Live report du 14/11/2015 - Franck Carducci Chez Paulette
Ce samedi 14 novembre chez Paulette, ce pub rock perdu dans la campagne près de Nancy, aurait pu ressembler à bien d’autres samedis de concerts. L’affiche, de longue date prévue, annonçait Mary Reynaud, Franck Carducci et Light Damage. Le jour était réservé depuis des mois, mais c’était sans compter avec l’horreur de la veille: Paris, le Stade de France, le Bataclan et toutes ses victimes. Il ne fallait pas céder au chantage de la peur, se terrer ou fuir, mais au contraire faire front, tous ensemble. Décision fut prise donc, de maintenir la soirée, coûte que coûte : “Chez Paulette est attristé par cette tragédie. Nos amis du bataclan, nos frères, nos sœurs. Toutes les personnes perdues hier soir. On pense à vous. Ce soir avec Franck Carducci on va se battre et tenir bon pour nos amis perdus dans cette catastrophe...Tu nous as mis en colère, on ne pliera pas.”

L’ambiance ce soir là fut très particulière, vous vous en doutez, mélange de recueillement et plaisir de se retrouver. Des parisiens étaient là, comme Elodie, chanteuse du groupe Elora, encore sous le choc mais présente malgré tout. Light Damage avait fait le voyage, Franck et son groupe étaient au complet avec Mary également. Des bougies sur la scène et des paroles chaleureuses “Merci d’être là ce soir.”. Les amis de la musique et de la tolérance se retrouvaient, parlant pudiquement des atrocités de la veille, mais affichant leur volonté de faire face à la barbarie.

Mary Reynaud

Avant que Mary ne monte sur scène, Franck Carducci vient dire quelques mots au public, nous expliquant pourquoi ils joueront ce soir, remerciant les spectateurs d’être présents avec eux. Ce sera une soirée sous le signe de l’amour. Mary Reynaud, seule avec sa guitare, nous joue des morceaux de son répertoire, en acoustique. De belles chansons qui réchauffent le coeur de l’assistance. Elle finit par ‘All You Need Is Love’ des Beatles, conviant tous les artistes de cette soirée à venir sur scène à ses côtés. Un moment magique où le public reprend en coeur les paroles de John Lennon. Un titre, on ne peut plus d’actualité.

Mary Reynaud

Après l’acoustique intimiste, les lumières tamisées, le rock fait une entrée fracassante avec Franck Carducci et sa bande. Ce sera la seconde fois que je verrai le groupe et sa nouvelle tournée. La même énergie anime les musiciens où l’album Torn Apart est principalement mis en valeur.

Franck Carducci

Un gros son prog rock 70’s, un spectacle visuel et sonore très bien réglé, une fois encore Torn Apart prouve qu’il est un magnifique album en studio comme en live. Les guitaristes bougent beaucoup, jouent à deux, trois. Franck fait le show avec sa guitare à deux manches, son chapeau haut de forme et son maquillage. Mary complète le groupe, accompagnant Carducci sur quelques titres dont l’emblématique ‘Alice’ qui termine le concert.

Franck Carducci

Un concentré d’énergie et d’émotion, de sons et de lumières, de technicité à la guitare, aux claviers et à la batterie. La mise en scène, réglée comme une horloge, nous en met plein les yeux.

A la fin de leur set, Arnaud Antonelli de Music Waves est convié à monter sur scène. Franck le coiffe du chapeau et les musiciens entament un “happy birthday” avec le public alors qu’Elodie arrive avec un gâteau d’anniversaire.

Light Damage

Je craignais, après la prestation de Franck, que Light Damage reste dans l’ombre du chapeau. Mais c’était sans compter avec les luxembourgeois. Il s’agissait de la dernière date de leur tournée. Le groupe a de l’énergie à revendre et leur prestation explosera celle du Progressive Promotion Festival. Même si Nicholas est très ému, rien dans son chant ne le trahit. Stéphane, loin des galères du Das Rind semble très décontracté, il prendra même le micro pour s’adresser au public après un aparté de Fred qui saluait la mémoire d’un ami commun, Denis Longo, qui aurait certainement apprécié de voir Light Damage ce soir là. Christophe ouvre le set sur son solo de batterie électrisant et ‘The Supper‘, le titre que je préfère sur leur dernier album sera une bombe. Malgré la fatigue et l’heure tardive, je suis au taquet et comblé.

Light Damage

Paulette du haut de ses 93 ans sera de tous les concerts et montera même sur scène acclamée par l’assistance. Cette soirée restera dans les esprits, unique, douloureuse et belle. Merci aux musiciens d’avoir maintenu cette date, ce furent trois beaux concerts qu’il ne fallait manquer sous aucun prétexte, même les menaces terroristes.

Les photographies du concert :

Mary Reynaud

Franck Carducci

Light Damage

Rédigé par : Neoprog

JPL et Lazuli
18/06/2016   JPL et Lazuli
Toundra au Molodoï
24/05/2016   Toundra au Molodoï
Vanden Plas Chez Paulette
15/05/2016   Vanden Plas Chez Paulette
Cris Luna Chez Paulette
14/05/2016   Cris Luna Chez Paulette
Prog'Sud 2016 - jour 2
06/05/2016   Prog'Sud 2016 - jour 2
Prog'Sud 2016 - jour 1
05/05/2016   Prog'Sud 2016 - jour 1
Long Distance Calling à Substage
06/05/2016   Long Distance Calling à Substage
Artrock IV - jour 2
02/04/2016   Artrock IV - jour 2
Artrock IV - jour 1
01/04/2016   Artrock IV - jour 1
Leprous à la Laiterie
08/04/2016   Leprous à la Laiterie
Une journée avec Ray Wilson
01/04/2016   Une journée avec Ray Wilson
Out5ide au Camionneur
12/03/2016   Out5ide au Camionneur
Ghost à la Laiterie
02/02/2016   Ghost à la Laiterie
Voyage sur la planète Clolk's
29/12/2015   Voyage sur la planète Clolk's
Gens de la Lune à Belfort
10/01/2016   Gens de la Lune à Belfort
Ticket To The Moon au SOCA
18/12/2015   Ticket To The Moon au SOCA
Franck Carducci Chez Paulette
14/11/2015   Franck Carducci Chez Paulette
Riverside - Le Divan du monde
27/10/2015   Riverside - Le Divan du monde
28/10/2015   The Gentle Storm à la Laiterie
Leprous à Substage
17/10/2015   Leprous à Substage
Prochains concerts
  • 29/03/2017 - Haken - La Maroquinerie - Paris
  • 30/03/2017 - Haken - La Laiterie - Strasbourg
  • 30/03/2017 - Neal Morse - Le Kursaal - Limbourg
  • 31/03/2017 - Blind Ego - Neuberinhaus - Reichenbach
Prochaines sorties