Neoprog.eu
Menu

Live report du 08/06/2013 - Le résumé du concert de Overhead


La tournée de Overhead en Europe ne passerait pas par la France, telle était la mauvaise nouvelle du début de l’année, ce n’est pas faute d’avoir donné l’adresse de nombreuses salles près de chez moi aux tourneurs. Date kilométriquement la plus proche, Russelsheim, au Das Rind le 7 juin, la semaine de tous les dangers pour votre chroniqueur préféré, si si...

Comédie musicale, tournois de Ping Pong, travail, route 5h aller retour quand même, je dois avouer avoir longtemps hésité. A la base Overhead pourquoi pas, mais dans la balance fatigue plaisir, je doutais encore. Et puis vient l’annonce que Seven Steps To The Green Door, un groupe allemand dont le dernier concept m’a bien séduit, fera la première partie. Seven Steps To The Green Door se produit rarement, très rarement... Donc faire un doublé devenait nettement plus attrayant, clairement.

Donc vendredi, 18h15, rush vers Russelsheim à 160 km/h pour arriver à l’heure (merci les autoroutes allemandes), et c’est un peu stressé mais à l’heure que je pose la voiture fumante près de la salle. Le temps de manger une bière en buvant une pizza ou l’inverse et il est temps de rentrer dans la salle.

Une petite salle pour une grande scène, un petit public pour deux bons groupes.

Seven Steps To The Green Door débute un set détendu avec beaucoup de monde sur scène, clavier saxo, guitare, basse, chanteur, chanteuse et second clavier, une balance un peu moyenne, surtout pour le chant, un peu trop de volume son à mon goût, mais un concert qui permet de profiter en live de morceaux découverts sur leur CD. Seven Steps To The Green Door, ce sont des musiciens progressifs atypiques qui construisent des morceaux mélodiques assez complexes sur lesquels on accroche vraiment. Un set trop court assurément, quelques titres de The?Book leur dernier album que l’on rêverait d’entendre joué d’un bout à l’autre, allez Marek, un petit tour par Strasbourg ?

Une demie heure plus tard, c’est Overhead qui monte sur scène, les artistes ne semblent pas trop épuisés par leur voyage et leurs concerts. Jakko à la guitare au look assez cowboy, Janne cheveux courts, Tarmo ours bourru derrière ses claviers, Ville sur sa batterie assez disco et et Alex, Alex, avec ses dreadlocks, sa flûte, son machin bizarre qu’il triture tout le temps pour chanter, Alex qui a fumé le paillasson avant la scène, mais tellement bon, présent, étrange, il fait beaucoup à la prestation du groupe sur scène. Je ne suis pas forcément une groupie de Overhead, mais franchement sur scène, il faut les entendre, ils assurent carrément. Un set axé tout d’abord sur of sun and moon, leur dernier album très déroutant, puis ils abordent des titres plus anciens, plus longs, plus prog à la King Crimson. Il est minuit quand le concert s’achève, Alex est mort sur scène après avoir arraché son micro.

Près de trois heures de concerts, plus que deux heure trente de route après avoir salué Marek, Alex, Jakko, Oliver, acheté quelques petites choses à mettre entre les oreilles (non pas des bouchons). Aucun regret bien au contraire, Overhead m’a agréablement surpris du coup j’ai pris leur clef USB qui contient tous leurs CD et DVD, Seven Steps To The Green Door m’a donné envie d’écouter leur deux premiers albums, ils sont à la maison maintenant, ils attendent le bon jour. De toute façon, j’ai prévenu Marek, si je n’aime pas, je lui les ramène.

Il n’est pas encore trop tard pour voir Overhead, ils passent au Spirit 66 dimanche, ne manquez pas ça !

Rédigé par : Jean-Christophe

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
  • 24/10/2019 - Mystery - Z7 - Pratteln
  • 26/10/2019 - Klone - La Laiterie - Strasbourg
  • 26/10/2019 - Mystery - Prog En bauce - Villemeux sur Eure/France
  • 26/10/2019 - Albion - Prog En bauce - Villemeux sur Eure/France
Prochaines sorties