Neoprog.eu
Menu

Interview de Skahinall le 24/11/2018
Adrien et Cyril du groupe alsacien Skahinall répondaient aux questions de Neoprog au sujet de leur prochain album, West In Hell, qui sortira le 12 janvier 2019 et que nous avons pu découvrir en avance.



Jean-Christophe : Bonjour à vous.

Skahinall :

Adrien : Bonjour.

Cyril : Bonjour JC et merci à toi de l’intérêt que tu portes à notre groupe.

Skahinall

Jean-Christophe : Pouvez-vous nous expliquer le projet artistique de Skahinall ?

Skahinall :

Adrien : Skahinall est un projet complet qui ne repose pas que sur la musique mais lie plusieurs styles d’art comme la littérature, le dessin et la vidéo. Le tout est relié par un seul et même personnage prénommé Skah. C’est lui qui fait le lien entre toutes les expressions artistiques et qui harmonise le tout. Le but est de présenter au mieux les histoires que nous voulons raconter, chacun peut y trouver son compte.

Jean-Christophe : Comment s'est formé le groupe ?

Skahinall :

Adrien : Le groupe est né de ma rencontre avec Mike, qui s'occupe d’une part de la composition mais surtout nous dirige vers l’univers artistique à suivre. Nous discutions beaucoup de nos passions communes comme la musique et le cinéma. Mike me disait toujours qu'il avait plein de mélodies en tête qu'il aimerait mettre en musique et de mon côté je cherchais de nouvelles inspirations à mes compositions personnelles. Mike n’étant pas musicien nous avons tenté la composition d’un morceau et ça a très bien fonctionné. Il en a découlé notre titre « Skah’s Limbo » sur lequel nous avons fait notre dernier clip. De là, nous avons continué à travailler ensemble jusqu’à obtenir les 11 titres de l’album « The West in Hell ».
Nous avons donc concrétisé notre passion première, la musique. De là est né l’envie de raconter une seule et même histoire tout au long de l’album. Histoire, qui au fil du temps, est devenue nouvelle, puis roman. Par la suite tout s’est enchaîné très vite pour donner au final le projet SKAHINALL. Nous avons travaillé pendant 3 ans sur le projet et ce n'est qu'une fois le tout presque finalisé que nous avons commencé à recruter des musiciens en 2015, respectivement Seb à la basse, Yannick et Cyril à la guitare et Geoffray à la batterie.

Cyril : Quand nous avons rencontré Mike et Adrien le concept était déjà bouclé, pour nous c'était du pain béni. Arriver dans un projet dans lequel tout était déjà créé, que ce soit la musique ou l’univers, avec une réelle ambition et une vraie originalité, nous n'avons pas hésité longtemps avant de les rejoindre.

Jean-Christophe : Écrivaine, graphiste, musiciens, manager, combien de personnes sont impliquées dans le projet et qui tient les rênes de cette équipe ?

Skahinall :

Cyril : Ce sont Mike et Adrien, les membres fondateurs qui dirigent le tout. Adrien est un leader technique que ce soit dans la musique, la création graphique ou la vidéo, et Mike s’occupe de l’univers artistique, c’est-à-dire l’image et l’identité du projet dans son ensemble. Maintenant chacun a une place très importante au sein de l'association. Nous avons « Seb D », comme on l’appelle, au dessin, Sabrina et Mike à l'écriture, Adrien est un vrai touche-à-tout et travaille en ce moment sur le montage vidéo et l'automatisation du show scénique, Seb B s'occupe du site web et du son, et moi-même du Booking. Nous avons la chance aujourd'hui de compter 12 membres dans notre association, qui font autant partie du groupe que les musiciens, sans compter les amis et les conjoints. C'est grâce à eux, et à leur investissement, que l'on peut se permettre par exemple d'organiser des concerts ou encore une Release Party dans de bonnes conditions, on en profite donc pour les remercier.

Jean-Christophe : Votre premier album est un concept qui parle de Skah, le maître des limbes et de sa première vie sur terre, à l’époque du Far West. Pourquoi avez-vous choisi de cette période tout particulièrement pour commencer l’histoire ?

Skahinall :

Adrien : Je dirais​ que c’est parti d’une idée de morceau à Mike qui avait des sonorités Western, et étant donné que c’est une période qui nous tient à cœur à tous les deux, elle est très vite apparue comme une évidence et nous avons décidé de plonger toute la première histoire au Far West.

Jean-Christophe : Skah possèdera six incarnations sur terre, cela signifie-t-il que vous projetez de sortir six albums, six livres ?

Skahinall :

Adrien: C’est dans tous les cas l’objectif qu’on se fixe. Ceci dit chaque album se déroulera dans des lieux et des époques différentes, ce qui nous permettra de changer d'ambiance, et même pourquoi pas de style musical en fonction de l'histoire.

Cyril: Nous travaillons actuellement sur la composition du second album et l'écriture du second livre, dont Mike a déjà écrit une grosse partie de l'histoire.
Il s'agira bien sûr, comme « The West in Hell », d'un concept album, mais cette fois-ci composé en groupe. Nous avions quelques appréhensions quant au fait de devoir composer un morceau en se basant sur une histoire, en définitive c'est extrêmement inspirant et ça devient très vite naturel, et finalement, plus facile que de partir d'une feuille blanche.

Jean-Christophe : A l’écoute de West In Hell, on se rend immédiatement compte qu’il ne s’agit pas d’un album de débutants, votre expérience musicale est évidente. Avez-vous beaucoup baroudé avant de monter ce projet ?

Skahinall :

Adrien : J’ai commencé la musique adolescent en travaillant la guitare en autodidacte et j’ai très vite joué en groupe ce qui permet d’évoluer beaucoup plus vite que seul dans sa chambre. Après quelques mois d’apprentissage je me suis mis à composer mes propres morceaux et c’est vraiment à ce moment que je me suis rendu compte que c’est ce que je préférais. Par la suite j’ai enchaîné les groupes et les concerts sans trouver une réelle satisfaction, même si j’y ai pris beaucoup de plaisir, pour finalement arriver, il y a de ça 6 ans bientôt, dans l’aventure Skahinall. Si je devais faire un résumé, je dirais approximativement 50 concerts en tant que guitariste ou chanteur et 40 compositions, qui m’ont permis effectivement d’engranger une certaine expérience.
Quant à Mike le co-compositeur, il est lui grand fan de Rock depuis toujours et a grandi avec des groupes mythiques qui l’ont fortement inspiré et fait sa culture musicale qui a servi à la composition de cet album. Et qui sert déjà à la composition du second. Il s’est d’ailleurs fixé comme objectif de ne pas oublier les codes du vieux Hard Rock, ce qui lui donne une énergie folle. Il est un vrai puits​ d’inspiration sans fond.

Jean-Christophe : On sent de nombreuses influences dans votre musique, du cinématique au metal en passant par le prog. Qui sont vos modèles ?

Skahinall :

Adrien : Pour Mike et moi je dirais qu’il y a un groupe qui fait l’unanimité, c’est IRON MAIDEN. Des heures et des heures à écouter et décortiquer les émotions qu’ils transmettent à travers leur musique. Il est très difficile pour nous de donner des groupes influences parce que je pense que c’est le mélange de tout ce qu’on écoute et de tout ce qu’on aime dans la musique qui a donné l’identité musicale de SKAHINALL.

Cyril : Nous avons tous, au sein du groupe, des influences à la fois communes et différentes, de la Chanson Française au Rock en passant par le Metal, c'est cela qui nous a plu dans le premier album, Adrien et Mike ne se sont pas cloisonnés dans un style, mais ont fait un mix de leurs influences, nous tenons à garder cette ligne directrice... mais en poussant le vice encore plus loin.

Jean-Christophe : Le 12 janvier prochain, vous présenterez The West in Hell en live au Grillen à Colmar. Quelles difficultés avez-vous rencontré pour organiser cette Release Party ?

Skahinall :

Cyril : Nous n'avons pas rencontré de difficultés à proprement parler, nous avons pris l'habitude, et nous aimons le fait d'organiser des concerts. L'association Aching, avec laquelle nous co-organisons la soirée, est un partenaire très réactif, à l'écoute, fort de ses 15 ans d’expérience, on peut vraiment compter sur eux.
Il est vrai que nous avons tout fait à l'envers, nous avons enregistré l'album et tourné le clip avant même de vraiment commencer à tourner, mais nous sommes fiers de ce que nous présentons et sommes tout à fait confiants. Nous avons une belle salle, de bons groupes, ça va être une grosse soirée et j'ai hâte que tu puisses nous découvrir en live ;)

Adrien : Comme le dit Cyril il n’y a pas réellement de difficultés, il faut surtout être organisé et s’entourer de gens de confiances. Je dirais que la plus grosse difficulté est de remplir la salle, car tout le monde le sait c’est de moins en moins évident de faire sortir les gens. Mais nous avons des promesses à tenir et nous sommes très impatients de dévoiler à tous, dans son intégralité, ce projet qui nous a tant fait suer !

Jean-Christophe : Maintenant que l’album est enregistré, quels sont les prochains jalons du groupe ? Faire connaître votre musique, jouer en live, continuer l’écriture et l’enregistrement, trouver un label ?

Skahinall :

Adrien : Bien entendu c’est de partager tout ça avec le public, se créer une fan-base et engranger un maximum d’expérience scénique. L’écriture de la suite est déjà en cours et pour faire connaître le premier album, nous pouvons déjà compter sur un label avec qui nous avons signé récemment !

Cyril : Clairement, jouer un maximum en live car c'est pour cette raison que nous faisons de la musique, pour pouvoir la partager sur scène.

Jean-Christophe : Merci à vous et à très bientôt au Grillen.

Skahinall :

Adrien : Merci à toi pour tes questions pertinentes et ton professionnalisme.

Cyril : Merci à toi JC, et je te donne rendez-vous le 12 Janvier;)

Rédigé par Jean-Christophe le 24/11/2018

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties