Neoprog.eu
Menu

Live report du 08/08/2015 - Rock au Château - partie 2
La mise en place de Gens de la Lune prend du temps. Pas de stick Chapman pour faire patienter. C’est l’occasion de se réhydrater et de manger un peu, Carducci a vidé mes batteries.

Gens de la Lune

Gens de la Lune arrivent enfin. Il fait nuit maintenant et la pluie menace. Francis est aux claviers, mais celui que l’on voit surtout c’est Jean-Philippe, le chanteur, au charisme incroyable. Pourtant, malgré cette forte présence, j’ai plus de mal, en partie parce que je ne connais que leur dernier album Épitaphe http://neoprog.eu/critique/gens_de_la_lune/epitaphe qu’ils nous joueront en très abrégé, trois titres seulement il me semble. Je suis vanné également. Il doit être 21h, voici quatre heures que je gambade, sans parler de la route et du montage de la tente, il se fait vieux le chroniqueur… Peu importe, je découvre ce groupe et vois enfin Francis sur scène. Je l’ai souvent rencontré, mais dans le public, il était temps que cela change. Quelque averses pas trop méchantes mouillent la pelouse sans refroidir l’ardeur des luniens. Il commence à y avoir vraiment beaucoup de monde autour de la scène. Il faudra que je les revois, avec une meilleur connaissance de leur discographie.

Francis Décamps

Pascal et Phildas réinvestissent la petite scène pendant que Ange se prépare. Une nouvelle fois, c’est magique. Pascal invite Mathieu Spaeter (guitariste de Franck Carducci) à les rejoindre pour un trio magnifique. A la fin du set, le public en redemande, mais Ange va démarrer, tant pis pour nous. Je vais aller, tel une groupie, me faire dédicacer l’album Stick Drum Duo et discuter un peu avec eux. Un projet semble sur les rails avec Francis Décamps, j’ai hâte de savoir de quoi il retourne. De discussion en signature, je loupe l’entrée de Ange. Tant pis, ils passaient à la Laiterie en décembre dernier et jouent le même set, ça peut attendre.

Mathieu Phildas et Pascal

C’est d’ailleurs un peu dommage, j’ai l’impression de revenir sept mois en arrière. Ceci dit, cela reste excellent. J’avais beaucoup aimé leur dernier concert, j’apprécie celui-ci presque autant, il manque juste l’effet de surprise. Le public est massé devant la scène, impossible de m’approcher pour faire de bonnes photographies.

Ange

Ce huit août 2015, Emile Jacotey aurait eu 125 ans, c’était son anniversaire, une belle occasion de revisiter cet album mythique de 1972.
Hassan est toujours aussi bon guitariste, Christian poète,qui se dit bouseux indécrottable et Tristan aussi à son aise au chant, aux claviers qu’à la guitare. Un beau spectacle que l’on revoit finalement avec grand plaisir.

Christian Décamp

Et pour finir, pour finir, Ange et Gens de la Lune se retrouvent, ensemble sous les projecteurs pour nous jouer ‘Hymne à la vie’, une rare occasion de revoir les deux frères Christian et Francis ensemble le temps d’un morceau.

Ange et Gens de la Lune

Quand Ange quitte la scène, c’est un Francis ému qui vient au micro pour remercier tout ce petit monde: bénévoles, partenaires et artistes, qui montent tous sur les planches pour une ovation. Rock au Château semble une belle réussite et il devrait y avoir une édition 2016.
Il est deux heures du matin, je dors dans une tente qui sent la pisse de chat et j’ai égaré le cache de mon 18-140, mais je suis un homme heureux.

Rédigé par : Jean-Christophe

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties