Neoprog.eu
Menu

Live report du 05/03/2015 - The Neal Morse Band au Z7
Jeudi dernier, expédition au Z7 à Pratteln. Au menu Beardfish et The Neal Morse Band. Oui je sais, dans mes bonnes résolutions 2015, il était question de n’aller écouter que des groupes jamais vus sur scène auparavant. Avec Neal, j’en suis à ma cinquième occasion. Transatlantic deux fois, Neal Morse une fois, Flying Colors une fois, il est partout aussi. Mais, me direz-vous, The Neal Morse Band, c’est un nouveau groupe non ? Et puis sincèrement avec la sortie de l’époustouflant The Grand Experiment, difficile de résister.

Affiche du concert

Beardfish, c’était théoriquement la cerise sur le gâteau, car eux également, avec leur dernier album, ils m’ont bien séduit. La dernière fois que je les ai vus, c’était également au Z7, je n’avais pas été emballé par leur prestation, surtout qu’ils sortaient de leur période métal lourd avec The Void. Cette fois, ce fut pire, mais j’y reviendrai.

Nous étions deux, Laurent et moi, à prendre la route. Écoute du dernier Wilson que j’ai démonté titre par titre pendant une heure et demie - pauvre Lolo qui a du subir ma mauvaise humeur musicale - avant d’arriver, enfin à Pratteln. Ce n’est pas la foule des grands soirs, milieu de semaine, vacances scolaires françaises, ceci explique peut-être cela. Je retrouve quand même quelques amis, Jean-Blaise et ses copains, des fidèles de la salle.

Beardfish

Sans annonce, sans extinctions des feux, Beardfish monte sur scène dans une indifférence presque générale et joue sans grande conviction “Hold On”, un titre de leur dernier album, suivi de “Until you Comply”. Le public n’est pas en délire. Il faut dire que le bassiste baille aux corneilles, que le guitariste semble s’ennuyer, que le chanteur manque, une fois encore, de voix. Bref ça ne décolle pas trop. Le son est confus, les musiciens pas au top. Cinq titres dont “King” et puis s’en vont, sans rappel.

The Neal Morse Band

Le temps de boire un verre, les lumières s’estompent. Le public se tasse un peu devant la scène et trépigne. Les voilà, Neal au centre devant un clavier, Mike et son impressionnante batterie au fond, Eric à droite, derrière lui aux claviers Bill et Randy à gauche. S’ils sont fatigués, ils ne le montrent pas. L’énergie est là comme la bonne humeur. C’est parti avec “The Call” pour 2h15 de live à toute allure avec, gros son excepté deux titres acoustiques, un de Songs From November où Neal est seul avec sa guitare acoustique et “Waterfall” tiré du dernier album. Un titre de Spock’s Beard “Harm’s Way you Go” et l'énorme “Alive Again” du dernier album où les artistes jouent aux chaises musicales, Eric à la batterie, Neal après lui, Mike à la basse (une première), Randy aux claviers puis à la basse, mais à quatre pattes avec les pédales. Succès garanti. Neal peine un peu vocalement dès le milieu du set mais Eric, Mike et Bill compensent sans mal. Belle musique, bonne humeur communicative, je retrouve avec bonheur Neal Morse en grand forme avec ses acolytes. The Neal Morse Band semble avoir trouvé ses marques. Un excellent concert qui confirme un fabuleux album.

The Neal Morse Band

Les photographies :

Beardfish
http://albums.neoprog.eu/index.php?/category/4

The Neal Morse Band
http://albums.neoprog.eu/index.php?/category/5

Rédigé par : Neoprog

Prochains concerts
  • 23/06/2017 - Pain Of Salvation - Chez Paulette - Pagney-derrière-Barine
  • 23/06/2017 - Queensryche - Le Forum - Vauréal
  • 24/06/2017 - Tokamak - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
  • 24/06/2017 - Lazuli - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
Prochaines sorties