Neoprog.eu
Menu

Fragile Things
Great Pacific Orchestra - Fragile Things
Titre : Fragile Things
Groupe : Great Pacific Orchestra
Sortie : 2019
Label : Inverse Records
Format : CD
Genre : Alternatif

La chronique note de la chronique
Les évaluations Evaluations
Connectez-vous pour donner une évaluation

Titres

  • Way Back Home
  • Jezebel
  • Solitude
  • Sever The Ties
  • ...And She Said
  • Time Is A Window
  • Still Awake
  • Fragile Things


Great Pacific Orchestra est un jeune groupe qui nous livre avec ce Fragile Things son premier album. Sa particularité est de posséder deux bassistes qui apportent un petit plus aux morceaux du combo finlandais.

L'album s'ouvre sur 'Way Back Home', une superbe chanson au refrain mélancolique et à la ligne de basse hypnotique. Si la douceur est de mise dans sa première partie, ce n'est que le calme avant la tempête finale, amenée par le biais de la voix rauque de Janne. Un titre qui évoque par certains aspects les polonais de Riverside, mais aussi les frenchies d'Agora Fidelio. Un morceau d'ouverture qui allie simplicité et qualité d’écriture et constitue une​ excellente entrée en matière.



Vient ensuite 'Jezebel', plus rock, plus mélodique et à tendance progressive. La basse est encore une fois très présente, mais cette fois presque funk. Encore un titre simple mais efficace avec un refrain facile à retenir avec tout de même un peu de distorsion à la guitare sur sa partie finale​.

Il semble que l'éclectisme soit à l'ordre du jour chez les finlandais puisqu'on change totalement d'univers avec « Solitude » qui nous entraîne du côté de la pop suave des 80’s. Un titre que Tears For Fears n'aurait certainement pas renié. On a toutefois droit à un petit regain d’énergie très pop/rock au trois quarts du morceau sur lequel la voix de Janne rappelle fortement celle d' Emila Derkowska du groupe Quidam.

La ballade 'Sever The Ties' soutenue par l'intensité des guitares qui finissent par se chevaucher et exploser et reflètent un combat entre différentes émotions. le titre se dote d’une fin à la Riverside.

Great Pacific Orchestra

Ainsi se termine la première partie d'un album « à l'ancienne » comme le définit lui-même le groupe. Un album à deux faces, comme les deux faces d'une même histoire. La première face représentée par ces quatre titres qui explorent les aspects les plus sombres et pessimistes de l'existence.

C'est à ' ...And She Said' que revient l'honneur d'ouvrir la seconde face de cet album. Une face sur laquelle GPO se veut plus optimiste et laisse percevoir quelques rayons de lumière qui viennent percer les ténèbres.

' ...And She Said' est un titre rock qui se révèle être plus léger, comme un premier pas dans le voyage vers la lumière. Il apporte une note presque joyeuse après la tension présente sur les quatre premiers titres. 'Time Is A Window' évolue dans la même veine que le titre précédent.

Avec 'Still Awake', le voyage vers cette lumière tant espérée s’accélère, à l'image de la rythmique survitaminée de ce morceau speed qui se permet même une incursion dans le death metal.

Pour finir, les sept minutes de Fragile Things, morceau qui donne son nom à l’album est un titre pop aux nuances soft rock, mettent bien en musique le sentiment d’apercevoir la lumière au bout du tunnel recherché par le groupe.
Si vous êtes à la recherche d'un album de pur progressif, symphonique, épique, il y a de grandes chances que ce Fragile Things vous laisse indifférents. Si en revanche vous êtes ouverts à un rock mélodique teinté de pop et aux touches progressives, ce premier Great Pacific Orchestra est fait probablement fait pour vous.

En ce qui me concerne, j'ai été séduit par la face la plus sombre de ce disque et ai eu plus de mal à rentrer dans une seconde partie peut-être un peu trop répétitive pour moi. Il ne fait toutefois aucun doute que GPO à tous les atouts en main pour devenir un groupe qui compte, pour peu que les musiciens prennent le temps de laisser mûrir leur prochain album et lui fasse bénéficier d'une meilleure production.


Rédigé par Marc le 27/03/2020
Commentaires
Aucun commentaire
Discographie
Soutenez Neoprog

Le magazine papier
Magazine n°5 Magazine n°6
A lire aussi
Prochains concerts
Prochaines sorties