Neoprog.eu
Menu

Live report du 05/10/2019 - IO Earth au Spirit Of 66 de Verviers
Seconde partie de la soirée avec un Spirit toujours pas trop fourni. Les absents ont vraiment tort ce soir !

IO EARTH est à la barre. Il est plus de 22h, mais je sens que ça va être super ! Qui connaît IO EARTH parmi vous ? Vous les connaissez un peu, beaucoup ou pas du tout ? Qu’à cela ne tienne, je m’en vais vous les présenter un peu...

Dave Cureton
Photo Brigitte Cochet

DAVE CURETON
Age : 41 ans.
Yeux : bruns.
Couleur préférée : aucune.
Signe particulier : guitariste, et un bon, qui grimace autant que Andy Latimer (Camel) sinon plus. Il chante aussi et, quand il parle, c’est un baryton.

Tim Wilson
Photo Brigitte Cochet

TIM WILSON
Age : il est né le 23 novembre de l’an de grâce que vous déciderez.
Yeux : bruns.
Couleur préférée : mauve.
Signe particulier : batteur du groupe mais fait un tas de choses à côté, clown, boute-en-train, sérieux constipé, adorable.

Jez King
Photo Brigitte Cochet

JEZ KING
Age : à vous de deviner.
Yeux : bleus.
Couleur préférée : noir.
Signe particulier : joue de la guitare et du violon sur ce concert. Il est prof, voui voui, même de Ukulele, je vous le promets.

Luke Shingler
Photo Brigitte Cochet

LUKE SHINGLER
Age : il a bien ça.
Yeux : bruns.
Couleur préférée : rouge.
Signe particulier : joue du saxo ténor, du saxo soprano et de la flûte. C’est l’ensorceleur.

Christian Nokes
Photo Brigitte Cochet

CHRISTIAN NOKES
Age : il vient de fêter son anniversaire.
Yeux : verts.
Couleur préférée : mauve.
Signe particulier : joue de la basse à 5 cordes sur ce concert. Plaît beaucoup aux filles.

ADAM GOUGH
Age : tout juste 42 ans.
Yeux : bruns.
Couleur préférée : vert clair.
Signe particulier : à part tenir les claviers, il fait un tas de choses avec ses mains et son cerveau. Un homme précieux.

Rosana Lefevre
Photo Brigitte Cochet

ROSANNA LEFEVRE
Age : on ne dit pas l’âge d’une dame, voyons !
Yeux : bleus.
Couleur préférée : noir.
Signe particulier : c’est LA voix du groupe. Certains diraient qu’elle mord, elle a le regard qui vous tue un homme.

WENDY HAGENBEEK
Age : vous êtes en dessous de la réalité, petits voyous !
Yeux : bruns.
Couleur préférée : son cœur balance entre mauve et indigo.
Signe particulier : manager du groupe, nounou, photographe, conseillère, porte-drapeau, une femme extraordinaire.

Nous les attendons de pied ferme. Hors de question de bouger et perdre ma place. Ha, mais les voilà et la guitare de Dave commence par un superbe solo sur la chanson ‘New World’, titre éponyme du double album sorti en 2015. Rosie nous apparaît dans un mystère de fumée et nous pointe du doigt. Nous sommes dans ce monde nouveau sans cesse ouvert à tout ce qui se présente, le bon comme le mauvais. La voix caverneuse de Dave nous souhaite la bienvenue dans ce monde nouveau. A nous de découvrir le monde de IO EARTH !

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Une de mes chansons préférées suit, issue de leur dernier album, Strangest Ways In Life. Là, j’ai les yeux fermés et je déguste les riffs de Dave, la voix cristalline de Rosie et, quand j’ouvre les yeux, Tim a l’air très concentrationné sur le sérieux de la chanson. J’admire le jeu de la guitare et celui des claviers n’est pas en reste avec un fond de clarinette. J’adore, et je ne suis pas la seule. Mon ami Jean-Marc Mathues, grand fan et ami du groupe devant l’Eternel, se laisse aussi porter par la merveilleuse mélodie. Une pointe de métal, une symphonie de sons et me revoilà transportée dans un monde loin d’être imaginaire mais plutôt éloigné…

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Les premières notes de ‘Body and Soul’ résonnent à mes oreilles. Un air de piano tout en douceur, un violon aux sons envoûtants. Jez caresse son violon comme il le ferait d’une femme, les yeux fermés. Dans New World, il y a notre corps et notre âme. Guitare et fûts montent l’énergie sonique pour une voix harmonieuse et des chœurs qui nous transportent dans ce monde nouveau plein de promesses.

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Moments est sorti en 2012 avec cette chanson éponyme. Nous sommes dans le symphonique avec quelques petites notes orientales. Rosie nous chuchote ‘Moments’ et puis commence la guitare et les autres instruments avec un Tim que l’on entend nettement. Il est beaucoup moins sérieux, le clown fait son apparition. Il me voit griffonner dans mon carnet et essaie de me demander ce que je fais. Nom d’un Franklin, c’est pas Dieu possible, il doit se concentrer ! Je lui fais donc comprendre ce que je fais de mystérieux et il se reconcentre.

‘Breakdown’, de Solitude, débarque dans ma tête et interpelle mes oreilles par une voix d’outre-tombe, un violon ensorcelant et qui m’emmène bien loin, dans les méandres des pensées que la guitare fait naître. Dave vaut le détour par son jeu mais aussi par ses grimaces. Il exprime sa musique au bout de ses doigts mais aussi par des mimiques qui pourraient faire sourire, mais je suis trop prise par la musique. Je le vois, je l’entends et mes pensées vagabondent.

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Que dire de ‘Solitude’, titre éponyme du dernier album ? Un morceau que j’aime beaucoup. L’humain a une place majeure sur cet album qui ose approcher un des plus grands fléaux de notre monde soit-disant surpeuplé et civilisé. On peut se sentir seul au milieu d’une foule. Tim lui, il se sent tout seul et il pense sûrement à sa douce moitié. Il se sourit à lui-même. Il est humain, quoi, il a le droit de rêver. ….
Visitons ensuite ‘The Creation’, issu du premier album en 2009. C’est là qu’on peut voir à quel point ce groupe a changé, évolué. A quel point il est le même, à quel point il est différent.

Tout ça pour atteindre ‘Race Against Time’. Venu tout droit de Solitude, le rythme nous évoque une course contre le temps, contre la solitude, contre nous-mêmes. Le piano adoucit les épreuves, la guitare nous montre l’urgence de réagir, la voix de Rosie met tout le monde d’accord. La voix masculine se fait toute douce et compréhensive. Quelle jolie chanson !

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Cinq minutes pour faire croire qu’on s’en va mais ils reviennent et ils nous interprètent deux chansons. On voudrait plus mais on n’a pas le choix.
‘Find Away’ est le dernier opus de Solitude. La voix de Dave se fait à nouveau entendre et son regard transmet colère et tristesse. Jez joue de la guitare. Ce n’est pas le même homme qu’au violon. Un Dr Jekyll et Mr Hyde. Puis Dave reprend sa guitare et joue merveilleusement cette chanson qui nous dit de ne pas avoir peur de l’obscurité pour pouvoir trouver le chemin vers la lumière.

Nous voici à la dernière chanson de cette soirée que j’ai adorée. ‘Harmonix’. Quoi de plus normal de terminer ce concert par une chanson émanant du premier album du groupe ? On débute avec le florilège des instruments qui se mettent chacun en valeur. La voix humaine masculine nous montre une belle harmonie avec la guitare. Il y a du boulot pour tous et cette chanson est un vrai régal.

Que tous ceux qui ne sont pas venus aient des regrets et des envies en me lisant ! Ils ont perdu l’occasion de voir deux merveilleux groupes, chacun dans leur registre. Perso, j’ai passé une fabuleuse soirée, et ce n’est pas fini, nous ne sommes pas encore partis. Merci à ceux qui sont venus. Merci à Francis d’avoir pris ces deux groupes. Merci DISTRICT 97 et IO EARTH.

IO Earth
Photo Brigitte Cochet

Rédigé par : Suze

Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties