Live report du 02/02/2016 - Ghost à la Laiterie
Mardi 2 février 19h30. La nuit est tombée sur Strasbourg et quelques gouttes mouillent mon sac à dos. Rue de Hohwald, devant l’entrée de la Laiterie, une longue file indienne a envahi le trottoir. Ghost est de retour pour une nouvelle tournée. Le concert va se jouer à guichet fermé, soit environ mille fidèles réunis pour le culte du soir. Je retrouve avec plaisir deux âmes égarées en tête de procession, des enfants de cœurs toujours fidèles aux communions musicales avec qui nous prions en attendant l’ouverture de la basilique. Si je suis là ce soir, c’est pour trois raisons: ma récente découverte de Ghost et de leur nouvelle traduction de la bible, Meliora, qui cartonne dans le monde du métal et du progressif; la présence en première partie des trois apôtres de Dead Soul, qui nous ont converti l’an passé avec In The Darkness et la gentillesse de REPLICA Promotion qui m’a procuré le précieux sésame qui ouvre les portes du paradis des photographes de concert.

Dead Soul

Muni de ma lettre d’indulgence, je rentre dans la nef avec mon artillerie numérique, et pour la première fois de ma carrière, je franchis le jubé qui sépare les fidèles des religieux pour le traditionnel ‘trois chansons et pas de flash’. Je suis un peu stressé, mon ordination est toute nouvelle. Dès 20h, la salle est bondée et la température monte très vite. A 20h30 Dead Soul monte sur scène et les fauves munis de Canon et Nikon sont lâchés dans la cage. Dead Soul joue en trio, guitare, basse et chant. Leurs cantiques blues rock doom avec la voix chaude de Anders nous transportent dans leur univers sombre. Un jeu de scène sobre, des lumières bleues et la même magie qu’en studio mais avec des musiciens en chair et en os à quelques centimètres de nous.

Dead Soul

J’ai du mal à rester objectif tant j’aime ces gars là, il ne s’agit pourtant pas de mon fond de commerce musical habituel. Allez comprendre... Le public apprécie la prestation et moi je jubile en découvrant quelques titres de leur nouvel album dont j’ignorais jusque la sortie, une honte… Une fois les photos réalisées, impossible de m’approcher de la scène pour profiter pleinement de la fête, la foule est déjà trop compacte mais je discuterai quelques minutes avec le groupe à la fin de la soirée, ça compense.

Ghost

21h30, de l'encens flotte dans l’air, des chant grégoriens nous invitent à la messe et les fidèles sont nombreux. L'excitation est à son comble quand soudain, vêtu d’une chasuble et coiffé de sa mitre, l'antéchrist monte sur scène en compagnie de ses démons. Ghost se lance dans un show millimétré d’un peu moins de deux heures où leur dernier album Meliora sera à l’honneur sans oublier de glisser quelques tubes plus anciens. Masques, costumes, projections, candélabres et petites soeurs sont au programme. Sa sainteté, malgré un spectacle chronométré, s’accorde quelques parenthèses verbales dont un “merde, j’ai oublié les paroles” qui amuse tout le monde, un long discours hilarant sur l’orgasme féminin en guise de final et d’autres digressions du même tonneau. Sur scène, les ghouls sans nom et Papa Emeritus troisième de son nom bougent malgré les costumes encombrants, les masques, le maquillage et la chaleur. Alors que je craignais une liturgie soporifique, c’est à un sermon dynamique que nous sommes conviés. Leur pop métal progressif à refrain fonctionne à merveille. Le pape assure assez bien sa partie vocale et nous offre un vrai show. Malgré la foule encore plus dense, la chaleur et le sol poisseux de bières renversées, deux heures passent trop vite. Le public connaît bien le répertoire et reprend en choeur des titres qu’il va me falloir découvrir maintenant que la messe est dite. Ghost joue un métal sataniste tout publique, des morceaux redoutablement efficaces qui séduisent une large audience. Il faut les voir en live pour communier avec eux (au premier rang) et goûter la saveur toute particulière de leur provocation musicale bon enfant, c’est vraiment excellent !

Ghost

Ils tournent en France pour quelques jours encore, alors ne les manquez pas, ça vaut le détour. Un très bon concert à la Laiterie. Merci encore à REPLICA Promotion de nous avoir donné la chance d’être présent mardi soir et de pouvoir couvrir ce concert.

Les photos de Dead Soul

Les photos de Ghost

Rédigé par : Metalleux

JPL et Lazuli
18/06/2016   JPL et Lazuli
Toundra au Molodoï
24/05/2016   Toundra au Molodoï
Vanden Plas Chez Paulette
15/05/2016   Vanden Plas Chez Paulette
Cris Luna Chez Paulette
14/05/2016   Cris Luna Chez Paulette
Prog'Sud 2016 - jour 2
06/05/2016   Prog'Sud 2016 - jour 2
Prog'Sud 2016 - jour 1
05/05/2016   Prog'Sud 2016 - jour 1
Long Distance Calling à Substage
06/05/2016   Long Distance Calling à Substage
Artrock IV - jour 2
02/04/2016   Artrock IV - jour 2
Artrock IV - jour 1
01/04/2016   Artrock IV - jour 1
Leprous à la Laiterie
08/04/2016   Leprous à la Laiterie
Une journée avec Ray Wilson
01/04/2016   Une journée avec Ray Wilson
Out5ide au Camionneur
12/03/2016   Out5ide au Camionneur
Ghost à la Laiterie
02/02/2016   Ghost à la Laiterie
Voyage sur la planète Clolk's
29/12/2015   Voyage sur la planète Clolk's
Gens de la Lune à Belfort
10/01/2016   Gens de la Lune à Belfort
Ticket To The Moon au SOCA
18/12/2015   Ticket To The Moon au SOCA
Franck Carducci Chez Paulette
14/11/2015   Franck Carducci Chez Paulette
Riverside - Le Divan du monde
27/10/2015   Riverside - Le Divan du monde
28/10/2015   The Gentle Storm à la Laiterie
Leprous à Substage
17/10/2015   Leprous à Substage
Prochains concerts
Prochaines sorties