Neoprog.eu
Menu

The Only Way To Reach The Surface
 Nord - The Only Way To Reach The Surface
Titre : The Only Way To Reach The Surface
Groupe : Nord
Sortie : 2020
Label : Klonosphère
Format : CD
Genre : Alternatif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Love (intro)
  • Circular haze
  • Violent shapes
  • The unstoppable
  • Happy shores
  • Ager management
  • We need to burn down this submarine
  • 1215225, part 2
  • The only way to reach the surface
  • Beyond the Exosphere - ascension

Formation en 2012

Thibault [batteur], Romain [bassiste], Manu [guitariste,clavier], Florent [chanteur,guitariste]

Comment vous parler de Nord et de son second album The only way to reach the surface ?

Commençons par le plus simple : les quatre membres du groupe viennent de la région parisienne, se faisaient encore appeler Light Deflection en 2017 et leur premier EP voyait le jour en 2015.

La difficulté tient ensuite à définir la musique qu’ils jouent.

Eux se revendiquent de la mouvance alternative, post et math rock. Mais cela ne va pas franchement nous aider à les cerner. S’il y a bien des postures post dans leurs compositions, elles sont mises à mal par des poussées d'adrénaline qui nous rapprochent du metal, entre lesquelles flottent des nuages alternatifs. Une écriture schizophrénique sous contrôle qui rend leurs morceaux inclassables. Pensez à du Plini rock chanté par Bruce Soord et Jordan Dreyer, vous ne serez pas loin du compte.

The only way to reach the surface nous plonge dans près de trois quarts d’heure de contrastes vocaux et instrumentaux où le djent côtoie le prog, le rock, le growl, l’alternatif, le post rock, basculant de la douceur à la violence sans prévenir. Neuf morceaux qui, malgré ces grands écarts, forment un concept album d’une grande unité.

Si les premières secondes de The only way to reach the surface pourraient vous faire songer à un post rock cinématique, vous perdrez tout repère dans ‘Circular Haze’. L’album vous plonge dans son maëlström où vous retrouverez peut-être les guitares de Plini, l’esprit de Pain of Salvation et l’âme de La Dispute. Il y a la voix de Florent, qui passe de la tristesse à l'écartèlement, la batterie de Thibault aux accents tribaux, les guitares de Manu et Florent qui explorent le post, le math, le rock et le jazz, les claviers de Manu qui enrichissent la palette des possibles déjà forte de violons, violoncelle, cuivres et percussions, ce djent math metal amené par Thibault, et Romain qui électrise l’ensemble. Et puis il y a ces textes, (Inside) (Outside) qui racontent une​ histoire, l’éternelle histoire, celle de l’amour et des souffrances qui l’accompagnent : 9-1215225-251521 (I-LOVE-YOU) .

Des sérigraphies monochromes illustrent chacun des neufs morceaux et la pochette, des fils roses entrelacés surmontés des lettres indiquant le Nord. Le cercle commence dans le feu (‘Love (intro)’) et s’achève dans la glace (1215225, part 2’) avec en son centre le titre album fleuve ‘The only way to reach the surface’ qui clôt l’histoire de manière magistrale, un long format de quinze minutes où tous les genres se percutent, post, rock, jazz, metal et qui s’achèvent comme l’album a débuté.



Nord s’est enfin trouvé après quelques tâtonnements, brisant les frontières imposées aux genres musicaux, imposant un style, une émotion, une violence et leur technique. The only way to reach the surface prouve qu’en France, une fois encore, il existe des talents qui méritent une plus large reconnaissance médiatique. Foncez les écouter !


Rédigé par Jean-Christophe le 09/04/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
Prochains concerts
Prochaines sorties