Neoprog.eu
Menu

Live report du 09/11/2016 - RPWL plays Pink Floyd
Il est 19:50 et la foule est amassée au milieu de la rue de Chez Paulette. L’entrée au pub rock est en fait bloquée au niveau de la route, elle se fait par grappes de cinq à dix personnes. Billet de caisse du soir en poche, la salle se remplit tout doucement. La scène est découpée virtuellement en deux rangées séparées par des rideaux blancs, faisant office d’écran de projection et découpant deux fenêtres en arrière-plan pour les claviers et la batterie. Le reste de la troupe allemande est en première ligne, il est impossible de louper le gong à droite de la scène, juste à côté de la basse de Werner. Le public patiente, je reconnais la musique de Sylvan diffusée parmi d’autres titres.

rpwl chez paulette

La salle est subitement plongée dans le noir. Blackened, titre du dernier album de Blind Ego (groupe de Kalle Wallner le guitariste) est diffusé. La soirée commence bien, le groupe entre sur scène après ce sympathique amuse-bouche. Ce sont 270 personnes qui ont fait le déplacement pour la seconde date de la tournée de RPWL, qui se rendra ensuite en Hollande, Allemagne et Belgique sur une grosse semaine. Comme annoncé, la soirée se déroule en deux sets qui seront entrecoupés d’une pause de dix minutes. Je retiens de la première partie - dont je n’ai pas compris tout l’historique et les explications de Yogi concernant Pink Floyd - quelques séquences fugaces pour pouvoir tout comprendre : Yogi qui fouille sa caisse à outils bleue dans une ambiance mécanique, pendant que sont projetées des images de train, Werner qui fait résonner le gong sur une énorme horloge faisant défiler le temps, ainsi que les terribles images du World Trade Center. Une première partie sans fausse note et dont l’histoire a été brièvement expliquée par Yogi en début de concert.

rpwl chez paulette

La seconde partie dévoile ensuite des morceaux de la discographie de RPWL dont pour ainsi dire je n’en reconnais pas beaucoup. Toujours occupé à shooter entre contorsions sur les escaliers et position debout plus tranquille sur les bancs latéraux, les temps forts de cette seconde partie y sont un medley bien huilé et non dénué d’humour de titres estampillés prog dont Kayleigh (Marillion), Heat Of The moment (Asia), et de très nombreux autres dont ma mémoire fait défaut. Un très bon moment qui a pour origine le titre joué ‘This is not a Prog Song’ ainsi que les interrogations de Yogi sur le fait que RPWL soit considéré comme un groupe prog ou non. Marc aura droit à son petit moment de solo alors que ses compères se retirent derrière les claviers de Markus, Yogi fera miauler à plusieurs reprise son Moog, alors que le jeu de Kalle force le respect : sobriété, efficacité, ondes positives. Un second set qui aura encore passé trop vite après que Yogi, qui avait l’air fatigué ce soir, ait remercié Paulette et le public.

rpwl chez paulette

Le groupe jouera ‘Roses’ en rappel, histoire de terminer en douceur cette tranquille belle soirée floydienne. Le groupe salue, il est 23:20, la salle est coupée en deux par un grand rideau noir pour laisser tout le staff allemand démonter et ranger tout le matériel. C’est que nos amis de Prog en Beauce les attendent de pied ferme pour la soirée suivante le lendemain.
Un commentaire de mon voisin fuse: ‘Je ne connaissais pas ce groupe, mais l’ambiance Pink Floyd qu’il dégage sans reprise littérale de titre est vraiment sympa’.
C’est je crois une belle conclusion de soirée encore estampillée ArpègiA.
Merci à tous, organisateurs, artistes et public, pour cette belle soirée.

rpwl chez paulette

Les photos de la soirée sont .

Rédigé par : loloprog

Prochains concerts
  • 18/10/2017 - Gong - La Laiterie - Strasbourg
  • 18/10/2017 - Anathema - Z7 - Pratteln
  • 19/10/2017 - Anathema - LKA-Longhorn - Stuttgart
  • 20/10/2017 - Ex'Odd - Jas'rod - Les Pennes-Mirabeau
Prochaines sorties