qualité de son chant et du son grandiose présenté ce soir là et, lui et son groupe, ont vraiment apprécié l’ambiance car il en redemande déjà !

Il est vrai que nous décrochons souvent des exclusivités françaises mais cela ne tient pas du miracle mais plutôt du désintéressement des organisateurs et producteurs pour ce genre de musique dans notre pays….. et cela nous aide bien !

Comme les groupes et artistes prog n’ont pas beaucoup de propositions pour se produire en France, ils répondent souvent positivement à nos demandes.
Nous avons la chance d’être situés proche des frontières allemande, belge et luxembourgeoise où les groupes prog tournent régulièrement Et là aussi, il faut bien le reconnaître, la proximité des frontières nous aide beaucoup.

ArpègiA

Neoprog : Comment vous débrouillez vous pour faire venir des artistes que l’on voit rarement, c’est eux qui vous contactent ?

ArpègiA : Cela dépend. Au début c’est nous qui contactions directement les artistes car il fallait faire connaître l’association. Maintenant, l’association étant un peu plus connu, certains groupes entendent parler de nous, souvent même par des artistes que nous avons fait venir et qui sont plutôt satisfaits de notre accueil et de la salle.
Les premiers contacts se font maintenant dans les 2 sens. Le plus dur étant souvent de trouver une date qui puisse satisfaire les 2 parties et des conditions financières viables sans toutefois léser les artistes qui tournent souvent sans récolter le moindre bénéfice.

Neoprog : Comment se passe votre collaboration avec Chez paulette, la salle ou vous organisez les concerts ?

ArpègiA : Super top ! Que dire de plus ?...Car, au risque de nous répéter, Julien et toute la troupe de Chez paulette sont des gens extras, super sympas, professionnels et dévoués.

Heureusement que cette structure existe car on ne sait pas comment on aurait fait pour mener à bien notre projet. C’est une institution dans notre région et l’une des seules salles acceptant de prendre des risques avec des p’tits gars inexpérimentés comme nous ! Que du bonheur ! On ne les remerciera jamais assez …

Neoprog : D’ailleurs, pourquoi cette salle plutôt qu’une autre ?


ArpègiA : Pourquoi cette salle, et bien, comme nous l’avons expliqué plus haut, en vérité on n’a pas vraiment eu le choix ! Et c’est tant mieux pour nous ! Nous ne sommes pas certains que nous aurions trouvé un tel soutien avec d’autre salles . Comme disent Chevalier et Laspales « On a essayé » !.... Et essuyé des réponses du genre « ne fait pas partie de notre type de programmation »… « trop ringard »… et pourtant ces salles se disent multi programmation et ouvertes à tous les genres !....

Pour être franc, notre rêve (Toujours d’actualité …. On n’abandonnera pas !...) quand nous avons monté cette association était de faire venir MARILLION dans notre région. Et nous avons posé des petits jalons pour essayer d’y parvenir…. Mais là aussi malgré des conditions financières acceptables et un public assuré de 600 personnes au minimum, nous n’avons essuyé que des refus et désintéressement…..

Pour les néophytes, Chez Paulette est une véritable salle de concert et pas un petit café concert (le terme pub-rock attribué au lieu peut prêter à confusion) . L’ambiance y est conviviale. On s’y sent bien, que l’on vienne seul ou à plusieurs.

Après le concert, on n’est pas prié de quitter immédiatement les lieux comme dans certaines salles.

Et, à la fin du show, c’est une coutume, les groupes se font un plaisir de venir rencontrer le public.

ArpègiA

Neoprog : Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face lors de l’organisation de ces soirées ?

ArpègiA : Pour le moment, on ne peut pas parler de grosses difficultés si ce n’est de déterminer une date et un budget contentant les 2 parties. Ou encore, quelques silences inexpliqués de groupes contactés.
En vérité le plus gros stress lié à l’organisation de tels concerts reste la question de l’affluence …. Après un démarrage plus que satisfaisant, nous avons depuis beaucoup de difficultés à attirer plus de 200 personnes à chaque prestation et ce, malgré des affiches exclusives (Ray WILSON par exemple). Et en plus, comme pour jouer avec nos nerfs, les ventes se débloquent souvent 15 jours avant la date….. dur dur …. Mais on fait presque tous pareil, il faut bien l’avouer !... Mais le mieux est quand même d’acheter son billet longtemps à l’avance….

ArpègiA

Neoprog : Avez-vous déjà songé à organiser un festival progressif ?

ArpègiA : Oui, bien sûr, l’idée nous a traversé l’esprit …. Mais…. C’est une autre dimension et cela demande une structure plus importante (accueil et hébergement des groupes, restauration…), un effectif de bénévoles que nous n’avons pas et un fond de caisse en trésorerie qui nous permette de prendre plus de risques financiers. Il faut aussi que le public réponde présent et en nombre pour qu’un tel événement soit viable ….

Il existe déjà de bons festivals prog en France organisés par d’autres associations et qui le font très bien et réalisent un énorme travail. Nous ne pouvons que les soutenir et inciter les fans de prog à s’y rendre en nombre. (par ex Prog en Beauce prochainement)

Nous préférons nous limiter pour l’instant à des doubles affiches exclusives avec près de 4 heures de shows (RPWL et LAZULI, UPF et CARDUCCI par ex) ou des concerts événements (FISH, PENDRAGON, RAY WILSON …), tout en essayant de proposer des shows originaux et de qualité.

Mais qui sait…. la porte n’est pas fermée et un beau festival prog « Chez Paulette » ça aurait belle allure non ?..... Peut-être avec des partenaires ?

Neoprog : Vous semblez avoir vos habitués, dans le public mais également avec les groupes invités, je pense à LAZULI et RPWL par exemple.

ArpègiA : Oui c’est vrai que côté public nous avons un noyau d’habitués qui viennent à chaque concert. Parmi eux des ami(e)s rencontré(e)s lors de concerts en Lorraine ou ailleurs, des fans de prog et de bonne musique, des collègues, des proches et la famille bien sûr …. Tous fans d’Arpègia ! A cela se greffent, au gré des affiches et des styles proposés, d’autres personnes que l’on voit après revenir et ça, ça motive un max !

En plus, pour certains concerts (PENDRAGON et FISH notamment) des fans ont traversé la France pour venir Chez Paulette (N’est-ce pas Captain’ Dom ?!) !!!

Sans oublier bien sûr des personnes comme vous, blogueur, rédacteur de webzines, magazines et de fanzines qui ne manquent pas une occasion pour nous soutenir et ça aussi ça nous va droit au cœur ! On vous ne remerciera jamais assez de parler de prog et de nous soutenir ainsi ! Un gros MERCI !

Pour les groupes, le cas de LAZULI est une exception ! Ils font maintenant partie de la famille Arpègienne et vous n’avez pas fini de les voir Chez Paulette !!! Comment ne pas tomber « amoureux » (en tout bien tout honneur !) de personnes comme eux ?

Gentillesse, simplicité, professionnalisme, générosité …. Et un talent immense ! On est fan et on voudrait que tout le monde le devienne !!

Pour RPWL, dès leur première venue, ils nous avaient exprimé leur envie de revenir et comme le public les redemandait aussi comment refuser leur nouvelle sollicitation, profitant de leur déplacement vers la Beauce. C’est vrai que leur premier show Chez Paulette a surpris agréablement beaucoup de personnes.

ArpègiA

Neoprog : Des infos sur les prochaines soirées organisées par ArpègiA ?

ArpègiA : Outre RPWL prévu le 28 octobre prochain, rien n’est encore prévu. Nous sommes en contact avec plusieurs groupes. Nous espérons que les quelques touches anglaises, polonaises ou d’ailleurs aboutiront prochainement …

L’été et ses festivals à été propice à la découverte de nouvelles pépites et de prestations de groupes vraiment très sympas qui ont confirmé sur scène de bons albums …..

Nous aimerions bien aussi élargir notre style musical vers d’autres cieux pas si éloignés que ça du prog ….wait and see …

ArpègiA

Neoprog : Pour finir, merci d’être là, car grâce à vous, les amateurs de rock progressif se retrouvent Chez Paulette pour des concerts de qualité.

ArpègiA : Merci à vous surtout, sans votre soutien ce serait vraiment plus difficile.

Merci à toutes les personnes qui se déplacent pour nos concerts et merci à toutes les nouvelles qui vont se déplacer !!!

Nous allons essayer de continuer à vous proposer des shows originaux et de qualité et on compte bien sur vous toutes et tous, fans de bonne musique pour faire perdurer cette superbe aventure !

Salut et à bientôt !

RDV à « ArpègiA land » Chez Paulette le 28 Octobre prochain pour un superbe show avec RPWL et PINK FLOYD !

Facebook de ArpegiA

ArpègiA

Rédigé par Neoprog le 21/09/2016

Prochains concerts
  • 18/10/2017 - Gong - La Laiterie - Strasbourg
  • 18/10/2017 - Anathema - Z7 - Pratteln
  • 19/10/2017 - Anathema - LKA-Longhorn - Stuttgart
  • 20/10/2017 - Ex'Odd - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
Prochaines sorties